Tag Archives: aliments de grande surface

Aliments de grandes surfaces / d’animaleries / vétérinaires : quelle est la réelle différence?

15 Juil

Article écrit à la demande d’Aurélie, parce que c’était demandé si gentiment … et si spontanément gentiment! ;-)

____________________

« Je donne des croquettes Premium diététiques à Filou, Docteur, c’est bien ça hein? Je les achète chez « Auclerc »… »

C’est une phrase qu’on entend souvent. Et en tant que vétérinaire, on se doit de conseiller le meilleur pour la santé de l’animal qu’on a en face de nous.

On nous pose une question, on répond donc en toute franchise.

On accuse souvent les vétos de faire l’éloge des aliments de gamme vétérinaire uniquement parce qu’ils les vendent eux mêmes. Alors oui, je vends des croquettes et des boites d’alimentation humide pour chiens et chats, oui, j’ai une marge sur l’achat/vente de tels aliments… Mais OUI (aussi) j’estime que c’est ce qu’il y a de mieux. Et mon propre chien est nourri de la sorte.

Il existe donc une très grande variété d’aliments sur le marché. On s’y retrouve difficilement. Beaucoup de propriétaires sont perdus. Je vais tenter de remettre de l’ordre (tant que possible) dans tout ça.

Alors, on trouve en gros 3 gammes d’aliments :

– en grande distribution (super et hypermarchés),

– en animaleries ou boutiques spécialisées,

– chez les vétérinaires.

Les prix au kilo sont très variables. De moins d’un euro à une dizaine d’euros le kilo.

Quelle est la différence entre ces gammes d’aliments?

A part les aliments diététiques thérapeutiques (pour des animaux souffrant par exemple d’insuffisance rénale, de diabète, …) vendus exclusivement chez les vétérinaires, il n’existe aucune législation quant à la classification des aliments pour animaux. On s’y perd donc très souvent et n’importe quelle marque peut indiquer n’importe quoi sur son sac d’aliment en vue d’en faire de la publicité pour mieux vendre.

Attention donc à ne pas se faire berner par une appellation mensongère!

Il y a (en gros) 4 classes d’aliments :

– les aliments « premier prix » ( ou bas de gamme), qui ne mentionnent rien de spécial quant à l’origine de leurs ingrédients sur l’emballage

– les aliments de milieu de gamme, ou « de qualité supérieure », appelés comme tels simplement parce que c’est écrit dessus

– les aliments « premiums » (ou haut de gamme)

– les aliments diététiques

Où trouver ces différentes classes d’aliments?

Les aliments bas et milieu de gamme se vendent en grandes surfaces, dans les épiceries et supérettes, bref, chez le commerçant du coin ou dans votre hypermarché.

Les aliments haut de gamme se trouvent en animaleries, en boutiques spécialisées, et chez les vétérinaires.

Les aliments diététiques (thérapeutiques) vétérinaires sont vendus sur prescription médicale, par les vétérinaires et uniquement par les vétérinaires. Leur composition sera spécifique et adaptée à la pathologie de l’animal.

Quelle est la différence entre ces aliments?

La différence entre le bas, le milieu et le haut de gamme se situe au niveau de la qualité nutritionnelle des différents nutriments. Dans le haut de gamme, vous trouverez des protéines animales et des nutriments de plus grande qualité que dans le bas de gamme.

Et plus un nutriment est de bonne qualité, plus il est digeste. Et plus il est digeste, plus il est assimilable. Donc moins on doit en donner. C’est la raison pour laquelle on observe souvent une différence dans la quantité alimentaire à donner selon la qualité de l’aliment. Il n’est pas rare de devoir donner en quantité facilement 2 fois plus de croquettes bas de gamme par rapport à un haut de gamme tout simplement parce que dans l’aliment de supermarché, de un, on vous pousse à la consommation, de deux, il y a plein d’ingrédients inutiles (genre des colorants, de la graisse, …) qui ne seront pas assimilés par l’organisme de votre animal.

Petite remarque numéro 1. Je viens de vous expliquer la différence entre le bas de gamme et le haut de gamme quant à la qualité nutritionnelle et la différence de quantité journalière à donner. Si vous trouvez que les aliments vétos et bas de gamme ont une différence notoire de prix (c’est vrai, on ne va pas s’en cacher) : calculez réellement le prix journalier de l’alimentation de votre animal. En sachant que de l’un à l’autre les quantités peuvent varier du simple au double, je ne suis pas persuadée qu’il y ait une telle différence de prix quand on rapporte tout au coût quotidien.

Remarque numéro 2 qui découle de la première : un animal nourri avec un aliment de haute qualité, hautement digestible mange moins, son organisme absorbe mieux les nutriments … et l’animal donc fera moins de quantités de selles … cela peut sembler superflu comme ça mais pour des chiens citadins, des chats remplissant plus ou moins vite une litière, je trouve que cela vaut la peine d’être mentionné.

Remarque numéro 3 : dans les croquettes de supermarché pour votre toutou : est ce que vous croyez réellement que les croquettes rouges, c’est la viande et les croquettes vertes, les légumes??? C’est tout bonnement et simplement du joli colorant rouge et vert qu’on a ajouté pour vous faire un bon coup de marketing, histoire de vous faire croire que l’aliment est bien complet…

Les croquettes haut de gamme ou celles en vente chez votre véto sont toutes marrons, de la même couleur, simplement parce que c’est la couleur qu’a une croquette d’un aliment complet et équilibré, où tout est mixé, et où il y a un bon ratio entre les glucides, lipides, protéines, minéraux, vitamines, … sans excès de l’un par rapport à l’autre.

Tout ça pour dire que je ne blâme pas ceux qui nourrissent leurs animaux avec des aliments de supermarché. On n’est pas un criminel pour autant! ;-) Mais quand on me pose la question : je réponds clairement et sincèrement que oui, c’est mieux de nourrir son animal avec un aliment de qualité supérieure, et que l’essayer c’est l’adopter : poil plus beau, moins de crottes (preuve par A+B que meilleurs ingrédients et meilleure digestibilité), moins de troubles digestifs, moins de troubles dermatos (allergies alimentaires), moins de risque de vieillissement prématuré des fonctions rénale et hépatique, …

Et que quand l’animal est malade (insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, diabète, …), cela se justifie d’autant plus de nourrir son compagnon avec ce qu’il y a de mieux pour lui, c’est à dire un aliment diététique thérapeutique adapté à sa pathologie, et là pour le coup, en vente exclusive chez les vétérinaires!

_______________________________

Rajout à cet article grâce à la remarque constructive d’un confrère (merci Claudio!) :

Il y a aussi une grosse différence de matières grasses entre les croquettes bas de gamme et les croquettes Premium. Les croquettes de supermarché sont généralement très grasses, car la graisse est un constituant alimentaire qui ne coute pas cher et qui donne de l’appétence (c’est la raison pour laquelle Kiki doit très certainement raffoler des croquettes en forme de « donuts » rouges bien grasses dont je ne citerai pas le nom de la marque!)

De plus, ce que j’ai oublié de dire dans mon article et qui est essentiel, c’est que les croquettes Premium vétérinaires ont une composition arrêtée, c’est à dire que leur formule alimentaire ne change pas tous les mois en fonction des prix des différentes matières premières, alors que c’est le cas des croquettes de basse et moyenne gamme.

Un aliment Premium véto a donc une « recette fixe » alors qu’un aliment de basse ou moyenne gamme aura sa composition qui variera en fonction du cours des matières premières (pour lesquelles on recherchera donc toujours la source protéique, glucidique et lipidique la moins chère).