Tag Archives: puces

Colliers antiparasitaires … attention danger!

10 Mai

L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) via l’Agence nationale du médicament vétérinaire a décidé de retirer l’AMM (autorisation de mise sur le marché) de plusieurs colliers antiparasitaires destinés aux animaux de compagnie.

Ces colliers antiparasitaires étaient notamment commercialisés dans les jardineries, les animaleries et la grande distribution.

Le retrait d’AMM a été décidé car l’utilisation de ces colliers serait un risque pour l’animal, l’homme et surtout pour l’enfant.

Ces produits ont donc été retirés de leurs différents points de vente.

Si vous avez munis votre chien ou votre chat d’un tel collier antiparasitaire, l’ANSES vous recommande de l’enlever et d’utiliser un autre collier disponible sur le marché et non présent dans la liste.

La liste des produits retirés est disponible ICI.

Info à faire tourner, donc, auprès de toutes vos connaissances propriétaires d’animaux domestiques.

 

J’ai des puces dans ma maison, que faire?

11 Avr

Le beau temps est de retour, et avec lui, les insectes en tous genres se réveillent.

Si dans un précédent article je vous rappelais de bien traiter dès maintenant et ce, au moins jusqu’au mois d’octobre, vos chiens et chats contre les tiques, il en va de même contre les puces.

La puce est un insecte piqueur qui, contrairement aux idées reçues, passe le plus clair de son temps en dehors de son hôte. Elle ne saute sur son hôte que pour se nourrir (en le piquant et en ingérant du sang), en causant des irritations et démangeaisons bien connues. Elle peut s’attaquer aux chats, aux chiens, aux rongeurs, … mais aussi aux humains. On estime que pour une puce observée sur un chien ou un chat, il y en a 10 dans la maison de son propriétaire! C’est dire l’invasion que cela peut rapidement être dans votre appartement!

La puce a une durée de vie moyenne de deux mois. Une fois qu’elle s’est goulument sustentée sur votre animal de compagnie, la femelle va pondre en moyenne une vingtaine d’oeufs par jour. Ces oeufs tombent du pelage et envahissent votre appartement. Ils peuvent, si les conditions ne sont pas optimales pour poursuivre leur développement, survivre durant plusieurs mois en restant bloqués au stade « oeuf » du cycle de vie de la puce.

Quand l’humidité et la température sont suffisantes (c’est à dire, aux conditions normales de température et d’humidité de nos appartements), l’oeuf va faire naître une larve de puce, qui va se nourrir de débris au sol. Elle va se développer ensuite en pupe (ou nymphe), puis en adulte en une dizaine de jours mais peut rester sous forme de larve ou de pupe et survivre également durant plusieurs mois si les conditions ne sont pas optimales. Une fois l’adulte développé, le cycle reprend.

Comme vous l’avez compris, les oeufs, les pupes et les larves sont des stades assez résistants qui peuvent rester en « standby » des mois durant si les conditions de développement ne leurs conviennent pas. Elles végètent entre les lames de parquet, dans la moquette, … C’est la raison pour laquelle des puces adultes peuvent se développer chez vous bien longtemps après le passage d’une animal infesté. Le cas le plus typique est celui d’une maison de campagne que l’on fermerait après les vacances, qui aurait été infestée. Durant des semaines, voire des mois, les stades intermédiaires ne se développent pas car le chauffage a été coupé. Et dès qu’on réintègre la maison et qu’on remonte le thermostat, … les adultes se développent et envahissent les lieux.

Pour se débarrasser des puces, il faut donc, bien sûr, traiter tous les animaux de la maison avec un antiparasitaire efficace (Frontline, Frontline Combo, Advantix, Effipro, Duowin, …) mais aussi et surtout, il faut traiter l’environnement.

Le hic est que la pupe (stade entre la larve et l’adulte) est totalement insensible aux insecticides.

La méthode dont je vais vous parler ici est à mon sens la plus efficace. Après, vous ferez comme vous voudrez…

Il faut donc se débarrasser de tous les stades de puces.

Passez tout d’abord l’aspirateur partout. Aspirez le sol, mais aussi les tentures, les housses de canapés, de fauteuils, les literies, le panier du chien, la moquette, … Fermez ensuite le sac de l’aspirateur et jetez le à la poubelle. En effet, la puce peut survivre dans l’aspirateur, s’y développer et en ressortir.

Lavez ensuite si possible toutes vos housses de canapés, fauteuils et literies. Lavez également les coussins des lieux de couchage de votre chien ou de votre chat.

Munissez vous d’antiparasitaires efficaces. Pour traiter votre appartement, je vous conseille particulièrement les foggers fumigènes. Il s’agit de petits flacons de différentes contenances, en fonction du nombre de mètres carrés d’habitat que vous devez traiter.

Ceux que je connais le mieux sont ceux de chez Virbac, à savoir les diffuseurs de Parastop®. Il en existe de 3 formats : mini (pour traiter une surface jusque 30m2), normal (jusque 80m2) et grand diffuseur (jusque 125m2). Ils existent aussi en aérosol et en pulvérisateur mais qui sont plus à conseiller pour des endroits précis. Ces diffuseurs sont disponibles chez votre vétérinaire.

Alors, pour utiliser ces foggers, il faut d’abord s’assurer que tout le monde puisse sortir de l’appartement pendant quelques heures. Si vous avez un aquarium, des oiseaux, … enfin bref, toute forme de vie animale doit être évacuée de l’appartement pendant une demi journée. Vous planquez également tous les aliments (type corbeille de fruits) dans les armoires de la cuisine pour que le principe actif du fogger ne puisse pas se déposer sur des aliments que vous allez consommer tels quels par après.

Vous fermez bien toutes les fenêtres, vous ouvrez toutes les portes entre les différentes pièces de votre appartement, les portes de vos armoires également, …

Ensuite vous placez le fogger sur une table ou un tabouret plus ou moins au centre de l’appartement que vous avez à traiter. Si vous avez plusieurs étages, utilisez plusieurs fogger de manière à couvrir toute la surface à traiter de la manière la plus uniforme possible.

Quand vous êtes prêt : ACTION! ;-) Vous actionnez le bouton poussoir du fogger et toute la bombe va se vider toute seule et libérer une fumée insecticide qui va diffuser dans les moindre recoins de votre appartement. Quittez les lieux et laissez agir une petite demi journée.

Une fois les quelques heures passées, réintégrez les lieux, aérez bien votre appartement pendant une heure et rapatriez tous les membres de la famille, ainsi que vos compagnons à poils, à plumes ou à écailles.

L’avantage de ces foggers est que le traitement est rémanent. C’est à dire que son efficacité est de plusieurs semaines contre les adultes (4 semaines) et de 6 mois contre les larves et les oeufs. Il éliminera également tous les autres insectes présents dans l’appartement.

N’oublions pas que les pupes sont insensibles aux insecticides et qu’elles peuvent mettre plusieurs semaines avant de devenir adultes. On parle de « fenêtre pupale », c’est à dire le laps de temps durant lequel les pupes vont se développer en adultes et réinfester un milieu qui aura été traité. Il faudra donc retraiter l’environnement au bout de 2 à 4 semaines pour tuer toutes les puces adultes issues de ces pupes.

En plus de cela, traitez votre chien et votre chat avec les antipuces cités plus haut, toutes les 4 semaines, et si vous avez des NAC’s ou des oiseaux, vous pouvez également les traiter en demandant conseil à votre vétérinaire (n’utilisez pas n’importe quel produit chez ces espèces!!).

Appliquer une pipette spot on à son chien ou à son chat

14 Avr

Les pipettes spot on (contre les puces, les tiques, les agents de gale…) sont le mode de traitement antiparasitaire le plus fréquemment usité chez nos animaux de compagnie.

Si cette méthode est très efficace, encore faut-il correctement l’appliquer.

Tout d’abord, sachez que ces pipettes doivent, en règle générale, être appliquées toutes les deux, trois, ou quatre semaines, celà dépend du produit et de la visée thérapeutique. Référez vous pour celà aux conseils avisés de votre vétérinaire.

Sachez ensuite que ces pipettes ne doivent pas être appliquées dans les 48h avant ou après un bain, car le bain modifie la capacité d’absorption du derme du principe actif de l’antiparasitaire. Les traitements resteront par contre efficaces si votre chien prend un bain ou saute à l’eau entre deux applications classiques mensuelles.

Sachez également que certaines de ces pipettes ne sont pas adaptées aux tout jeunes animaux (âgés de moins de 4-5 mois). Demandez donc conseil à votre vétérinaire!

Enfin, sachez aussi que les pipettes pour chiens et chats ne sont pas interchangeables. Certaines pipettes pour chiens peuvent se révéler extrêmement toxiques pour les chats. Minou a donc ses pipettes, et Max les siennes et on ne patage pas!

Ces pipettes se présentent avec un petit bouchon, ou avec un embout à casser : le principe général d’application reste le même.

  1. Sortez la pipette de son emballage en prenant soin de noter la date d’application du jour sur l’emballage, ce qui vous fera un mémo pour l’application suivante
  2. En tenant la pipette à la verticale, percez l’embout grace au bouchon (Advantix, Advantage, Advocate, …) ou cassez ce même embout (Frontline, Frontline Combo, Duowin, …)
  3. Maintenez l’animal debout et appliquez le produit directement sur la peau au centre d’une raie de poils

 

Pour les chats et les petits chiens de moins de 10kg, on applique le produit au niveau du cou, entre les épaules.

Pour les grands chiens, il est souvent conseillé de répartir le produit en 4 points en partant de la base du cou jusqu’à la base de la queue.