Tag Archives: piroplasmose

Traiter efficacement son chien ou son chat contre les tiques

29 Avr

J’espère pouvoir vous dire que le printemps sera bientôt des nôtres question température externe et nécessité urgente de synthèse intensive de vitamine D au soleil…

Pour nos animaux de compagnie, force est de constater que les puces et les tiques sont de retour!

Pour les puces, je vous ai déjà écrit un article over-détaillé ici … je vous invite donc à le lire attentivement (interro à la clé à venir).

Quant aux tiques : comme il fait « plus ou moins » doux (en vérité, on se les gèle encore sévère mais on va quand même faire comme si) : les températures avoisinent les 10-15 degrés et il fait humide, résultat : les tiques sont en émoi et pullulent.

Comment prémunir nos animaux des ces horribles petites sangsues, vecteurs de nombreuses maladies?

Pour les chiens :

La méthode de prévention la plus efficace contre les tiques est la suivante :

Spot on antiparasitaire + Collier Scalibor®

Trois remarques à formuler :

1. Le spot on antiparasitaire à utiliser est sous forme de pipettes, dont l’application est à renouveler toutes les 3-4 semaines en fonction du produit. N’appliquez pas ces pipettes dans les 48h avant ou après un bain. Fournissez vous chez votre vétérinaire, car les produits disponibles en pharmacie ou en grande surface ne sont pas toujours super efficaces…

2. Le collier Scalibor est un collier anti-tiques et protégeant les chiens des phlébotomes (les petits moustiques qui peuvent être vecteurs de la Leishmaniose au Sud de la Loire) : il est efficace 6 mois et doit être laissé en place au cou de votre chien durant toute la période à risque (de mars à octobre pour le Nord de la France, toute l’année pour le Sud). Votre chien peut se baigner avec ce collier, cela n’altèrera pas son efficacité.

3. La tique, en plus d’être un acarien un peu répugnant suceur de sang, est vecteur de maladies potentiellement mortelles. Si vous habitez une région à risque : faites vacciner votre chien contre la Piroplasmose en plus de tous ces moyens préventifs.

Je vous renvoie à cet article sur la vaccination contre la piroplasmose.

Pour les chats :

La méthode de prévention contre les tiques la plus effcicace est la suivante :

Pipettes antiparasitaires

Il n’y a que les pipettes vendues chez votre véto ou en parapharmacie vétérinaire spécialisée qui sont réellement efficaces chez le chat contre les tiques. Les colliers, ça ne marche pas, ou très mal, et en plus c’est dangereux pour un chat qui sort et risque de rester accroché par son collier et se faire étrangler! Idem, les pipettes sont à renouveler toutes les 3-4 semaines.

Et si malheureusement, vous trouvez une tique (ou on dit UNE tique!) sur votre chien ou votre chat, utilisez le petit crochet o’Tom® simplissime d’usage. Pas d’éther pour « endormir » la tique avant car l’éther crée une vasodilatation et la tique injectera d’avantage sa salive dans la peau de votre animal, ce qui accentuera la réaction inflammatoire locale.

Alors? On est d’accord? On les traite dès maintenant??

Il n’est pas trop tard pour faire vacciner votre chien contre la Piroplasmose si vous habitez une zone à risque!

14 Mai

Je vous ai déjà parlé de la Piroplasmose ICI, ICI, ICI, et encore ICI.

Pour rappel (parce que bien sûr, vous étudiez tous mes posts par coeur! lol), la carte ci dessous renseigne les zones les plus touchées par la Piroplasmose.

Si vous observez bien, vous remarquerez que la région parisienne figure parmi les régions les plus touchées (colorées en bleu foncé) par la Piroplasmose (maladie parasitaire transmise par les tiques).

Il existe deux vaccins contre la Piroplasmose, d’égale efficacité.

Le Pirodog.

Et le Nobivac Piro.

Votre vétérinaire vaccinera donc votre chien au moyen d’un de ces deux vaccins.

Je rappelle donc que le vaccin Piro n’est pas un « vaccin contre les tiques », comme je l’entends parfois dans la bouche de clients, mais un vaccin contre une maladie transmise par les tiques.

Il faut savoir que le vaccin contre la Piro ne se fait pas en même temps que la vaccination « classique » de votre chien (Carré, Hépatite, Parvovirose, …) parce qu’il stimule déjà suffisamment le système immunitaire de votre chien à lui tout seul.  Combiné à d’autres vaccins (à part la rage ou la lepto qui peuvent se faire si nécessaire en même temps que le Pirodog mais à un autre site d’injection), il risque de mettre votre chien complètement KO. Ce n’est donc pas pour son propre plaisir que votre vétérinaire vous demandera de revenir si vous lui parlez de ce vaccin au moment de la visite vaccinale annuelle.

Cette vaccination se fait en deux injections à 3-4 semaines d’intervalle, avec ensuite un rappel annuel ou semestriel selon la zone de risque épidémiologique, et ne se pratique pas avant l’âge de 5-6 mois chez le chiot. Elle peut entraîner un état fébrile et/ou une réaction locale au site d’injection tout à fait passagère.

Comme le vaccin Piro confère une immunité de +/- 6 mois, il est dès lors conseillé de faire vacciner votre chien :

– aux alentours du mois d’avril, si vous ne faites qu’une injection par an, et ce pour avoir une protection jusqu’en octobre. La période de pic d’activité des tiques étant, en France, de mars à octobre.

– en avril et en octobre, si vous désirez une protection tout au long de l’année.

Notez que le vaccin contre la Piroplasmose ne présente pas une efficacité de 100%.

Faire vacciner votre chien ne vous dispense donc pas des traitements anti-tiques classiques (collier, spot on, …) qui restent le meilleur moyen de prévenir l’infestation de votre chien par les tiques et donc de le protéger contre la Piro.

Ceci dit, un chien vacciné, même si il contracte malheureusement la Piro, développera la maladie de manière plus atténuée par rapport à un animal non vacciné.

Rappelons que la Piroplasmose est une maladie mortelle. Donc, si vous vivez ou vous déplacez régulièrement avec votre chien dans une zone à risque, autant mettre toutes les chances de votre et de son côté pour le protéger!

En résumé :

Zone à risque

=

Protection anti-tiques toute l’année

+

Vaccin Piro

La piroplasmose … mise au point

13 Fév

La piroplasmose est une maladie du chien, due à un parasite sanguin (le piroplasme), transmis par les tiques. Le piroplasme (ou Babesia) sera injecté par la salive des tiques lorsqu’elles se fixeront sur le chien. Les piroplasmes pénètrent ensuite dans les globules rouges et s’y multiplieront, induisant une anémie par éclatement des globules rouges infectés.

Babesia canis dans 2 globules rouges

Qui dit piroplasmose dit donc d’abord piqûre du chien par une tique.

tique

Un élément essentiel de la prophylaxie contre la piroplasmose est donc la protection systématique de son chien contre les tiques avec des produits efficaces en vente chez votre vétérinaire : collier Scalibor®, pipettes d’Advantix®, de Duowin®, de Frontline® … Toutes les tiques ne sont heureusement pas porteuses du parasite!

La carte de France ci dessous nous démontre que, contrairement aux idées reçues, les cas de piroplasmose ne sont pas rares en région parisienne. Il ne s’agit pas exclusivement d’une maladie rencontrée dans le Sud de la France!

Les symptomes de la piroplasmose peuvent être divers : fatigue, forte fièvre, urines foncées, muqueuses pâles, … Seul votre vétérinaire sera apte à la diagnostiquer de manière certaine grace à un examen sanguin.

Il existe un traitement efficace, cette maladie peut se soigner et ce, relativement bien si et seulement si son diagnostique est précoce. Mais il faut être conscient que c’est une maladie potentiellement mortelle, qui peut être à l’origine de séquelles graves au niveau du foie et des reins.

Les éléments à retenir en prévention de cette maladie sont donc les suivants :

  1. Appliquez régulièrement un antiparasitaire efficace (NB : le collier Scalibor est efficace 6 mois, les pipettes spot on doivent être renouvelées toutes les 3 à 4 semaines) et ce, durant toute l’année
  2. Inspectez soigneusement votre chien au retour de chaque ballade pour éliminer d’éventuelles tiques
  3. Vaccinez votre chien dès l’âge de 5 mois si vous habitez une région à risque. Le vaccin contre la piroplasmose ne garantit pas une protection à 100%, mais diminue significativement le risque de maladie. Un chien vacciné peut donc potentiellement faire une piroplasmose mais le vaccin atténuera les symptomes de la maladie si elle est contractée