Tag Archives: vétérinaire

Vis ma vie de véto en gifs animés – part 4

23 Sep

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous mettre en image les situations les plus glamour de notre métier de vétérinaire … Le « Barbie-paillettes-cœurs-love-side » de mon job, quoi!

 

Attention, c’est parti!

(on peut rire mais pas se moquer!)

(et je précise que j’AIME mon métier et mes clients … mais que ça fait du bien de se lacher et de rigouler, parfois!)

 

 

 

Moi quand une cliente me raconte : « Pépètte a des pertes vaginales abondantes, un peu comme moi entre mes règles… »

 

 

 

« Je vous ai amené mon chaton, Docteur, pour que vous l’examiniez sous tous les angles. Attention, hein : il a filé la teigne à toute la famille! »

 

 

 

« Docteur, vous voulez bien lui vider ses glandes anales? »

 

 

 

« Je peux vous payer le vaccin en 20 fois? … Et vous encaissez le premier chèque en décembre? »

 

 

 

 

– « Donc, Madame Michu, vous allez donner un comprimé et demi matin et soir. »

– « OK, donc, 1/2 comprimé le matin et 1 comprimé le soir? »

– « Non, un et un demi le matin et un et un demi le soir! »

– « Alors, un le matin … et le soir?? combien?? »

 

 

 

 

« Il a vomi trois fois aujourd’hui. D’ailleurs, je vous ai ramené un peu de vomi dans cette petite boite, regardez… »

 

 

 

A suivre … ;-)

Le congrès Best of Vétérinaire 2014 … Concours véto inside!

6 Mar

Je ne vous poste pas beaucoup d’articles ces derniers temps… La raison est que la famille « Vet and the City » vient d’augmenter ses effectifs. En effet, mon deuxième fils est né il y a 2 semaines et je me consacre actuellement à ma famille… J’espère que vous comprenez et que vous ne m’en voulez pas trop…? ;-)

Je fais cependant un écart aujourd’hui pour mettre mes confrères et consoeurs à l’honneur et vous parler d’un congrès auquel j’avais participé l’année dernière en tant qu’organisatrice du congrès ASV et conférencière. J’en profite pour remercier mes confrères et consoeurs qui partagent régulièrement mes articles sur les pages Facebook de leur cabinet ou clinique vétérinaire. Votre confiance et votre soutient est un réel et grand honneur quotidien pour moi! Alors tout simplement : MERCI!

Venons en à ce congrès, donc…

Le congrès Best of Vétérinaire en est à sa seconde édition. Il se tiendra cette année à Paris, au Cirque d’Hiver Bouglione, les vendredi 21 et samedi 22 mars 2014.

headerBestOf

Ce rassemblement s’adresse aux vétérinaires généralistes (les vendredi et samedi) ainsi qu’aux ASV (le samedi) et se veut excessivement pratique et concrêt.

Vous avez sans doute déjà pu voir cette sympathique affiche dans la presse vétérinaire et auxiliaire…

Bestof

Le comité scientifique (présidé par le Docteur Pouchelon, Professeur Emérite à l’ENVA) rassemble de nombreux vétérinaires spécialistes dont la renommée n’est plus à faire (dont beaucoup de mes professeurs dans le cadre de mon CEAV de Médecine Interne), soucieux de coller à la réalité de notre quotidien de praticiens « de terrain ».

Le programme détaillé du congrès vétérinaire est visible et téléchargeable ici.

Pour s’inscrire au congrès en tant que véto, c’est par ici que ça se passe!

Le congrès comprend également un programme ASV, qui a été concocté par Corinne Labigne, ASV et fondatrice du site Auxivet.

Et c’est là, chers confrères et chères consoeurs, que vous avez énormément de chance et mille fois raison, bande de petits veinards, de suivre ce blog, parce que je vous propose de vous faire gagner un pass complet pour le congrès vétérinaire!!

Attention donc : ne peuvent participer ici que les vétérinaires!

Il s’agit donc d’un pass pour les deux jours de congrès avec :

– accès à toutes les conférences et l’ensemble des sessions des deux journées,

– accès à l’espace partenaire (exposition commerciale),

– restauration offerte tout au long de ces deux journées (boissons durant les pauses, deux déjeuners et dîner lors de la grande soirée du vendredi 21 mars 2014),

– ainsi que l’accès à la grande soirée du vendredi.

Le tout, pour une valeur globale de 250 euros!

Pour participer, c’est très simple :

1. Je vous demande de laisser un commentaire sympa ci dessous, car les gagnants seront tirés au sort en fonction du numéro de leur commentaire (tirage au sort opéré par randomizer, premier et dernier du nom!). Un seul commentaire par personne, les doublons seront éliminés.

2. Je vous demande de partager sur Facebook et/ou Twitter le post mentionnant ce concours.

3. Je vous demande de liker la page Facebook Best of Vet, parce que c’est la moindre des choses, non? ;)

Vous avez jusqu’au vendredi 14 mars – minuit – pour participer.

BONNE CHANCE!!!

Edit du 17 mars 2014 : Randomizer a parlé : c’est Astrid (astrid.jar*****@gmail.com) qui remporte le pass Best of Vet! BRAVO et merci à tous et toutes de votre participation!

Bestof

Merci Astrid de m’envoyer tes coordonnées par mail à vetandthecity(at)gmail(point)com

 

Le 6 novembre, une grande partie de la profession vétérinaire fera grève. Pourquoi?

28 Oct

Le 6 novembre 2013, les vétérinaires vont se mobiliser contre le projet de loi d’avenir agricole du gouvernement, sur appel du SNVEL (Syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral).

veto en colere

Pourquoi?

Revenons un rien en arrière : le 17 septembre dernier, Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, a présenté les objectifs de la loi d’avenir agricole. Ce texte est encore au stade de projet de loi : après avoir été examiné en conseil des ministres fin octobre / début novembre, il sera discuté à l’Assemblée Nationale et au Parlement dès le début de l’année 2014.

En quoi consiste ce projet de loi?

Le site du ministère de l’agriculture nous annonce que « le projet de loi d’Avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt doit préparer l’agriculture française au double défi de la compétitivité économique et de la transition écologique, autour du projet agro-écologique présenté fin 2012, tout en conciliant les attentes des agriculteurs, des consommateurs et des citoyens. »

Pour plus d’informations, c’est par ici.

Et donc?

L’article qui nous pose problème à nous, vétérinaires, c’est l’article 20 de ce projet de loi d’avenir pour l’agriculture, qui « prévoit la limitation de la délivrance des antibiotiques d’importance critique ».

En effet, on entend beaucoup parler du découplage (prescription/délivrance ) des antibiotiques à risques. C’est à dire que les vétérinaires auraient le droit de prescrire mais plus de délivrer ces médicaments. Pourquoi? Pour éviter la surconsommation d’antibiotiques, selon le ministre. Ces médicaments seraient donc délivrés uniquement par les pharmaciens.

Le SNVEL explique : « Ne nous y trompons pas, cette atteinte à nos prérogatives limitée aujourd’hui aux seuls antibiotiques dits « critiques » (à ce jour non définis, l’Organisation mondiale de la santé y plaçant la colistine et l’amoxicilline/ acide clavulanique, les macrolides, entre autres…) ouvre assurément la voie à une interdiction beaucoup plus large de notre capacité à délivrer par des décisions arbitraires. »

Et ne nous y trompons pas non plus : le client n’ira pas chercher l’antibiotique de son chien ou de son élevage bovin chez le pharmacien et l’anti inflammatoire chez son vétérinaire!

Perte financière en vue, donc, pour les vétérinaires, on ne va pas s’en cacher. Nous incluons ces ventes dans notre chiffre d’affaire. Mais aussi et surtout : gros coup dans les dents car c’est en réalité un déni de confiance et un faux procès qui nous est fait là!

« Le seul objectif que nous partageons avec le gouvernement est la maîtrise de l’antibiorésistance et nous savons, preuves européennes à l’appui, que le découplage n’est pas la mesure adaptée à ce but ».

En effet, l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) souligne que la vente d’antibiotiques vétérinaires à diminué de 31% en 5 ans!

Capture d’ecran 2012 11 13 a 10.26.08

Les études scientifiques récentes montrent que ce n’est pas l’utilisation en médecine vétérinaire qui favorise l’apparition de résistances aux antibiotiques : « Le suivi annuel des ventes de médicaments vétérinaires contenant des antibiotiques montre une diminution de l’exposition globale des animaux aux antibiotiques sur ces cinq dernières années et semble confirmer l’impact positif des différentes actions menées récemment en matière d’usage raisonné des antibiotiques. »

Laisser passer ce projet de loi, c’est pour nous, vétérinaires, accepter et courber l’échine sur deux choses :

1) C’est oublier que notre profession est une profession consciente des soucis de santé publique. Nous avons accepté le plan Ecoantibio 2017 ainsi que la mise en place de démarches de responsabilisation d’élevages, sanitaires, … nous avons prouvé moultes fois notre bonne foi, notre responsabilité et l’efficacité de notre travail.

L’opinion publique a tendance à oublier que le vétérinaire participe lui aussi à la sécurité de la chaine alimentaire « de la fourche à la fourchette ». Les vétos sont présents auprès des agriculteurs, des éleveurs, sur la chaîne d’abattage alimentaire, lors du conditionnement et de l’acheminement de ces produits alimentaires vers les réseaux de distribution, et ce, depuis toujours. Les responsabilités, ça nous connait, donc!

2) C’est aussi accepter une baisse considérable de nos revenus. Les petites structures vétérinaires risquent de licencier, faute de moyens, ou pire de mettre la clé sous la porte! Pour « survivre », nous risqons d’augmenter le prix de nos actes … et je vous laisse deviner qui va payer à nos côtés?

La sécurité sanitaire n’y gagnera rien : le vétérinaire est proche de ses clients et de ses patients : il vend des médicaments à l’unité, en déconditionne certains, allant même jusqu’à vendre quelques millilitres d’un liquide thérapeutique coûteux au lieu de faire acheter tout le bidon d’un litre à son client, … Ce découplage sera aussi la libre voie vers l’automédication : le client « zappera » la consultation vétérinaire, se servira dans sa propre pharmacie pour soigner son animal, …

Et ces dernières remarques, je tiens à le dire, ne sont pas du tout dirigées contre les pharmaciens. Le pharmacien et le vétérinaire sont complémentaires, ne marchent pas sur les plates bandes l’un de l’autre, car ils n’offrent pas les mêmes services.

Le 6 novembre 2013 donc aura lieu une « journée sans vétérinaires »

Nous nous élevons fortement contre une mesure qui va mettre à mal tout l’équilibre des soins que nous donnons aux animaux. Cette mesure aura pour conséquences une forte augmentation des coûts pour les propriétaires d’animaux, une diminution de la performance des soins et un effondrement des services d’urgence qu’assurent les vétérinaires.

Au cours de cette journée :

– seul l’accueil des urgences sera assuré dans les structures vétérinaires participantes,

– les vétérinaires participant rejoindront Paris en fin de matinée et manifesteront leur mécontentement devant le ministère de la santé

– les réunions et vacations concernant les vétérinaires libéraux ce jour-là seront suspendues (prélèvements en équarrissage, inspection des viandes,…)

Comme le scande le SNVEL  » Exerçons notre droit de véto  » !!!

Merci de lire, de commenter (sans violence et de manière constructive, sinon je censurerai) et surtout, de partager!

Depuis le 28/10/2013, le SNVEL a mis une pétition en ligne, que je vous invite tous à signer, pour vous, pour que vos animaux continuent d’être bien soignés, pour vos vétérinaires et leurs salariés : http://www.stop-marisol-touraine.com/signez-la-petition/

MERCI !!!

Le congrès Best of Vétérinaire 2013 … Welcome aux ASV!

13 Fév

Le congrès Best of Vétérinaire est un tout nouveau congrès, qui se tiendra à Paris, au Centre des Congrès de la Villette, les vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2013.

Ce rassemblement s’adresse aux vétérinaires généralistes (les vendredi et samedi) ainsi qu’aux ASV (le samedi) et se veut excessivement pratique et concrêt.

Vous allez pouvoir admirer cette sympathique affiche dans les jours qui viennent dans la presse vétérinaire et auxiliaire…

BestOf

 

Le congrès véto

Le comité scientifique (présidé par le Docteur Pouchelon, Professeur Emérite à l’ENVA) rassemble de nombreux vétérinaires spécialistes dont la renommée n’est plus à faire (dont beaucoup de mes professeurs dans le cadre de mon CEAV de Médecine Interne), soucieux de coller à la réalité de notre quotidien de praticiens « de terrain ».

L’originalité de ce congrès réside dans le fait que des interventions chirurgicales seront retransmises en direct dans la salle de conférence, et commentées en direct par le chirurgien et par d’autres praticiens présents sur scène. Une interaction totale, donc, entre le bloc, la salle et les praticiens présents sur scène.

Ce congrès offrira également la possibilité de particper à des « Master Class« , à savoir qu’un spécialiste partagera sa façon de faire personnelle avec un petit groupe de participants, pour une proximité accrue et des échanges de qualité, dans une optique d’interactivité optimale.

De plus, à la fin de chaque session, les intervenants aux conférences rencontrent les participants souhaitant prolonger la discussion et poser des questions complémentaires dans un cadre convivial et informel sous le nom de « rencontres avec les experts« .

Le programme détaillé du congrès vétérinaire est visible ici et téléchargeable ici.

 

Le congrès des ASV

Le congrès des ASV présentera lui aussi un grand intérêt.

Je vous avais questionné à l’époque sur la page Facebook du blog, au sujet des différents thèmes que vous désireriez voir aborder dans un congrès « idéal ». Et cette question n’était pas anodine. Car Vet and the City constitue, avec Auxivet, le comité de programmation du congrès ASV (coucou! c’est moi! #ComingOut) (programmation « lue et approuvée » par Lulu qui pose avec moi sur cette mirifique photo).

Corinne et moi ne sommes pas peu fières du programme que nous vous avons concocté!

Ce programme, le voici, le voilà :

Best of Vet

 

Oui, je co-présenterai avec Corinne la dernière conférence!(#DoubleComingOut)

J’espère que ce programme vous plaît et que vous serez nombreux/nombreuses à nous retrouver là bas. N’hésitez pas à nous faire d’ores et déjà vos remarques. Nous en tiendrons bien évidemment compte pour le futur…

Les détails pratiques ASV sont visibles : ici

 

Les inscriptions pour le congrès se font :

– pour les vétos : ici

– pour les ASV : ici

 

Alors? Je verrai qui sur place?

Une petite appli toute choupi : « CEKWA? le vétérinaire »

4 Juil

Luckyou commercialise depuis peu « CEKWA? Le vétérinaire », une application iPad / iPhone disponible sur l’App Store au prix de 1,59€ sur l’iPhone et 2,39€ sur l’iPad.

 

 

Cette application est une sorte de jeu de role éducatif pour les enfants dès l’âge de 3 ans, qui leur explique le métier de vétérinaire.

Dans cette application, deux enfants (une fille et un garçon : Pom et Simon) sont invités à visiter tous les animaux de la ferme pour les soigner, tout en leur racontant une petite histoire. Différents termes « médicaux » leurs sont expliqués tout au long de l’histoire.

L’histoire est ponctuée de petits jeux très variés, du style : regrouper tous les lapins dans leurs clapiers, soigner un mouton, enlever des tiques à un cheval, faire la collecte des oeufs de la basse cour, aider un veau à téter, …

 

 

A la fin de l’histoire, les enfants peuvent en apprendre un peu plus sur le métier de vétérinaire. Ils peuvent ensuite passer un petit « examen » qui leur délivre au bout du jeu un diplôme de vétérinaire!

(mes stagiaires rêveraient d’une telle simplicité pour obtenir le leur, de diplôme …)

 

 

Alors oui, les graphiques ne sont pas terribles (surtout sur la version iPhone), oui, c’est très simpliste, … mais c’est mignon, facile d’utilisation, bilingue français/anglais, ça occupe le morveux de manière éducative, il y a pas mal de texte (donc très bien pour inciter l’enfant à lire) et les petits jeux sont rigolos.

Alors : pourquoi pas?

Le Salon de l’étudiant : des conseils d’orientation … mais qui ne font pas tout!

10 Mar

Le salon de l’étudiant, c’est ce weekend à Paris, porte de Versailles, et ce, depuis hier.

Oui, là où y’avait le salon de l’Agriculture encore la semaine passée!

Je pense qu’on doit prendre les students pour du bétail… C’est pas possible autrement, ce manque de tact flagrant! … « Allez, pousse toi Marguerite, laisse la place à Kevin! »
Rassurez vous, les jeunes, on ne va pas passer le week-end à vous scruter et vous palper le popotin à longueur de journée. Quoi que vous ne diriez pas tous non, hein, bande de petits gourgandins!

Soit.

(Y’a aussi le Salon Baby ce weekend Porte de Versailles, vive les comparaisons!)

 

 

Un salon, pour les jeunes, pour les aider dans leur orientation professionelle. C’est bien. Mais ce n’est pas tout!

Sachez que moi, par exemple, je suis persuadée que si j’avais été dans un tel salon à 16-17 ans, jamais on ne m’aurait conseillé de faire véto dans un test d’orientation!

Je suis belge et ai donc fait toutes mes études en Belgique (véto, y compris, Ulg Liège POWER!). Au « lycée », j’ai passé l’équivalent d’un bac L. Oui, oui, j’ai fait des études plutôt littéraires. En « terminale », je n’avais qu’une heure de bio, une heure de physique et une heure de chimie par semaine dans mon planning! Alors, bon…

Barbie Vétérinaire, c'est TELLEMENT moi!

Barbie Vétérinaire, c'est TELLEMENT moi!

Effectivement, il vaut mieux, quand on s’attaque à des études scientifiques, avoir un bac S ou ES en poche, cela va de soi, mais c’est juste pour dire que l’orientation que l’on a prise jusqu’a ses 18 ans ne fait pas tout. La détermination et la motivation y sont aussi pour beaucoup, et il est toujours permis de faire machine arrière, ou d’emprunter un autre chemin que celui qu’on a suivi jusqu’à présent.

Au salon de l’étudiant, vous pourrez donc vous renseigner sur toutes les modalités pour poursuivre des études en rapport avec la santé animale : vétérinaire, auxilliaire vétérinaire, éleveur, … (cliquez sur chaque métier pour visualiser la fiche de letudiant.fr)

Réservez vos entrées gratuites sur http://www.letudiant.fr/formulaire/inscription/salon-letudiant-paris-2012.html

Enquête sur les tarifs vétérinaires dans le magazine « Que choisir » de février 2012

18 Fév

Dans son n° 500 (février 2012), le magazine Que Choisir publie un article très intéressant sur les soins vétérinaires : « Les tarifs vétérinaires : la santé n’a pas de prix« .

Evidemment, cet article a retenu toute mon attention et j’étais déjà prête à mordre   ;-) … sauf que …

 

L’article y parle de santé animale, et explique clairement (chiffres à l’appui) le pourquoi et le comment de la différence des tarifs appliqués dans notre profession.

C’est en région parisienne et dans le Sud-Est que les tarifs appliqués par les vétérinaires sont (en moyenne) les plus élevés. Les tarifs les moins chers étant (en moyenne) appliqués dans le Nord-Ouest de la France.

Paris sera toujours Paris… On est bien d’accord qu’il n’y a pas que les vétos qui y sont plus chers qu’en province (charges élevées obligent!).

Ce qui me fait par contre assez plaisir est que l’article va « dans notre sens » (tous vétos français confondus). Non pas qu’il y ait un sens ou un autre à adopter mais parce que cet article reconnaît (études à l’appui), que le métier de vétérinaire est la profession libérale qui génère le moins de profit. Et ça, vous ne le savez probablement pas!

Le dossier explique également que, depuis 1997, la hausse des tarifs des vétérinaires est inférieure à celle de l’inflation.

L’Agaps (Association de Gestion Agréée des Professionnels de Santé) abonde également dans ce sens : les charges d’un vétérinaire s’élèvent à plus des 3/4 de son chiffre d’affaire… (ça calme, hein? lol)

Hooo, je ne me plains pas, je n’aurais jamais voulu/pu faire un autre métier. Etre véto, c’est une passion, un rêve d’enfant. Mais effectivement, dixit Marc Veilli dans l’article de Que Choisir : les vétos « ne roulent pas sur l’or par rapport à d’autres professions ». Et c’est vrai. Simple constatation.

 

 

Si je comprends tout à fait que, de prime abord, un client puisse (et doit, selon moi) comparer les prix (du véto, de son assurance pour son animal, de son toiletteur, …), l’article de Que Choisir conclut très justement en ces termes : «Mais il ne faut pas oublier que choisir un vétérinaire ne se résume pas à sortir sa calculette : c’est aussi une question de confiance », …

On est bien d’accord, non?

 

Les vétérinaires – sapeurs pompiers

25 Juil

Dans le cadre de l’anniversaire des 250 ans de la profession vétérinaire, TF1 a décidé de mettre notre belle profession à l’honneur dans le JT de 13h cette semaine.

Jacques Legros (qui, pour l’info people du jour, est marié à une véto, hééé oui mesdames zé messieurs!) présentera donc cette semaine 5 petits reportages sur des vétos « pas comme les autres », car être véto, c’est bien plus que de soigner des chiens et des chats dans un cabinet ou une clinique de ville!

Le reportage du jour : « Serpents cachés sous un canapé, lézards, iguanes… Les interventions à risque sont de plus en plus fréquentes pour les 300 vétérinaires sapeurs-pompiers qui exercent en France. A Villeneuve-Loubet, dans les Alpes-Maritimes, les équipes peuvent être appelées à tout moment. »

Et pour visualiser ce reportage, c’est ICI!