Tag Archives: vasectomie

La castration chez le chien mâle

8 Mar

En ce jour de la femme, de quoi pouvais-je vous parler d’autre que de la castraton du chien mâle, hein? ;-)

(Rhooooo, ça va hein!)

Je sais que le sujet de la stérilisation des animaux m’attire toujours les foudres de certains lecteurs. De nombreux propriétaires de chiens refusent catégoriquement de faire castrer leur chien en affirmant que c’est une mutilation inutile. Ils ont peur également que leur chien change une fois castré.

Je comprends ce refus et cette crainte. Mais je ne cautionne pas. Je suis véto avant tout et je vous relate ici des faits scientifiques (sur un ton léger, on avait compris!).

Alors, rentrons dans le vif du sujet…

Les beaux jours ne sont pas loin (si si, je vous jure!), les abeilles préparent leurs petites ailes et sont sur les starting blocks … les chiennes seront bientôt de retour en chaleurs … et les chiens mâles entiers vont se réveiller!

Le chien mâle entier (non castré) est plus fugueur en période de chaleurs des femelles. En plus de ce comportement, le chien est plus irritable, bagarreur avec les autres mâles, et vous obéira moins qu’avant : il passe ses sorties à renifler partout, le nez collé au bitume.

J’affirme haut et fort (pas taper, merci) que le mieux pour la santé d’un chien mâle non reproducteur est de le faire castrer. L’idéal étant de faire opérer le chien avant la puberté, c’est-à-dire entre 6 et 8 mois chez les petites races et vers 8 – 10 mois chez les grandes races.

Pour les chiens de première catégorie, j’en profiter pour vous rappeler que c’est tout simplement obligatoire (loi du 6 Janvier 1999).

 

Pourquoi est-ce mieux pour la santé du chien?

Outre les « problèmes » précités liés au comportement (fugues, bagarres, agressivité interspécifique, …), il y a surtout des problèmes de santé qui peuvent être épargnés à un chien si on le fait stériliser.

Il est relativement fréquent chez le vieux chien mâle non castré de voir apparaître des tumeurs testiculaires. Ces tumeurs (qui peuvent être bénignes ou malignes) ne se développeront évidemment pas chez un chien mâle castré, puisque je vous rappelle que la castration dont je vous parle ici est une castration chirurgicale consistant à l’ablation de testicules.

J’en profite pour dire que d’autres techniques existent (vasectomie = ligature ou résection du canal déférent) mais cette technique, si elle rend le chien stérile, ne change en rien le fait qu’il reste sous imprégnation hormonale et donc n’apportera aucun bénéfice sur la santé du chien.

Si le chien est cryptorchide ou monorchide (c’est à dire si il présente les deux ou un seul testicule intra-abdominal), il est même plus que vivement conseillé de le faire stériliser car le risque de développer une tumeur testiculaire est décuplé. En effet, les testicules se trouvant dans l’abdomen seront surstimulés par le fait d’y être bien au chaud et sécréteront plus de testostérone, ce qui induira un surplus de « travail » pour les cellules et donc un risque accru de développer des tumeurs. De plus, comme l’ectopie testiculaire est héréditaire, il est plus que conseillé de ne surtout pas faire se reproduire ces chiens. Et re-de plus, c’est un vice rédhibitoire!

Le chien mâle non castré présente également fréquemment des maladies de la prostate : hyperplasie bénigne, kystes, abcès, prostatites, tumeurs, …

L’hyperplasie bénigne est probablement la plus fréquente mais si elle est n’est pas maligne, elle n’en n’est pas moins à prendre au sérieux. Car elle entraine:

–  des troubles de la défécation (en effet, la prostate est située anatomiquement juste en dessous du colon distal, et si elle grossit, elle pousse le colon vers le haut, ce qui entraine une constipation « mécanique »)

– des troubles urinaires : cystites, difficultés à uriner (car la prostate entourre l’urètre)

– douleurs diffuses liées à la pression de la prostate sur les organes environnants

De plus, la castration limite le risque d’abcès des glandes anales, de développement de tumeurs péri-anales et de hernie périnéale.

Et puis, bien évidemment, faire castrer son chien l’empêche de se reproduire. Exit le risque de portée indésirée!

 

Les vraies/fausses idées concernant la castration :

Oui, faire castrer son chien diminue les besoins énergétiques de son métabolisme et le rend moins actif. Il y a donc un risque de prise de poids si vous laissez les choses aller. Si vous faites attention à son alimentation (c’est à dire si vous diminuez légèrement les quantités journalière ou – mieux – que vous lui donnez un aliment spécifique pour chien castré) et que vous le maintenez actif, la prise de poids sera négligeable.

Oui, les chiens castrés vivent statistiquement plus longtemps. Car, par définition ce sont des chiens médicalisés, parce qu’ils sont plus calmes, et sont moins prédisposés aux maladies précitées.

Non, faire castrer un chien avant l’âge de sa puberté ne l’empêchera pas de grandir. La croissance sera au contraire plus longue et plus harmonieuse.

 

… D’autres questions?