En matière de cosmétiques aussi, on peut faire des choses pour le respect de l’homme, de la nature et de l’environnement!

15 Juil

Depuis 2004, il était déjà interdit d’expérimenter sur les animaux des produits cosmétiques finis.

Depuis 2009, la Commission européenne a également banni les ingrédients testés sur animaux entrant dans la composition de ces produits au profit des méthodes de tests alternatives (méthodes de tests dits « in vitro », entre autre).

Et depuis 2013, les produits cosmétiques testés sur les animaux ont définitivement été interdits en Europe. La directive 2003/15/CE, dont l’application avait été maintes fois repoussée, est entrée en vigueur le 11 mars 2013. L’importation de ces produits devient également illégale sur le sol européen.

Malheureusement, ce n’est pas encore le cas sur toute la planète. Et ce n’est pas encore le cas pour les tests de médicaments. Mais nous sommes sur la bonne voie, non?

Gageons que l’Europe puisse inspirer les pays maintenant l’autorisation de ces expérimentations à chercher d’autres méthodes…

 

Depuis que j’ai été invitée en 2012 au Salon Beyound Beauty par ma copine Sonia, j’ai pu faire la connaissance de plusieurs personnes ayant lancé leurs propres marques de cosmétiques bios : entre autre Jérémias de la marque Nominoe, Jessica de Kesari et Aline de la marque Akane.

Mon but, clairement, était de parcourir les stands et de me renseigner sur les innovations en matière de cosmétiques BIO. Point barre. Depuis que je me suis mise au bio en matière de cosmétiques, je ne serais plus jamais capable d’aller voir ailleurs.

Pourquoi? Hé bien tout simplement parce que :

– les produits sont tout aussi efficaces et safe que les non bios (je dis ça parce que si passer au bio veut dire éruptions cutanées en tous genre, manque de sérieux des marques, et poudre de perlinpinpin inside, je ne suis pas certaine que j’adhèrerais, je tiens à mon aspect physique, quand même!)

– les produits bios sont en règle générale moins chers, sentent bon, sont jolis … oui, #IAmJustAGirl

– les produits bios s’inscrivent dans une éthique qui me parle (respect de l’Homme, de l’animal et de l’environnement tout le long de la chaîne de conception)

J’en suis donc arrivée à m’intéresser au groupe ECOCERT, qui est un organisme indépendant de controle et de certification. Ce groupe est français à la base (création en 1991), mais s’est ensuite implanté partout dans le monde.

Le label ne certifie pas que des cosmétiques mais aussi des aliments, des textiles, des détergents, des peintures, des SPAS et instituts de beauté, …

Je ne parlerai ici que de la cosméto, mais il va de soi que je m’intéresse aux autres domaines de certification de ce même label.

En l’occurence, le label ECOCERT interdit bien sûr les tests sur les animaux. Compte tenu du fait que ECOCERT certifie des produits cosmétiques dans le monde entier, ils ont maintenu cette interdiction même si certaines règlementations cosmétiques interdisaient déjà les tests sur animaux.

Ils autorisent donc en fait le lait et le miel (produits d’origine animale) dans les ingrédients des produits cosmétos car ce produit ne nuit pas à l’animal proprement dit et l’animal le produit naturellemnt.

La soie et le rouge carmin (cochenille) y sont par contre interdits (ce qui constitue parfois une différence avec d’autrers labels bios).

ECOCERT garantit bien sûr l’absence d’OGM, de parabens, de phénoxyéthanol, de nanoparticules, de silicone, de PEG, de parfums et de colorants de synthèse, …

Les emballages sont biodégradables ou recyclables (mais merci de bosser de votre côté et de les placer dans les ordures à recycler aussi!).

 

ECOCERT décerne deux labels en cosméto (dans tous les cas, 95% minimum du total des ingrédients doivent être naturels ou d’origine naturelle) :

– le label Cosmétique Biologique :

95% minimum des ingrédients végétaux de la formule doivent être issus de l’agriculture biologique et 10% minimum du total des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique.

 

– le label Cosmétique Ecologique :

50% minimum des ingrédients végétaux de la formule doivent être issusde l’agriculture biologique et 5% minimum du total des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique.

 

Voilà, j’espère que cette info vous permettra d’y voir un peu plus clair.

 

Et vous, êtes vous attentifs à ce que vous achetez en matière de cosmétiques?

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :