Search results for 'facture'

Que gagne VRAIMENT un vétérinaire? (Merci à la SAVAB / l’UPV)

9 Fév

Il y a de ça quelques mois, lors de la manifestation des vétérinaires en novembre dernier contre le projet de découplage ordonnance/délivrance, je vous avais questionné sur un sujet épineux : je vous demandais combien vous pensiez que gagne en moyenne un vétérinaire par mois?

Vous avez été nombreux à me répondre, directement ou par message privé sur la page Facebook. Et beaucoup de confrères et consoeurs se sont prêtés au jeu, en m’envoyant carrément leur 2035 (déclaration officielle de revenus)!!

Rapport à ma grossesse actuelle (qui s’éternise!!! d’ailleurs si l’un ou l’une d’entre vous a une formule magique pour me marabouter et me faire accoucher rapidement, je suis preneuse!), à mes autres projets menés de front, … je n’ai pas encore eu le temps de vous écrire mon propre article avec mon propre avis sur le sujet. Ca va venir, c’est promis!

Par contre, je vous ai posté la semaine dernière sur Facebook le lien d’un débat sur une radio belge (La Première), qui traitait des peines à appliquer pour les cruautés envers les animaux (en réaction à l’actualité de la semaine et à la peine exemplaire de 1 an de prison ferme retenue contre Farid de la Morchette). Lors de ce débat, une auditrice interpellait mon confrère, ancien patron et ami, le Dr. Alexandre Bongartz, Vice-président de l’UPV (Union Professionnelle Vétérinaire belge) sur le prix d’une consultation vétérinaire. Cette auditrice trouvait nos honoraires trop élevés.

Le Docteur Harald Berge et le Docteur Stéphane Dewaels, vétérinaires belges, ont – en réaction – publié un article très intéressant au nom de la SAVAB (Small Animal Veterinary Association of Belgium). Et il me semblait très intéressant de partager ce texte avec vous.

Ce texte, le voici :

———-

La médecine vétérinaire , prodigue des soins de santé. Et les soins de santé coûtent cher ! 

Nous y reviendrons tout au long de l’article mais les honoraires que vous payez ne constituent pas le salaire net de votre vétérinaire, très loin de là comme vous allez le découvrir. 

D’entrée de jeux jouons cartes sur table. 

Selon une vaste enquête réalisée par les journalistes du magazine « Référence », la profession de Médecin Vétérinaire est une des profession libérale les moins bien rémunérée : http://www.references.be/carriere/dentiste-pharmacien-ou-veterinaire-combien-gagnent-ils

Il est intéressant de comprendre ce que vous payez chez le vétérinaire.

Voyons le cas d’une consultation de routine : 

Imaginons que vous consultiez votre vétérinaire car Youki, votre Jack Russel préféré, se gratte anormalement. 

Votre vétérinaire diagnostique une DAPP, c’est à dire une dermatite allergique aux piqures de puce. A force de se gratter, Youki a la peau infectée.
Peut être devra-t-il pratiquer un examen complémentaire afin d’éliminer d’autres causes à l’origine de ses démangeaisons comme par exemple des mycoses . Enfin, si seules les puces sont responsables du problème, il sera peut être amené à pratiquer des injections pour calmer les démangeaisons et traiter l’infection présente et puis il vous prescrira ou vous délivrera des antibiotiques si une pyodermite est diagnostiquée 

Votre vétérinaire établira une note d’honoraire qui se décomposera probablement comme ceci:

Honoraire de consultation X euros
Examens complémentaires Y euros
Injections diverses W euros 
Antibiotiques et autres médicaments Z euros

Amusons- nous à décortiquer chaque partie:

1) Les honoraires:

– le soin des animaux, contrairement à la médecine humaine, est soumis à la TVA. Heee oui, Youki est considéré comme un bien de luxe ( on est bien d’accord que Youki est une perle !), la TVA s’élève donc à 21% et va en droite ligne dans l’escarcelle de l’état. (NDLR : en France, cette TVA est de 20%)

Selon un article du magazine des consommateurs français « Que choisir » ; il a été démontré que des honoraires demandés , les charges représentent 74% du montant Hors TVA ( 44% pour un médecin). Donc, du montant total payé à votre vétérinaire il faut enlever 21% de TVA et 74% de charges pour obtenir ce qu’il gagne réellement . 

S’il vous demande une consultation à 30 euros TVAC, ( prix moyen d’une consultation basique) on retire 21% il reste donc 24,79€ et de cette somme on retire 74% de charges soit 18,35€ … il a donc réellement gagné 6,44 €.

Une consultation peut facilement durer une demi-heure . Vous accepteriez ce salaire ? 

Vous voyez on joue carte sur table !

2) Les examens complémentaires

* Dans le cas de youki qui se gratte à cause des démangeaisons :

Consciencieux, afin d’être certain de son diagnostique votre vétérinaire a effectué une analyse microscopique des petites pustules qui parsèment la peau de Youki. Ceci pour être certain qu’il n’y ait pas une autre cause au problème et pour éviter de voir youki revenir à la consultation une semaine plus tard parce que le traitement n’était pas complet !

Vous vous demandez si c’était indispensable? Seul votre vétérinaire peut vous expliquer ses choix. Posez lui la question !Il est normal de vouloir comprendre les actes que l’on pose. 

* Prenons un autre exemple d’examen complémentaire : 

Youki doit se faire opérer mais vu son grand âge et ses petites moustaches blanchies par les années, votre vétérinaire vous propose de réaliser une prise de sang avant de l’endormir afin de ne pas prendre de risques lors de l’anesthésie. Méfiant, vous vous dites que cela va gonfler le prix de l’opération…  Mais si on ne la réalise pas alors que Youki souffre d’une Insuffisance rénale subclinique, Il risque de mourir à cause de l’anesthésie… Vous pourriez alors reprocher à votre vétérinaire un manque de précaution. Tout est une question de point de vue !

De même, s’il opère youki parce que sa survie en dépend alors qu’il sait que youki n’a plus une excellente fonction rénale, il sera obligé de le mettre sous perfusion pour lui permettre de mieux éliminer l’anesthésie qu’il aura choisie en fonction de son problème rénal. Il y aura, là encore, un petit coût supplémentaire , mais c’est pour éviter un accident anesthésique . Vous pourriez, s’il ne prend pas ces précautions, encore une fois, le lui reprocher. 

3) Les médicaments :

Imaginons que votre vétérinaire prescrit un antibiotique pour la peau de Youki. Il est obligé de prescrire un médicament vétérinaire même s’il existe l’équivalent humain, beaucoup moins cher. C’est la loi et les peines sont très importantes pour les vétérinaires qui ne la respectent pas. 
Ces médicaments vétérinaires sont plus chers parce que le marché est plus petit, la recherche coûte proportionnellement plus cher et l’industrie pharmaceutique n’est pas réputée pour sa philanthropie.

Déjà là on part avec un problème… La surprise du coût du médicament ( et des soins aussi ) est en grande partie liée au fait que vous ne bénéficiez pas d’une mutuelle pour les médicaments ( et soins d’ailleurs) de votre animal de compagnie. En plus, avant remboursement par votre mutuelle, votre médicament est déjà moins cher ( pour la même molécule ) que le même pour Youki !

Le système de soins de santé Belge (NDLR : même chose en France! Pour avoir vécu et travaillé dans ces deux pays!) est l’un des plus performant du monde, nous pouvons en être fiers. Mais, de ce fait, nous ne nous rendons pas compte du prix de la santé !

Cependant, il existe des assurances…

Et si Youki doit être opéré? Si Youki doit se faire opérer en urgence, la facture peut très vite s’élever. 

Mais, encore une fois, ce que vous payerez, est-ce le salaire net de votre vétérinaire ? 

Là aussi, il faut retirer la TVA , les charges incompressibles, mais aussi le coût des médicaments ( les désinfectants chirurgicaux, les anesthésiques, les anti douleur, la perfusion, les champs opératoire, les gants stériles , les compresses, les médicaments parfois nécessaires pour soutenir la fonction cardio-respiratoire , les fils de suture,… ) et enfin, le coût d’achat des instruments chirurgicaux ( parfois à usage unique) – certaines pinces délicates et indispensables peuvent coûter plusieurs centaines d’euros – , de l’anesthésie, du monitoring si celui-ci est nécessaire. 

Enfin, lorsque la chirurgie est terminée, il faut nettoyer la table, la salle de chirurgie, stériliser les instruments, … tout cela entraine une consommation de produits de désinfection, d’entretien spécifique, une grosse consommation électrique pour le stérilisateur etc … et du temps ! 

Pour se tenir au couvrant des nouvelles techniques d’anesthésies, de réanimation, de chirurgie, votre vétérinaire participe à des conférences, des congrès et achète des revues etc ce qui peut représenter plusieurs milliers d’Euros par an . 

A nouveau, comparons avec la médecine humaine, imaginons maintenant que Youki ne soit pas un Jack mais un teckel. Et que, comme beaucoup de Teckels, un problème se déclare au niveau de la colonne ( il semble paralysé de l’arrière train). Si il s’agit d’une hernie discale, la seule solution pour sauver Youki est peut être de l’opérer très rapidement. Le coût de ce type d’’opération en médecine humaine tourne autour des 4000 euros, en médecine vétérinaire cela tourne autour des 1500 euros… Pour la même expérience, la même technique, le même matériel, et in fine la même opération…

En France, le magazine des consommateurs « Que Choisir » a effectué une enquête publique auprès des vétérinaires. Cette enquête met fin à toute une série d’idées reçues. Se faisant passer pour des clients potentiels, les journalistes ont comparé les tarifs de la consultation de base et de la stérilisation des chats et des chiens.

Ce sondage met en avant un écart des tarifs très important selon les régions. Malheureusement il est interdit d’éditer un tarif de référence en Europe. L’Europe veut laisser à chacun la liberté de ses tarifs et tant pis pour celui qui ne demande pas assez, parce qu’en fin de course il ne pourra pas pratiquer une bonne médecine et ceux qui reprochent que la médecine vétérinaire coute cher seront probablement les premiers à reprocher au vétérinaire X de ne pas être performant et ce Vétérinaire verra sa clientèle baisser et ne pourra peut être plus vivre de ce métier. 

Est-il normal qu’un vétérinaire qui ne peut pratiquer son métier qu’après avoir obtenu un diplôme homologué après 6 ans (NDLR : en France : 2 ans de prépa et 5 ans d’Ecole vétérinaire) d’études très coûteuses , qui doit dépenser des millier d’Euros par an pour se tenir au courant ( c’est une obligation légale ), passe des heures et des heures non rémunérées à de multiples taches administratives , vous demande un dimanche entre 40 et 60 € pour une visite à domicile , alors que le technicien qui vient réparer votre télévision ou votre lave vaisselle une heure après le passage du vétérinaire vous demande 100 € avant même d’avoir commencé son travail ?? 

En conclusion, oui la médecine vétérinaire est cher, et oui avoir un animal est un luxe mais votre vétérinaire ne s’en mets pas « plein les poches » et s’il pratiquait ce métier par appât du gain et non par amour de Youki, il ne tiendrait pas le coup longtemps… parce que les contraintes sont importantes et peu de salariés les accepteraient payé à ce salaire là.

L’essentiel pour choisir un vétérinaire est d’avoir confiance en lui, c’est une relation extrêmement importante pour vous et votre animal. 
N’hésitez pas à lui demander un devis , à envisager avec lui toutes les alternatives , le coût total approximatif d’un traitement . 

Avoir un animal c’est avoir un être vivant, cela implique une responsabilité, le laisser souffrir par manque de soin est de la maltraitance animale.

Savez-vous qu’en justice, ne pas avoir identifié un chien ( NDLR : et aussi son chat, en France ) est considéré comme maltraitance animale?

Vacciner son animal de compagnie, stériliser une chienne , donner une bonne nourriture, coûte certes un peu mais évite des complications bien plus onéreuses. 

La plupart des vétérinaires offrent une consultation gratuite à tout qui vient le trouver avant d’acheter un animal pour savoir à quoi il s’engage, à quels genres de frais . 

Enfin, il existe des assurances qui remboursent une partie non négligeable des frais vétérinaires . 

Bref, discutez franchement avec lui, avec son équipe, et, j’en suis sur, vous confierez Youki à des mains expertes en toute confiance. De cette relation , vous apprendrez beaucoup, comprendrez mieux votre animal et en retirerez beaucoup de plaisir ! Votre vétérinaire deviendra votre confident, le confident de votre animal de compagnie …

———-

Alors voilà, moi, cet article, je l’applaudis des deux mains et je le relaie avec grand intérêt. Non pas pour me plaindre, certainement pas! Jamais pour rien au monde je ne voudrais changer de métier!

Mais j’en ai souvent marre que la profession vétérinaire passe pour des « tiroirs caisse » ambulants. Parce que le portefeuille du vétérinaire, il n’est souvent pas bien rempli! Nous sommes trop nombreux, très contrôlés, très taxés, très imposés, …

Ceux qui croient que le véto pense à son tiroir caisse avant de penser à l’animal, à ses clients, à leur famille, à la vieille dame qui voit euthanasier son vieux chien, compagnon de toute une vie, et qui ne s’en remettra plus. Ceux qui croient que le véto ne ramène pas la peine et la douleur de ses clients chez lui, le soir, quand il retrouve sa famille. Ceux qui nous croient insensibles, calculateurs, manipulateurs, … tous ceux là se trompent complètement.

Le vétérinaire d’aujourd’hui (et je parle en connaissance de cause parce que, moi même véto, entourée d’amis vétos et mariée à un véto!) est un passionné, depuis sa plus tendre enfance et un bourreau de travail, qui bosse jour et nuit sans compter ses heures, et avec le sourire, même si il préfèrerait être auprès des siens (et encore, il n’imaginerait tellement pas lâcher ses patients, tellement sa place est auprès d’eux … il s’en voudrait doublement).

Alors, en attendant de trouver du temps pour vous faire un article Vet and the City (d’une belge installée en France) sur le sujet, merci à Stéphane et Harald d’avoir ouvert la voie!

upv

Vétos-Entraide fête ses 10 ans

20 Août

Vétos-Entraide est une association créée en 2002 pour et par des vétérinaires dans le but (tout simple et pourtant tellement essentiel) d’être à l’écoute.

 

 

Notre métier de véto (bien que le plus beau métier du monde, désolée pour ceux qui font autre chose … lol) n’est pas tous les jours facile. Nous sommes des professionnels, toujours là pour nos clients et nos patients, mais nous sommes aussi des hommes et des femmes ayant une vie privée.

Le vétérinaire est, par définition, quelqu’un de passionné et très souvent excessivement altruiste et sensible. Cela ne se voit généralement pas, mais n’allez pas imaginer une seule seconde que la souffrance et la mort ne nous atteignent plus au fil des années. Que du contraire, et c’est souvent de pire en pire.

Nous sommes très disponibles pour nos clients. Nous vous trouvons toujours un rendez-vous dans la journée (peu importe l’état de notre planning) lorsque vous êtes inquiets à propos de l’état de santé de votre Loulou. Alors que combien de fois me suis je faite rembarrer par ma pédiatre, me disant qu’elle ne pouvait pas m’avoir de rendez vous dans la journée pour mon fils qui pointait à 39.5 … ?

Je ne nous jette pas des fleurs (quoi que si, un peu). Je pense qu’aucun confrère ou aucune consoeur ne trouvera pas à redire quand j’affirme que le fait d’être disponible est considéré par chacun et chacune de nous comme tout à fait normal. Et que l’on envisagerait pas notre métier différemment.

Simplement, parfois, pour certains et certaines d’entre nous, trop c’est trop. Le rythme est trop intense. On bosse tous les jours de la semaine. On a pourtant une famille, des enfants, des amis … mais on les croise trop rapidement. Ou alors, sans famille proche, on se laisse enliser. Viennent se rajouter les problèmes personnels auxquels tout le monde peut être confronté, … et parfois c’est la catastrophe! Le vétérinaire étant un professionnel de la santé, il a accès à certaines drogues et molécules pouvant le pousser parfois à l’irrémédiable. Trois de mes amis d’études se sont déjà donné la mort, depuis 10 ans maintenant que j’exerce. Ce n’est pas facile à dire, mais celà ne m’étonne que trop peu.

Oh, je ne dis pas que nous sommes plus mal lotis que d’autres professions, pas du tout. Je dis juste que nous sommes « comme tout le monde », que nous avons nos hauts et nos bas. Mais que nous sommes souvent seuls face à nos problèmes, sans collègues pour en parler. Avec des salariés à gérer. Qu’on est à la fois médecin, manager, psychologue, patron, confrère/consoeur, mais aussi que nous faisons bien souvent également nos comptes, notre ménage, du bricolage dans la clinique, les fiches de paie, que nous gérons les discordes avec les clients mais aussi entre nos salariés, avec notre banquier, notre comptable, …

Mais un professionnel de la santé ne peut pas montrer qu’il ne va pas bien.

Vous imaginez votre véto vous accueillir, vous et votre animal malade avec une tête de 6 pieds de long? Se plaignant de son rythme de vie? Que sa femme l’a quitté et demande la garde exclusive des 3 enfants? Qu’en plus de tout celà, il est raide financièrement? Qu’il n’en peut plus? Ne voit pas le bout du tunnel? Et qu’il vient en plus de se faire emboutir sa voiture? Non. En tous cas, nous n’imaginons pas notre relation avec nos clients de la sorte.

Alors quand on est dans le creu de la vague, et que nos proches ne sont pas là ou que ce n’est pas suffisant, Vétos Entraide est là et peut être une béquille sur laquelle s’appuyer.

Voilà, alors MERCI à Vétos Entraide! Et merci surtout à tous les vétos bénévoles, qui font encore celà en plus de tout le reste!

 

—————

 

Vétos Entraide, c’est ICI. Et sur Facebook, c’est LA. Et OUI, ils acceptent bien entendu les dons pour les aider à pousuivre leur action et payer les factures … ;-)

Le Noel des animaux dans les refuges de la SPA, c’est ce weekend

9 Déc

Le slogan du Noël des animaux de cette année est double : « La S.P.A., le plus ancien site de renc♥ntre » et « Soyez leur cadeau de Noël et pour toujours ».

Demain et dimanche, c’est donc le Noël des animaux dans les refuges de la SPA. En adoptant un de ces petits rescapés, vous lui offrez une seconde chance et la promesse de vivre le restant de ses jours, bien choyé, à vos côtés.

Pour trouver le refuge le plus proche de chez vous, c’est ICI.

Le refuge le plus proche de Paris est celui de Gennevilliers.

Si vous vous rendez dans un des refuges de la SPA ce weekend dans le but d’adopter un compagnon, n’oubliez pas (en plus de votre participation financière) de vous munir d’un justificatif de domicile (facture EDF, quittance de loyer, …) et d’une pièce d’identité.