Tag Archives: dicoumarol

Mon chien / mon chat a mangé de la mort aux rats … je fais quoi?

23 Juil

La mort aux rats est un poison que l’on rencontre très souvent dans notre environnement car on s’en sert beaucoup. A la campagne, mais aussi en ville : dans les jardins publics, dans les caves et parkings et les espaces communs de nos immeubles parisiens.

Une intoxication à la mort aux rats est mortelle pour nos animaux de compagnie!

;

Le principe actif de la mort aux rats est un anti-coagulant : le dicoumarol (ou anti vitamine K). La vitamine K est un composant essentiel dans la cascade de la coagulation. Si celle ci manque, l’animal (une souris, un rat, … mais aussi un chat ou un chien!) ne coagule plus et finit pas mourrir d’hémorragie (souvent interne, donc non détectable).

Le problème avec la mort aux rats est que ce produit est rendu très appétent par les firmes qui le commercialisent afin que les rats et souris acceptent de la manger. Ce qui fait que nos chiens et chats vont se jeter dessus pour en manger également car son goût est irrésistible!

Si vous ne savez pas à quoi cela ressemble, il s’agit bien souvent de granules ou de pâte (souvent rouge, bleu ou vert) contenus ou non dans des petits sachets.

;

;

Si vous vous rendez compte que votre chien ou votre chat a mangé un sachet de mort aux rats, il faut prendre rendez vous de toute urgence chez votre vétérinaire.

Si l’ingestion date de moins de 2 heures, votre véto va tenter de faire vomir votre animal afin de lui faire rejeter le poison.

Ensuite, il faudra administrer l’antidote du dicoumarol, à savoir de la vitamine K. Votre vétérinaire réalisera très certainement une injection intraveineuse et vous fera poursuivre ensuite le traitement par voie orale durant au moins 21 jours.

Deux jours après la dernière prise du traitement de votre animal par voie orale, votre vétérinaire réalisera une prise de sang de contrôle afin de tester la coagulation de votre animal et si elle est normale, vous pourrez définitivement arrêter le traitement.

Le pronostic est toujours réservé dans le cas d’une intoxication à l’anti-vitamine K.

Il dépend évidemment de la dose ingérée et de la vitesse à laquelle on aura administré un traitement.

Ne laissez donc pas trainer les choses et réagissez le plus rapidement possible!