Tag Archives: Feliway

La phéromonothérapie chez le chat (concours Feliway inside!)

8 Jan

Avant de parler des phéromones et du Feliway® à proprement parler, nous allons prendre un petit cours de biologie!

Si! Si! C’est très utile, ne râlez pas, on s’accroche! Sinon vous n’allez pas comprendre en quoi ce produit est une réelle petite révolution dans le traitement de nombreux troubles comportementaux du chat.

C’est parti!

Les phéromones sont des substances chimiques émises par la plupart des animaux et par certains végétaux. Elles agissent comme des messagers entre les individus d’une même espèce. Extrêmement actives, il n’en faut qu’une minuscule quantité, si bien qu’elles peuvent être détectées ou même transportées à plusieurs kilomètres. Chez les mammifères et les reptiles, les phéromones sont détectées par l’organe voméro-nasal (situé dans le fond du nez), tandis que les insectes utilisent généralement leurs antennes.

Le terme de phéromones a été défini par le biochimiste allemand Peter Karlson et l’entomologiste suisse Martin Lüscher en 1959 à partir des racines grecques :

  • pherein (transporter) et
  • hormon (exciter)

Les phéromones furent donc définies comme : « des substances sécrétées par des individus et qui, reçues par d’autres individus de la même espèce, provoquent une réaction spécifique, un comportement ou une modification biologique « .

Tout le monde suit?? OK? … Je continue!

Il existe différentes sortes de phéromones : les phéromones de territoire, de trace, d’alarme, sexuelles, d’attirement, d’apaisement, …

Le chat, en tout bon mammifère qu’il est, sécrète plusieurs types de phéromones :

  1. de manière active via le marquage urinaire, les frottements de sa face sur des individus ou des surfaces (via des glandes faciales), les griffades (via les glandes podales), les vidanges de ses glandes anales (lors d’un stress)
  2. de manière passive lors de la marche (il laisse des phéromones de passage via ses glandes podales), ou par une imprégnation de son odeur corporelle globale lors de contact physique prolongé

Héééé oui, quand votre chat se frotte à vous, c’est essentiellement pour laisser sur vous des phéromones faciales de reconnaissance et d’apaisement. Allons, … ne soyez ni déçus, ni vexés! ;-)

frotte

Copyright photo : Feliway©

Vous comprenez donc que certaines phéromones agissent comme un signal d’alarme, tandis que d’autres jouent le rôle de signaux d’apaisement.

Et le Feliway® alors? … J’y viens!

Le Feliway est une phéromone de synthèse qui code la fraction faciale féline F3. Cette fraction F3 est sécrétée naturellement par le chat pour marquer certaines zones de son territoire lorsqu’il y frotte sa tête.

Ainsi, il semble organiser son environnement en établissant une distinction entre les objets « connus » et « inconnus ». De même, l’analogue chimique de synthèse de la fraction F3 (le-dit Feliway®) est utilisé pour gérer de nombreuses situations de stress chez le chat.

Il a été prouvé par les vétérinaires comportementalistes que les phéromones de synthèse F3 sont efficaces pour gérer le stress, l’anxiété, le marquage urinaire, les griffades, la perte d’appétit et la perte d’intérêt du chat pour les interactions avec les humains. Il est important également de signaler l’absence totale d’effets secondaires de ce principe actif.

griffes

Copyright photo : Feliway©

Cage

Copyright photo : Feliway©

Copyright photo : Feliway©

Copyright photo : Feliway©

Le Feliway® est disponible sous deux formes : en spray ou en diffuseur électrique. Les deux formes présentent la même efficacité mais sont prévues pour des usages différents afin de prendre en charge différentes situations de stress chez le chat.

Le diffuseur s’utilise comme un diffuseur anti-moustique, en le branchant 24h sur 24 dans une prise électrique. Il couvre une surface de 70m2 et sera efficace durant 4 semaines. Il faut rajouter autant de diffuseurs que nécessaire dans tout l’environnement du chat.

Copyright photo : Feliway©

Copyright photo : Feliway©

Il sera utilisé lors de marquage urinaire ou de griffades, dans la pièce marquée par le chat.

Et également lors de manque d’appétit, de prostration, de diminution des jeux et des contacts, dans la pièce fréquentée préférentiellement par le chat.

Ils sera également utilisé dans un environnement potentiellement stressant car nouveau pour le chat : dans la nouvelle demeure en cas de déménagement, dans l’appartement habituel lors de l’introduction d’un nouvel animal ou d’un nouvel individu (un bébé nouveau né par exemple) sur le territoire du chat ou lors de travaux, …

Le spray quant à lui sera utilisé en vaporisant la solution à 10 cm de l’objet. Attention à bien vaporiser à distance de l’objet en question, sans le mouiller directement car il risquerait d’être taché. Non pas que le Feliway® fasse des taches sur les tissus (c’est faux! vous pouvez l’utiliser sans crainte) mais parce que le chat pourra croire qu’un chat (ou lui-même) a déjà marqué cet endroit et il risquerait de rafraîchir le spot par un marquage urinaire. Et là, c’est le serpent qui se mord la queue!

Copyright photo : Feliway©

Copyright photo : Feliway©

Le spray est utilisé dans les cas suivant :

  • sur les spots urinaires : 1 pulvérisation
  • sur les griffades : recouvrir toute la surface griffée (c’est-à-dire 4 à 6 pulvérisations)
  • dans la cage de transport : 8 pulvérisations (les angles et sans oublier le coussin ou la couverture du sol)
  • sur les objets saillants de la pièce : 1 seule pulvérisation à 20 cm du sol

Le Feliway® sous ces deux formes est bien évidemment disponible dans tous les réseaux spécialisés et chez votre vétérinaire!

Et là, je remercie Feliway Conseil qui m’a contacté via Twitter pour vous proposer un petit concours à la clé en marge de cet article. Il y a 5 lots à gagner. Chaque lot sera composé d’un spray de Feliway, ainsi que d’un sympathique petit jeu des 7 familles. Un joli cadeau en ce début de 2014, non?

Je vous demanderais donc en qulques mots de m’expliquer les bêtises ou le stress de votre ou de vos chats et en quoi le Feliway pourrait selon vous l’aider au quotidien. Vous avez jusqu’au dimanche 19 Janvier 2014, minuit, pour participer!

N’hésitez pas à liker la page Facebook Feliway et/ou à suivre Feliway Conseil sur Twitter . Ils sont très actifs et se feront un plaisir de répondre à toutes vos questions!

Et pour le site internet d’info sur le Feliway, c’est par ici !

Copyright photo : Feliway©

Copyright photo : Feliway©

Bonne chance!

Note : Cet article n’est pas un article sponsorisé!

 

EDIT du 20 janvier 2014 :

Randomizer a parlé :

phéromones

 

Les 5 lecteurs qui remportent ce concours sont donc :

 

– Adeline (commentaire du 8 janvier 2014 à 14:04)

– LEA (commentaire du 8 janvier 2014 à 20:23)

– Chouane Lou (commentaire du 9 janvier 2014 à 00:09)

– hubler (commentaire du 12 janvier à 09:13)

– LoutrePoilue (commentaire du 17 janvier 2014 à 23:08)

 

Merci à toutes et tous de votre participation et BRAVO au cinq gagnants! Merci de m’envoyer rapidement votre adresse postale par mail à vetandthecity(AT)gmail(POINT)com afin que l’on puisse vous envoyer vos lots…

Mon chat est malpropre … que faire?

9 Nov

Tout comme le chien, le chat lui aussi peut être malpropre.

Des propriétaires de chats viennent consulter ou demandent conseil à l’accueil de la clinique parce que leur chat fait ses besoins à côté de la litière, ou parce que, dès qu’ils s’absentent, il urine sur leur lit, ou alors, il « fait la totale » dans la chambre des enfants, …

Si chez le chien le problème est souvent un problème d’éducation, chez le chat, c’est souvent plus compliqué à expliquer.

 

ATTENTION! Je ne parlerai pas du tout ici des problèmes de mictions urinaires anormales liées à des maladies du bas appreil urinaire (type cystites ou autres). Un chat qui se met à subitement à uriner partout (surtout si il fait régulièrement des aller-retour dans sa litière, présente des difficultés à uriner, voire si vous observez un peu de sang dans ses urines) doit systématiquement et rapidement être vu par un vétérinaire! Je ne vous donnerai ici que quelques pistes pour un retour à la normale lorsque l’on a éliminé les causes infectieuses ou inflammatoires de troubles urinaires!

 

Le chat malpropre est plus souvent un chat d’appartement (c’est très rare chez les chats ayant accès à un jardin) et la malpropreté concerne plus souvent les mictions urinaires que les matières fécales.

Alors, entendons nous directement : la première chose à savoir dans ce cas là c’est « est ce que le chat a toujours été malpropre ou pas »? Si le chat a toujours été malpropre, depuis qu’il est chaton (c’est excessivement rare mais c’est possible), il s’agit alors réellement d’un problème de malpropreté. Et son éducation devra être reprise à zéro. Sinon, il s’agit le plus souvent de troubles comportementaux que je vais tenter de vous expliquer.

Pour trouver une solution à la « malpropreté » de son chat, il faut tenter d’en connaître la cause. Et pour celà, il faudra être particulièrement attentif à certains détails.

 

Tout d’abord, s’agit-il de jets urinaires sur des surfaces verticales ou horizontales?

Quand le support est vertical (sur un mur, sur des tentures, sur le coin d’un meuble, sur une porte, …), il s’agit dès lors de marquage urinaire. Si le chat n’est pas stérilisé et qu’il ou elle a plus de 6 mois : faites le/la stériliser illico! Si il est stérilisé, ce marquage vertical signifie que le chat est perturbé dans la définition de son territoire : il urine partout pour redéfinir son « chez lui ». Peut être avez vous récemment changé de canapé? réaménagé une pièce de votre appartement? déplacé des meubles? voire même déménagé? Dans ce cas précis, les phéromones (Feliway®) vont l’aider à s’apaiser et à retrouver ses repères.

Quand le support est horizontal (sur le sol, sur l’assise d’un canapé, sur votre lit, dans les pots de fleurs ou de plantes, …) il s’agit le plus souvent d’un problème soit d’anxiété, soit de litière. Vérifiez tout d’abord dans ce cas que la litière est régulièrement nettoyée. En effet, le chat a en horreur de faire ses besoins dans une litière pleine à ras bord. Vérifiez que vous n’ayez pas récemment changé de type ou de marque de litière (oui, Sa Majesté le Chat déteste le changement!), ou que vous n’ayez pas déplacé sa litière de son emplacement habituel.

La litière d’un chat doit être placée dans un endroit au calme, isolé, mais facilement accessible quand même (genre, pas en hauteur ou avec un rebord pas évident à franchir pour un vieux chat arthrosique), loin de ses gamelles d’eau et de nourriture.

Certains chats détestent aussi les litières fermées. D’autres les préfèreront.

Idéalement, je conseille toujours d’avoir autant de litières +1 que de chats. C’est à dire que si vous avez 2 chats, l’idéal est d’avoir 3 litières. Oui, je sais, pas facile dans un 30m2, mais bon, je tente de vous aider au mieux! ;-)

S’il s’agit de matières fécales et non d’urines, l’origine est très fréquemment un problème de litière. Litière trop souillée, endroit de placement de la litière trop dans le passage ou pas assez au calme, crainte de la litière fermée, … Parfois, il s’agit également d’un état d’anxiété intense. Le chat est tellement anxieux qu’il est complètement perdu dans ses mictions urinaires et de matières fécales : il fait pipi et caca partout!

 

Mais pourquoi donc ce chat est-il anxieux? Il a tout ce qu’un chat peut désirer!

Le chat est un animal HYPEEEER sensible. Dès lors, un état anxieux peut se développer secondairement à un événement qui peut vous paraitre tout à fait anodin alors que pour lui ce sera une réelle catastrophe émotionnelle.

Un chat peut être anxieux :

– par manque d’espace (appartement trop petit, vie antérieure en jardin et ensuite en appartement, …)

– par un changement dans son environnement : déménagement, meubles déplacés, changés, pièce repeinte dans l’apprtement ou la maison, … j’ai même une cliente qui m’a dit que son chat s’était mis à uriner partout lorsqu’elle a changé de parfum!!

– par un trouble de l’apport alimentaire : pas assez fréquent, distribution alimentaire irrégulière, désorganisée dans le temps, trop ou trop peu, …

– par la présence d’un congénère : peut être avez vous adopté récemment un autre chat? un chien? peut être même que votre voisin de pallier a adopté un chat récemment?

– par la présence d’enfants : peut être venez vous d’avoir un nouvel enfant dans la famille? peut être est-il trop souvent manipulé par vous ou par l’un de vos enfants et à des périodes où il n’est pas demandeur de contacts?

– par un  trouble neurologique de type syndrome de privation ou HSHA (hypersensibilité/hyperactivité), …

 

Quels peuvent être les autres signes d’anxiété?

Un chat anxieux se cache beaucoup. Il sursaute au moindre bruit. Dès que l’on entre dans la pièce anxiogène, il se « barre en courant ». Quand des invités viennent manger chez vous, vous ne voyez pas votre chat de la soirée. Le chat anxieux peut devenir également boulimique (il mange pour s’occuper, pour « penser à autre chose »). Il peut également devenir agressif : envers vous, envers un membre de la famille, envers un congénère, ou envers lui même. En effet, il peut se mettre à s’automutiler par du léchage compulsif (et donc présenter des zônes dépilées voire des plaies) ou se mordiller (la queue, les pattes, les ongles, …).

 

Dès lors … que faire?

Vous l’aurez compris, la malpropreté est souvent liée à un état d’anxiété.

Si vous repectez toutes les consignes cités plus haut concernant sa litère, tentez dans un premier temps les phéromones d’appaisement (Feliway) , soit en diffuseur, soit en spray quotidiennement sur les surfaces sur lesquelles le chat urine. Les résultats obtenus grace à ces phéromones sont très surprenants et efficaces!

Si par contre, après avoir tenté les phéromones, vous n’arrivez toujours à rien, il faudra rendre visite à votre vétérinaire qui lui prescrira probablement un traitement anxiolytique plus puissant. Sachez cependant d’ores et déjà que le traitement (bien que souvent très efficace) est un traitement de longue durée (de plusieurs mois) et ce d’autant plus long que le problème est ancien.

Par contre, le réprimander est rarement une bonne idée, car le chat est déjà assez stressé comme celà! Quoi qu’il en soit, si vous le réprimandez, c’est uniquement quand vous le prenez sur le fait! Criez « NOOOON! » (oui, je mets plusieurs « O » dans le « non » car j’ai vu dans vos yeux la lueur du Grand Désespoir Suprême!). Ce cri interrompera le chat dans son action et le fera probablement fuir de l’endroit où il s’apprêtait à vous déposer son offrande du jour. Par contre, ne le chopez jamais par la peau du cou pour le (je cite) « coller dans sa litière »! car il risque bien après cela de développer une véritable phobie de cet endroit et ce serait de pire en pire!

Un dernier petit conseil : la javel attire les urines de chats! Ne vous étonnez donc pas que votre chat adore aller uriner dans votre douche ou votre baignoire si vous utilisez un jel javel pour les nettoyer. D’ailleurs, lors de spots urinaires à des endroits indésirés : évitez de nettoyer l’endroit souillé avec un produit à base de javel : cela l’inciterait à y retourner. Par contre, frottez le fond du bac de sa litière avec une goutte de javel, avant de le couvrir de graviers : cela l’incitera à y aller!

Et puis surtout : BON COURAGE, hein! Car « ce que chat veut, Dieu le veut! » (et puis vous, vous n’avez qu’à subir en fait) ;-)

La phéromonothérapie chez le chat … le Feliway®

25 Mar

Avant de parler à proprement parlé du Feliway®, pour comprendre clairement son action : attention, on s’accroche : nous allons prendre un petit cours de biologie…

C’est parti!

Les phéromones sont des substances chimiques émises par la plupart des animaux et certains végétaux. Elles agissent comme des messagers entre les individus d’une même espèce. Extrêmement actives, il n’en faut qu’une minuscule quantité, si bien qu’elles peuvent être détectées ou même transportées, à plusieurs kilomètres. Chez les mammifères et les reptiles, les phéromones sont détectées par l’organe voméro-nasal, tandis que les insectes utilisent généralement leurs antennes.

Le terme de phéromones a été défini par le biochimiste allemand Peter Karlson et l’entomologiste suisse Martin Lüscher en 1959 à partir des racines grecques :

  • pherein (transporter) et
  • hormon (exciter)

Les phéromones furent donc définies comme : « des substances sécrétées par des individus et qui, reçues par d’autres individus de la même espèce, provoquent une réaction spécifique, un comportement ou une modification biologique « .

OK? Tout le monde suit?? … Je continue!

Il existe différentes sortes de phéromones : les phéromones de territoire, de trace, d’alarme, sexuelles, d’attirement, d’apaisement, …

Le chat, en tout bon mammifère qu’il est, sécrète plusieurs types de phéromones :

  1. de manière active via le marquage urinaire, les frottements de sa face sur des individus ou des surfaces (via des glandes faciales), les griffades (via les glandes podales), les vidanges de ses glandes anales (lors d’un stress)
  2. de manière passive lors de la marche (il laisse des phéromones de passage via ses glandes podales), ou par une imprégnation de son odeur corporelle globale lors de contact physique prolongé

Héééé oui, quand votre chat se frotte à vous, c’est essentiellement pour laisser sur vous des phéromones faciales de reconnaissance et d’apaisement. Allons, … ne soyez ni déçus, ni vexés! ;-)

Vous comprenez donc que certaines phéromones agissent comme un signal d’alarme, tandis que d’autres jouent le rôle de signaux d’apaisement.

Et le Feliway® alors? … J’y viens!

Le Feliway est une phéromone de synthèse qui code la fraction faciale féline F3. Cette fraction F3 est sécrétée naturellement par le chat pour marquer certaines zones de son territoire lorsqu’il y frotte sa tête.

Ainsi, il semble organiser son environnement en établissant une distinction entre les objets « connus » et « inconnus ». De même, l’analogue chimique de synthèse de la fraction F3 (le-dit Feliway®) est utilisé pour gérer de nombreuses situations de stress chez le chat.

Il a été prouvé par les vétérinaires comportementalistes que les phéromones de synthèse F3 sont efficaces pour gérer le stress, l’anxiété, le marquage urinaire, les griffades, la perte d’appétit et la perte d’intérêt du chat pour les interactions avec les humains. Il est important également de signaler l’absence totale d’effets secondaires de ce principe actif.

Le Feliway® est disponible sous deux formes : en spray ou en diffuseur électrique. Les deux formes présentent la même efficacité mais sont prévues pour des usages différents afin de prendre en charge différentes situations de stress chez le chat.

Le diffuseur s’utilise comme un diffuseur anti-moustique, en le branchant 24h sur 24 dans une prise électrique. Il couvre une surface de 70m2 et sera efficace durant 4 semaines. Il faut rajouter autant de diffuseurs que nécessaire dans tout l’environnement du chat. Il sera utilisé lors de marquage urinaire ou de griffades, dans la pièce marquée par le chat. Et également lors de manque d’appétit, de prostration, de diminution des jeux et des contacts, dans la pièce fréquentée préférentiellement par le chat. Ils sera également utilisé dans un environnement potentiellement stressant car nouveau pour le chat : dans la nouvelle demeure en cas de déménagement, dans l’appartement habituel lors de l’introduction d’un nouvel animal ou d’un nouvel individu (un bébé nouveau né par exemple) sur le territoire du chat ou lors de travaux, …

Le spray sera utilisé quant à lui en vaporisant la solution à 10 cm de l’objet. Attention à bien vaporiser à distance de l’objet en question, sans le mouiller directement car il risquerait d’être taché. Non pas que le Feliway® fasse des taches sur les tissus (c’est faux! vous pouvez l’utiliser sans crainte) mais parce que le chat pourra croire qu’un chat (ou lui-même) a déjà marqué cet endroit et il risquerait de rafraîchir le spot par un marquage urinaire. Et là, c’est le serpent qui se mord la queue!

Le spray est utilisé dans les cas suivant :

  • sur les spots urinaires : 1 pulvérisation
  • sur les griffades : recouvrir toute la surface griffée (c’est-à-dire 4 à 6 pulvérisations)
  • dans la cage de transport : 8 pulvérisations (les angles et sans oublier le coussin ou la couverture du sol)
  • sur les objets saillants de la pièce : 1 seule pulvérisation à 20 cm du sol

Le Feliway® est bien évidemment disponible chez votre vétérinaire!