Tag Archives: tiques

Le crochet o’Tom : il vous le faut!

19 Mai

Qui ne connait pas encore ce petit ustensile « magique » : le crochet O’Tom®? Levez les doigts!

Aucune honte à ne pas connaitre cela mais quand vous aurez compris son utilité, amis des chiens et chats, vous ne pourrez plus vous en passer!

Kesako?

Il s’agit d’un petit outil bien utile pour éliminer de manière radicale les tiques de votre chat et de votre chien (ou de votre ornithorynque domestique, … ou de votre fiston mais là … gloups, ça m’amuse moins tout d’un coup!)

Je n’ai pas d’actions chez O’Tom mais pour avoir vu des clients essayer de retirer sans succès (voire en agravant les choses) les tiques de leur animal avec leurs doigts ou une pince à épiler, je ne peux que vous recommander de vous en fournir!

Ce crochet permet d’enlever très facilement les tiques sans risquer de laisser la tête de la tique dans la peau de votre animal, ce qui arrive trop souvent lorsqu’on tente cette opération avec une pince à épiler. En effet, la tique se fixe dans la peau de l’animal en s’y « vissant ». Pour l’enlever, il faut donc la « dévisser »!

Je m’explique, Maryse …

otom

Une boî-boîte O’Tom contiendra systématiquement deux crochets de tailles différentes pour vous permettre de retirer les tiques de tout gabarit.

Mode d’emploi :

1. Choisir la taille du crochet : le petit crochet pour les petites tiques et le grand … pour les grandes! Jusque là, tout va bien!

otom

2. Engagez le crochet entre la peau de l’animal et la tique, en prenant la tête de la tique entre les deux « bras de levier » du crochet

3. Soulevez très lègèrement le crochet par rapport à la peau de l’animal et tournez le comme si vous « dévissiez » la tique

4. La tique se détache d’elle même au bout de 2 ou 3 tours!

Et si vous n’avez pas tout compris, voici la méthode en vidéo …

Âmes sensibles, regardez quand même! … mais allez vomir ailleurs, vous serez mignons! Merci! :-)

Le crochet o’Tom … l’outil trop pra-tique pour les dompteurs de tiques!

16 Mar

A l’approche du printemps, je me sens dans la quasi obligation de vous parler d’un petit ustensile « magique » : le crochet O’Tom®.

Il s’agit d’un petit outil bien utile pour éliminer de manière radicale les tiques de votre chat et de votre chien (ou de votre Koala apprivoisé, ou de votre ornithorynque domestique, … ou de votre fiston mais là … gloups, ça m’amuse moins tout d’un coup!)

Je n’ai pas d’actions chez O’Tom mais pour avoir vu des clients essayer de retirer sans succès (voire en agravant les choses) les tiques de leur animal avec leurs doigts ou une pince à épiler, je ne peux que vous recommander de vous en fournir!

Ce crochet permet d’enlever très facilement les tiques sans risquer de laisser la tête de la tique dans la peau de votre animal, ce qui arrive trop souvent lorsqu’on tente cette opération avec une pince à épiler. En effet, la tique se fixe dans la peau de l’animal en s’y « vissant ». Pour l’enlever, il faut donc la « dévisser »!

Je m’explique, Maryse …

otom

C’est pas mimi toutes ces couleurs flashy?

Une boî-boîte O’Tom contiendra systématiquement deux crochets de tailles différentes pour vous permettre de retirer les tiques de tout gabarit.

Mode d’emploi :

1. Choisir la taille du crochet : le petit crochet pour les petites tiques et le grand … pour les grandes! Jusque là, tout va bien!

2. Engagez le crochet entre la peau de l’animal et la tique, en prenant la tête de la tique entre les deux « bras de levier » du crochet

3. Soulevez très lègèrement le crochet par rapport à la peau de l’animal et tournez le comme si vous « dévissiez » la tique

4. La tique se détache d’elle même ou bout de 2 ou 3 tours!

Et si vous n’avez pas tout compris, voici la méthode en video … Âmes sensibles, regardez quand même! … mais allez vomir ailleurs! Merci! :-)

Colliers antiparasitaires … attention danger!

10 Mai

L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) via l’Agence nationale du médicament vétérinaire a décidé de retirer l’AMM (autorisation de mise sur le marché) de plusieurs colliers antiparasitaires destinés aux animaux de compagnie.

Ces colliers antiparasitaires étaient notamment commercialisés dans les jardineries, les animaleries et la grande distribution.

Le retrait d’AMM a été décidé car l’utilisation de ces colliers serait un risque pour l’animal, l’homme et surtout pour l’enfant.

Ces produits ont donc été retirés de leurs différents points de vente.

Si vous avez munis votre chien ou votre chat d’un tel collier antiparasitaire, l’ANSES vous recommande de l’enlever et d’utiliser un autre collier disponible sur le marché et non présent dans la liste.

La liste des produits retirés est disponible ICI.

Info à faire tourner, donc, auprès de toutes vos connaissances propriétaires d’animaux domestiques.

 

L’équation efficace anti-tiques

6 Juil

Pour les chiens :

Prévention tiques = Chien + Spot on antiparasitaire + Collier Scalibor®

Trois remarques à formuler :

  1. Le spot on antiparasitaire à utiliser est sous forme de pipettes, dont l’application est à renouveler toutes les 3-4 semaines en fonction du produit. N’appliquez pas ces pipettes dans les 48h avant ou après un bain. Fournissez vous chez votre vétérinaire, car les produits disponibles en pharmacie ou en grande surface ne sont pas toujours super efficaces…
  2. Le collier Scalibor est un collier anti-tiques et protégeant les chiens des phlébotomes (les petits moustiques qui peuvent être vecteurs de la Leishmaniose au Sud de la Loire) : il est efficace 6 mois et doit être laissé en place au cou de votre chien durant toute la période à risque (de mars à octobre pour le Nord de la France, toute l’année pour le Sud). Votre chien peut se baigner avec ce collier, cela n’altèrera pas son efficacité.
  3. La tique, en plus d’être un acarien un peu répugnant suceur de sang, est vecteur de maladies potentiellement mortelles. Si vous habitez une région à risque : faites vacciner votre chien contre la Piroplasmose en plus de tous ces moyens préventifs.

Pour les chats :

Prévention tiques = chat + pipettes antiparasitaires

Il n’y a que les pipettes vendues chez votre véto ou en parapharmacie vétérinaire spécialisée qui sont efficaces chez le chat contre les tiques. Les colliers, ça ne marche pas, ou très mal, et en plus c’est dangereux pour un chat qui sort et risque de rester accroché par son collier et se faire étrangler! Idem, les pipettes sont à renouveler toutes les 3-4 semaines.

Et si malheureusement, vous trouvez une tique (ou on dit UNE tique!) sur votre chien ou votre chat, utilisez le petit crochet o’Tom® simplissime d’usage. Pas d’éther pour « endormir » la tique avant car l’éther crée une vasodilatation et la tique injectera d’avantage sa salive dans la peau de votre animal, ce qui accentuera la réaction inflammatoire locale.

Démo o’Tom® :

Il n’est pas trop tard pour faire vacciner votre chien contre la Piroplasmose si vous habitez une zone à risque!

14 Mai

Je vous ai déjà parlé de la Piroplasmose ICI, ICI, ICI, et encore ICI.

Pour rappel (parce que bien sûr, vous étudiez tous mes posts par coeur! lol), la carte ci dessous renseigne les zones les plus touchées par la Piroplasmose.

Si vous observez bien, vous remarquerez que la région parisienne figure parmi les régions les plus touchées (colorées en bleu foncé) par la Piroplasmose (maladie parasitaire transmise par les tiques).

Il existe deux vaccins contre la Piroplasmose, d’égale efficacité.

Le Pirodog.

Et le Nobivac Piro.

Votre vétérinaire vaccinera donc votre chien au moyen d’un de ces deux vaccins.

Je rappelle donc que le vaccin Piro n’est pas un « vaccin contre les tiques », comme je l’entends parfois dans la bouche de clients, mais un vaccin contre une maladie transmise par les tiques.

Il faut savoir que le vaccin contre la Piro ne se fait pas en même temps que la vaccination « classique » de votre chien (Carré, Hépatite, Parvovirose, …) parce qu’il stimule déjà suffisamment le système immunitaire de votre chien à lui tout seul.  Combiné à d’autres vaccins (à part la rage ou la lepto qui peuvent se faire si nécessaire en même temps que le Pirodog mais à un autre site d’injection), il risque de mettre votre chien complètement KO. Ce n’est donc pas pour son propre plaisir que votre vétérinaire vous demandera de revenir si vous lui parlez de ce vaccin au moment de la visite vaccinale annuelle.

Cette vaccination se fait en deux injections à 3-4 semaines d’intervalle, avec ensuite un rappel annuel ou semestriel selon la zone de risque épidémiologique, et ne se pratique pas avant l’âge de 5-6 mois chez le chiot. Elle peut entraîner un état fébrile et/ou une réaction locale au site d’injection tout à fait passagère.

Comme le vaccin Piro confère une immunité de +/- 6 mois, il est dès lors conseillé de faire vacciner votre chien :

– aux alentours du mois d’avril, si vous ne faites qu’une injection par an, et ce pour avoir une protection jusqu’en octobre. La période de pic d’activité des tiques étant, en France, de mars à octobre.

– en avril et en octobre, si vous désirez une protection tout au long de l’année.

Notez que le vaccin contre la Piroplasmose ne présente pas une efficacité de 100%.

Faire vacciner votre chien ne vous dispense donc pas des traitements anti-tiques classiques (collier, spot on, …) qui restent le meilleur moyen de prévenir l’infestation de votre chien par les tiques et donc de le protéger contre la Piro.

Ceci dit, un chien vacciné, même si il contracte malheureusement la Piro, développera la maladie de manière plus atténuée par rapport à un animal non vacciné.

Rappelons que la Piroplasmose est une maladie mortelle. Donc, si vous vivez ou vous déplacez régulièrement avec votre chien dans une zone à risque, autant mettre toutes les chances de votre et de son côté pour le protéger!

En résumé :

Zone à risque

=

Protection anti-tiques toute l’année

+

Vaccin Piro

Petit rappel de saison : continuez à traiter vos animaux contre les tiques!

25 Sep

Un petit rappel de saison qui s’impose …

Continuez à traiter votre chat et votre chien contre les tiques (et les puces)!

Nous avons encore eu deux cas de piroplasmose (gravissime) cette semaine à la clinique…

Je vous rappelle que, si les puces posent des soucis sanitaires bien connus, les tiques sont vecteurs de maladies qui peuvent s’avérer très dangereuses pour nos compagnons. La piroplasmose est une de ces maladies parasitaires potentiellement mortelle.

Appliquez donc toutes les 4 semaines une pipette Spot On d’un traitement préventif comme l’Advantix, le Frontline Combo, l’Effipro, ou un collier Scalibor dont l’efficacité est de 6 mois.

Soyez d’autant plus vigilents si votre chien n’est pas vacciné contre la piro (qui n’est pas une valence vaccinale systématiquement proposée par les vétérinaires citadins).

Oubliez les sois-disant produits phyto ou répulsifs à base d’huiles essentielles qui ne sont absolument pas efficaces et renseignez vous auprès de votre vétérinaire pour être certains d’utiliser un principe actif efficace.

Bonnes promenades automnales à tous et à toutes!

Appliquer une pipette spot on à son chien ou à son chat

14 Avr

Les pipettes spot on (contre les puces, les tiques, les agents de gale…) sont le mode de traitement antiparasitaire le plus fréquemment usité chez nos animaux de compagnie.

Si cette méthode est très efficace, encore faut-il correctement l’appliquer.

Tout d’abord, sachez que ces pipettes doivent, en règle générale, être appliquées toutes les deux, trois, ou quatre semaines, celà dépend du produit et de la visée thérapeutique. Référez vous pour celà aux conseils avisés de votre vétérinaire.

Sachez ensuite que ces pipettes ne doivent pas être appliquées dans les 48h avant ou après un bain, car le bain modifie la capacité d’absorption du derme du principe actif de l’antiparasitaire. Les traitements resteront par contre efficaces si votre chien prend un bain ou saute à l’eau entre deux applications classiques mensuelles.

Sachez également que certaines de ces pipettes ne sont pas adaptées aux tout jeunes animaux (âgés de moins de 4-5 mois). Demandez donc conseil à votre vétérinaire!

Enfin, sachez aussi que les pipettes pour chiens et chats ne sont pas interchangeables. Certaines pipettes pour chiens peuvent se révéler extrêmement toxiques pour les chats. Minou a donc ses pipettes, et Max les siennes et on ne patage pas!

Ces pipettes se présentent avec un petit bouchon, ou avec un embout à casser : le principe général d’application reste le même.

  1. Sortez la pipette de son emballage en prenant soin de noter la date d’application du jour sur l’emballage, ce qui vous fera un mémo pour l’application suivante
  2. En tenant la pipette à la verticale, percez l’embout grace au bouchon (Advantix, Advantage, Advocate, …) ou cassez ce même embout (Frontline, Frontline Combo, Duowin, …)
  3. Maintenez l’animal debout et appliquez le produit directement sur la peau au centre d’une raie de poils

 

Pour les chats et les petits chiens de moins de 10kg, on applique le produit au niveau du cou, entre les épaules.

Pour les grands chiens, il est souvent conseillé de répartir le produit en 4 points en partant de la base du cou jusqu’à la base de la queue.

V’là le printemps … gare aux tiques!

22 Mar

Bien que les tiques soient un danger durant toutes les saisons de l’année, on les retrouve plus fréquemment pendant les mois chauds où l’humidité est importante, avec un pic printanier et un pic automnal. Les chiens et les chats sont surtout exposés aux tiques dans les forêts, dans votre jardin, dans les rues arborées ou dans les parcs publics.

Les tiques sont des parasites majeurs du chien et du chat, et ce, dans toutes les régions françaises. Elles sont responsables d’infections cutanées au niveau du site d’attachement sur la peau de votre animal, mais sont surtout capables de transmettre de graves maladies, comme la piroplasmose et la maladie de Lyme. (https://vetandthecity.wordpress.com/2010/02/13/la-piroplasmose-mise-au-point/)

Les tiques ne sont pas des insectes mais des acariens.

Trois espèces de tiques sont communément trouvées chez les chiens et les chats :

  1. Ixodes ricinus qui peut aussi infester l’homme et d’autres animaux
  2. Dermacentor reticulatus
  3. Rhipicephalus sanguineus

Pour chaque étape de son cycle de vie, la tique se nourrit de sang sur son hôte durant 3 à 10 j, avant de retomber dans l’environnement et poursuivre les étapes suivantes de son développement.

Les tiques repèrent leurs hôtes grâce à divers organes sensitifs qui détectent la chaleur, la respiration, et les vibrations. Une fois sur l’animal elles recherchent une zone à peau fine, c’est la raison pour laquelle on les recontre plus souvent sur le cou, la tête et les oreilles. Elles s’y fixent pour prendre leur repas.

N’attendez donc pas que votre compagnon soit infesté de tiques pour le traiter. Le meilleur traitement contre ces hotes indésirables reste la prévention!

Voici une liste non exhaustive des différents produits que pourra vous conseiller votre vétérinaire : collier Scalibor (pour chiens, efficace 6 mois et résistant à l’eau), pipettes spot on d’Advantix (pour chiens), Frontline et Frontline Combo (pour chiens et chats), Duowin (chiens), … Notez que l’application des pipettes doit être renouvelée toutes les 3 à 4 semaines selon le frabriquant et qu’elles ne doivent pas être appliquées dans les 48 heures précédent ou suivant un bain.

                

 

Si vous trouvez un tique sur votre chat ou votre chien, je vous renvoie à un précédent article du blog qui vous explique comment utiliser le crochet o’Tom, qui reste la méthode la plus pratique et la plus efficace pour retirer ces parasites.

https://vetandthecity.wordpress.com/2010/02/13/le-crochet-otom%c2%ae-un-petit-bout-de-plas-tique-bien-pra-tique/

Le crochet O’TOM® … un petit bout de plas-tique bien pra-tique!

13 Fév

Le crochet O’Tom® est un petit outil bien utile pour éliminer de manière radicale les tiques de votre chat et de votre chien.

Je n’ai pas d’actions chez O’Tom mais pour avoir vu des clients essayer de retirer sans succès (voire en agravant les choses!) les tiques de leur animal avec leurs doigts ou une pince à épiler, je ne peux que vous recommander de vous en fournir chez votre vétérinaire!

Ce crochet permet d’enlever très facilement les tiques sans risquer de laisser la tête de la tique dans la peau de votre animal, ce qui arrive trop souvent lorsqu’on tente cette opération avec une pince à épiler. En effet, la tique se fixe dans la peau de l’animal en s’y « vissant »; pour l’enlever, il faut donc la … « dévisser »! … Je m’explique …

KESAKO??

Un sachet o’Tom contiendra systématiquement deux crochets de tailles différentes pour vous permettre de retirer les tiques de tout gabarit.

Mode d’emploi :

  1. Choisir la taille du crochet : le petit crochet pour les petites tiques et le grand … pour les grandes! Jusque là, tout va bien!
  2. Engagez le crochet entre la peau de l’animal et la tique, en prenant la tête de la tique entre les deux « bras de levier » du crochet
  3. Soulevez très lègèrement le crochet par rapport à la peau de l’animal et tournez le comme si vous « dévissiez » la tique
  4. La tique se détache d’elle même ou bout de 2 ou 3 tours

Et si vous n’avez pas tout compris, voici la méthode en video :

C’est simple, non?