Tag Archives: éleveurs

Acheter un chat ou un chien … oui mais où?

18 Juin

Encore un extrait du JT de 13h de TF1 qui me permet de vous parler d’un sujet qui me tient à coeur : où acheter son chien ou son chat?

Où aller chercher votre compagnon?

1. Dans une expo d’animaux de races? Dans un élevage?

Oui, si vous voulez absolument avoir un chien ou un chat de race, avec un pedigree. Si c’est votre cas, je ne peux que vous recommander tout d’abord le bouche à oreille. Lorsque vous croisez un propriétaire qui possède déjà un chien de cette race dans la rue, demandez lui tout simplement d’où vient son chien, et si il était content de l’élevage où il l’a acheté. Ensuite, rendez vous vous même chez l’éleveur.

N’achetez pas de chien par correspondance ou par internet (si si! ça existe!).

Plus l’élevage est petit et familial, mieux c’est en règle général. Car au moins il y a de chiens, au moins la pression d’infection est importante. Et puis c’est un gage dans la démarche de l’éleveur. Cela signifie qu’il fait ça de manière passionnée et pas uniquement pour des raisons financières et de rentabilité. Demandez absolument à voir le père et la mère du chiot. C’est encore mieux si toute la petite famille est présente lorsque vous arrivez pour voir les chiots.

Et puis fiez vous à votre instinct : on le sent directement quand un éleveur est sincère et sérieux!

Certains vous feront même passer un vrai « entretien d’embauche » avant de vous vendre l’un de leurs bébés : ne vous vexez pas, c’est une preuve de leur attachement à leurs chiens ou leurs chats et un gage de sérieux!

Je vous parlerai bientôt du World Dog Show qui a lieu début juillet à Paris…

2. En animalerie?

Je ne vous le conseille pas.

J’ai en tête de nombreuses animaleries parisiennes qui entachent très sérieusement la réputation des animaleries en règle générale et sur lesquelles je n’ai pas vraiment envie de m’étendre. La surpopulation, l’hygiène, les tricheries sur l’âge des animaux (qui sont bien plus jeunes que ce qui est déclaré, donc souvent pas servrés), les origines plus que douteuses des animaux, et le prix exorbitant qu’on demande pour des chats ou chiens soi disant de race alors que celà se voit comme le nez au milieu du visage que ce sont des bâtards (de jolis bâtards hein, je n’ai rien contre les bâtards, que du contraire, mon chien en est un! mais qu’on vous vende 1000 euros un British Short Hair qui en fait est un chat de gouttière, je trouve cela vraiment limite) … ce n’est souvent pas joli joli et je me demande souvent comment ce type de magasin peut encore avoir pignon sur rue.

Il ne faut pas mettre toutes les animaleries dans le même sac, bien sûr, certaines sont probablement très bien et ont une éthique tout à fait respectable … mais ce n’est malheureusement pas le cas partout.

3. Adopter un chaton ou un chiot d’une porté de connaissances?

Bien sûr, c’est une très bonne solution! Les portées élevés « en famille » donnent généralement des chiots et des chatons très sociables, ayant l’habitude d’être manipulés depuis leur naissance.

4. A la SPA?

Bien sûr!! La S.P.A. regorge d’animaux qui n’attendent que ça, de trouver un foyer. Ne croyez pas les a priori qui disent que toutes les recrues des refuges sont des vieux chiens au passé tellement lourd qu’ils seront ingérables. Ce n’est pas vrai. Dans les refuges, on trouve des animaux de races, et des croisés, des chiots, des chatons, des jeunes adultes, et des vieux animaux bien sûr. En fait il y en a pour tous les goûts tellement il y a du choix … malheureusement!

Les bénévoles se feront un devoir de vous orienter sur un animal plutôt qu’un autre en fonction de vos désirs. Leur but n’est pas de vous refiler un chien ou un chat à tout prix mais bien de s’assurer de votre compatibilité avec l’animal en question, histoire d’être sûr de faire son bonheur à lui, bien sûr, mais aussi le vôtre!

Je ne peux que vous recommander d’y chercher votre compagnon (si vous ne désirez pas de chien de race avec pedigree, bien sûr) parce que c’est de là que vient mon Lulu à moi. Je l’ai eu à la S.R.P.A. de Liège (à Cointe, en Belgique) quand j’étais encore étudiante, il avait alors 7 mois. Cela m’arrangeait de ne pas avoir un tout jeune chiot, car à son âge il était déjà propre. Mais j’en voulais un relativement jeune pour pouvoir l’éduquer plus rapidement à ma façon. Et je ne vous raconte même pas à quel point je n’ai jamais regretté mon choix! (il n’est pas beau, en avatar de mon blog???)

Bref : si vous vous fichez éperdument d’avoir un chat ou un chien de race : allez désemplir les chenils! Ils affichent tous complet et vous pourrez aisément faire votre choix parmi l’un de ces petits malheureux. Et si vous flashez sur une race en particulier, renseignez vous toujours au cas ou un refuge ait fait une récente saisie sur une portée de chiots de cette race, et sinon, allez voir plusieurs élevages avant de vous décider et d’avoir votre coup de coeur!