Que gagne VRAIMENT un vétérinaire? (Merci à la SAVAB / l’UPV)

9 Fév

Il y a de ça quelques mois, lors de la manifestation des vétérinaires en novembre dernier contre le projet de découplage ordonnance/délivrance, je vous avais questionné sur un sujet épineux : je vous demandais combien vous pensiez que gagne en moyenne un vétérinaire par mois?

Vous avez été nombreux à me répondre, directement ou par message privé sur la page Facebook. Et beaucoup de confrères et consoeurs se sont prêtés au jeu, en m’envoyant carrément leur 2035 (déclaration officielle de revenus)!!

Rapport à ma grossesse actuelle (qui s’éternise!!! d’ailleurs si l’un ou l’une d’entre vous a une formule magique pour me marabouter et me faire accoucher rapidement, je suis preneuse!), à mes autres projets menés de front, … je n’ai pas encore eu le temps de vous écrire mon propre article avec mon propre avis sur le sujet. Ca va venir, c’est promis!

Par contre, je vous ai posté la semaine dernière sur Facebook le lien d’un débat sur une radio belge (La Première), qui traitait des peines à appliquer pour les cruautés envers les animaux (en réaction à l’actualité de la semaine et à la peine exemplaire de 1 an de prison ferme retenue contre Farid de la Morchette). Lors de ce débat, une auditrice interpellait mon confrère, ancien patron et ami, le Dr. Alexandre Bongartz, Vice-président de l’UPV (Union Professionnelle Vétérinaire belge) sur le prix d’une consultation vétérinaire. Cette auditrice trouvait nos honoraires trop élevés.

Le Docteur Harald Berge et le Docteur Stéphane Dewaels, vétérinaires belges, ont – en réaction – publié un article très intéressant au nom de la SAVAB (Small Animal Veterinary Association of Belgium). Et il me semblait très intéressant de partager ce texte avec vous.

Ce texte, le voici :

———-

La médecine vétérinaire , prodigue des soins de santé. Et les soins de santé coûtent cher ! 

Nous y reviendrons tout au long de l’article mais les honoraires que vous payez ne constituent pas le salaire net de votre vétérinaire, très loin de là comme vous allez le découvrir. 

D’entrée de jeux jouons cartes sur table. 

Selon une vaste enquête réalisée par les journalistes du magazine « Référence », la profession de Médecin Vétérinaire est une des profession libérale les moins bien rémunérée : http://www.references.be/carriere/dentiste-pharmacien-ou-veterinaire-combien-gagnent-ils

Il est intéressant de comprendre ce que vous payez chez le vétérinaire.

Voyons le cas d’une consultation de routine : 

Imaginons que vous consultiez votre vétérinaire car Youki, votre Jack Russel préféré, se gratte anormalement. 

Votre vétérinaire diagnostique une DAPP, c’est à dire une dermatite allergique aux piqures de puce. A force de se gratter, Youki a la peau infectée.
Peut être devra-t-il pratiquer un examen complémentaire afin d’éliminer d’autres causes à l’origine de ses démangeaisons comme par exemple des mycoses . Enfin, si seules les puces sont responsables du problème, il sera peut être amené à pratiquer des injections pour calmer les démangeaisons et traiter l’infection présente et puis il vous prescrira ou vous délivrera des antibiotiques si une pyodermite est diagnostiquée 

Votre vétérinaire établira une note d’honoraire qui se décomposera probablement comme ceci:

Honoraire de consultation X euros
Examens complémentaires Y euros
Injections diverses W euros 
Antibiotiques et autres médicaments Z euros

Amusons- nous à décortiquer chaque partie:

1) Les honoraires:

– le soin des animaux, contrairement à la médecine humaine, est soumis à la TVA. Heee oui, Youki est considéré comme un bien de luxe ( on est bien d’accord que Youki est une perle !), la TVA s’élève donc à 21% et va en droite ligne dans l’escarcelle de l’état. (NDLR : en France, cette TVA est de 20%)

Selon un article du magazine des consommateurs français « Que choisir » ; il a été démontré que des honoraires demandés , les charges représentent 74% du montant Hors TVA ( 44% pour un médecin). Donc, du montant total payé à votre vétérinaire il faut enlever 21% de TVA et 74% de charges pour obtenir ce qu’il gagne réellement . 

S’il vous demande une consultation à 30 euros TVAC, ( prix moyen d’une consultation basique) on retire 21% il reste donc 24,79€ et de cette somme on retire 74% de charges soit 18,35€ … il a donc réellement gagné 6,44 €.

Une consultation peut facilement durer une demi-heure . Vous accepteriez ce salaire ? 

Vous voyez on joue carte sur table !

2) Les examens complémentaires

* Dans le cas de youki qui se gratte à cause des démangeaisons :

Consciencieux, afin d’être certain de son diagnostique votre vétérinaire a effectué une analyse microscopique des petites pustules qui parsèment la peau de Youki. Ceci pour être certain qu’il n’y ait pas une autre cause au problème et pour éviter de voir youki revenir à la consultation une semaine plus tard parce que le traitement n’était pas complet !

Vous vous demandez si c’était indispensable? Seul votre vétérinaire peut vous expliquer ses choix. Posez lui la question !Il est normal de vouloir comprendre les actes que l’on pose. 

* Prenons un autre exemple d’examen complémentaire : 

Youki doit se faire opérer mais vu son grand âge et ses petites moustaches blanchies par les années, votre vétérinaire vous propose de réaliser une prise de sang avant de l’endormir afin de ne pas prendre de risques lors de l’anesthésie. Méfiant, vous vous dites que cela va gonfler le prix de l’opération…  Mais si on ne la réalise pas alors que Youki souffre d’une Insuffisance rénale subclinique, Il risque de mourir à cause de l’anesthésie… Vous pourriez alors reprocher à votre vétérinaire un manque de précaution. Tout est une question de point de vue !

De même, s’il opère youki parce que sa survie en dépend alors qu’il sait que youki n’a plus une excellente fonction rénale, il sera obligé de le mettre sous perfusion pour lui permettre de mieux éliminer l’anesthésie qu’il aura choisie en fonction de son problème rénal. Il y aura, là encore, un petit coût supplémentaire , mais c’est pour éviter un accident anesthésique . Vous pourriez, s’il ne prend pas ces précautions, encore une fois, le lui reprocher. 

3) Les médicaments :

Imaginons que votre vétérinaire prescrit un antibiotique pour la peau de Youki. Il est obligé de prescrire un médicament vétérinaire même s’il existe l’équivalent humain, beaucoup moins cher. C’est la loi et les peines sont très importantes pour les vétérinaires qui ne la respectent pas. 
Ces médicaments vétérinaires sont plus chers parce que le marché est plus petit, la recherche coûte proportionnellement plus cher et l’industrie pharmaceutique n’est pas réputée pour sa philanthropie.

Déjà là on part avec un problème… La surprise du coût du médicament ( et des soins aussi ) est en grande partie liée au fait que vous ne bénéficiez pas d’une mutuelle pour les médicaments ( et soins d’ailleurs) de votre animal de compagnie. En plus, avant remboursement par votre mutuelle, votre médicament est déjà moins cher ( pour la même molécule ) que le même pour Youki !

Le système de soins de santé Belge (NDLR : même chose en France! Pour avoir vécu et travaillé dans ces deux pays!) est l’un des plus performant du monde, nous pouvons en être fiers. Mais, de ce fait, nous ne nous rendons pas compte du prix de la santé !

Cependant, il existe des assurances…

Et si Youki doit être opéré? Si Youki doit se faire opérer en urgence, la facture peut très vite s’élever. 

Mais, encore une fois, ce que vous payerez, est-ce le salaire net de votre vétérinaire ? 

Là aussi, il faut retirer la TVA , les charges incompressibles, mais aussi le coût des médicaments ( les désinfectants chirurgicaux, les anesthésiques, les anti douleur, la perfusion, les champs opératoire, les gants stériles , les compresses, les médicaments parfois nécessaires pour soutenir la fonction cardio-respiratoire , les fils de suture,… ) et enfin, le coût d’achat des instruments chirurgicaux ( parfois à usage unique) – certaines pinces délicates et indispensables peuvent coûter plusieurs centaines d’euros – , de l’anesthésie, du monitoring si celui-ci est nécessaire. 

Enfin, lorsque la chirurgie est terminée, il faut nettoyer la table, la salle de chirurgie, stériliser les instruments, … tout cela entraine une consommation de produits de désinfection, d’entretien spécifique, une grosse consommation électrique pour le stérilisateur etc … et du temps ! 

Pour se tenir au couvrant des nouvelles techniques d’anesthésies, de réanimation, de chirurgie, votre vétérinaire participe à des conférences, des congrès et achète des revues etc ce qui peut représenter plusieurs milliers d’Euros par an . 

A nouveau, comparons avec la médecine humaine, imaginons maintenant que Youki ne soit pas un Jack mais un teckel. Et que, comme beaucoup de Teckels, un problème se déclare au niveau de la colonne ( il semble paralysé de l’arrière train). Si il s’agit d’une hernie discale, la seule solution pour sauver Youki est peut être de l’opérer très rapidement. Le coût de ce type d’’opération en médecine humaine tourne autour des 4000 euros, en médecine vétérinaire cela tourne autour des 1500 euros… Pour la même expérience, la même technique, le même matériel, et in fine la même opération…

En France, le magazine des consommateurs « Que Choisir » a effectué une enquête publique auprès des vétérinaires. Cette enquête met fin à toute une série d’idées reçues. Se faisant passer pour des clients potentiels, les journalistes ont comparé les tarifs de la consultation de base et de la stérilisation des chats et des chiens.

Ce sondage met en avant un écart des tarifs très important selon les régions. Malheureusement il est interdit d’éditer un tarif de référence en Europe. L’Europe veut laisser à chacun la liberté de ses tarifs et tant pis pour celui qui ne demande pas assez, parce qu’en fin de course il ne pourra pas pratiquer une bonne médecine et ceux qui reprochent que la médecine vétérinaire coute cher seront probablement les premiers à reprocher au vétérinaire X de ne pas être performant et ce Vétérinaire verra sa clientèle baisser et ne pourra peut être plus vivre de ce métier. 

Est-il normal qu’un vétérinaire qui ne peut pratiquer son métier qu’après avoir obtenu un diplôme homologué après 6 ans (NDLR : en France : 2 ans de prépa et 5 ans d’Ecole vétérinaire) d’études très coûteuses , qui doit dépenser des millier d’Euros par an pour se tenir au courant ( c’est une obligation légale ), passe des heures et des heures non rémunérées à de multiples taches administratives , vous demande un dimanche entre 40 et 60 € pour une visite à domicile , alors que le technicien qui vient réparer votre télévision ou votre lave vaisselle une heure après le passage du vétérinaire vous demande 100 € avant même d’avoir commencé son travail ?? 

En conclusion, oui la médecine vétérinaire est cher, et oui avoir un animal est un luxe mais votre vétérinaire ne s’en mets pas « plein les poches » et s’il pratiquait ce métier par appât du gain et non par amour de Youki, il ne tiendrait pas le coup longtemps… parce que les contraintes sont importantes et peu de salariés les accepteraient payé à ce salaire là.

L’essentiel pour choisir un vétérinaire est d’avoir confiance en lui, c’est une relation extrêmement importante pour vous et votre animal. 
N’hésitez pas à lui demander un devis , à envisager avec lui toutes les alternatives , le coût total approximatif d’un traitement . 

Avoir un animal c’est avoir un être vivant, cela implique une responsabilité, le laisser souffrir par manque de soin est de la maltraitance animale.

Savez-vous qu’en justice, ne pas avoir identifié un chien ( NDLR : et aussi son chat, en France ) est considéré comme maltraitance animale?

Vacciner son animal de compagnie, stériliser une chienne , donner une bonne nourriture, coûte certes un peu mais évite des complications bien plus onéreuses. 

La plupart des vétérinaires offrent une consultation gratuite à tout qui vient le trouver avant d’acheter un animal pour savoir à quoi il s’engage, à quels genres de frais . 

Enfin, il existe des assurances qui remboursent une partie non négligeable des frais vétérinaires . 

Bref, discutez franchement avec lui, avec son équipe, et, j’en suis sur, vous confierez Youki à des mains expertes en toute confiance. De cette relation , vous apprendrez beaucoup, comprendrez mieux votre animal et en retirerez beaucoup de plaisir ! Votre vétérinaire deviendra votre confident, le confident de votre animal de compagnie …

———-

Alors voilà, moi, cet article, je l’applaudis des deux mains et je le relaie avec grand intérêt. Non pas pour me plaindre, certainement pas! Jamais pour rien au monde je ne voudrais changer de métier!

Mais j’en ai souvent marre que la profession vétérinaire passe pour des « tiroirs caisse » ambulants. Parce que le portefeuille du vétérinaire, il n’est souvent pas bien rempli! Nous sommes trop nombreux, très contrôlés, très taxés, très imposés, …

Ceux qui croient que le véto pense à son tiroir caisse avant de penser à l’animal, à ses clients, à leur famille, à la vieille dame qui voit euthanasier son vieux chien, compagnon de toute une vie, et qui ne s’en remettra plus. Ceux qui croient que le véto ne ramène pas la peine et la douleur de ses clients chez lui, le soir, quand il retrouve sa famille. Ceux qui nous croient insensibles, calculateurs, manipulateurs, … tous ceux là se trompent complètement.

Le vétérinaire d’aujourd’hui (et je parle en connaissance de cause parce que, moi même véto, entourée d’amis vétos et mariée à un véto!) est un passionné, depuis sa plus tendre enfance et un bourreau de travail, qui bosse jour et nuit sans compter ses heures, et avec le sourire, même si il préfèrerait être auprès des siens (et encore, il n’imaginerait tellement pas lâcher ses patients, tellement sa place est auprès d’eux … il s’en voudrait doublement).

Alors, en attendant de trouver du temps pour vous faire un article Vet and the City (d’une belge installée en France) sur le sujet, merci à Stéphane et Harald d’avoir ouvert la voie!

upv

Publicités

19 Réponses to “Que gagne VRAIMENT un vétérinaire? (Merci à la SAVAB / l’UPV)”

  1. Enid Marnoff 9 février 2014 à 17:59 #

    Merci pour cet article… c’est ce que j’essaye d’expliquer autours de moi, j’ai du mal a convaincre les gens que non Véto ce n’est pas fait pour ceux qui veulent profiter du malheur des animaux… je suis asv et auparavant secrétaire médicale en imagerie…. et bien il vaut mieux être radiologue que véto !!! mais comme les gens ne voient pas ce que ça coûte avec la sécu ils ne se rendent pas compte…

  2. Chouane Lou 9 février 2014 à 22:12 #

    Quel formidable article !! Je ne suis que cliente de mon véto (que j’apprécie énormément) étant propriétaire de plusieurs chiens et de 2 adorables chats dont un est agé et lui doit la vie plusieurs fois. et je passe mon temps à expliquer tout ce qui est écrit là autour de moi.
    Je vais bien vite le partager.

  3. jouvet 10 février 2014 à 12:18 #

    Ce genre d’article avec tout un tas de chiffres, de charges théoriques (on a même la facture EDF!!) n’a aucun intérêt à part essayer de faire pleurer dans les chaumières….Vous vous plaignez de vos revenus : et bien donnez nous un seul chiffre significatif: votre bénéfice net imposable (celui que vous déclarez sur votre feuille d’impôts pas votre chiffre d’affaire bien entendu)…et comme ça tout le monde pourra comparer avec sa propre déclaration!

    • Molho marc 11 février 2014 à 23:08 #

      Très simple revenu moyen des veto en France avant impo 55000 euros. avant dernier des profession libérales, en comparaison un notaire ou un radiologue est à 120000. Les mal lotis, les pédiatres autour de 70000. En comparaison, le moindre cadre un peu gradė dans une grosse entreprise gagne autant, mais n à aucun crédit d investissement sur le dos, n est pas garant sur ses deniers de son outil de travail, profite d un ce souvent avec de nombreux avantages……… Alors oui on n est pas à plaindre mais sûrement pas a envier ou à jeter en pâture. mais qu importe on adore ce qu on fait, et les sourires, les chocolats en fin d année ou la carte de vœux du chat sauveé en novembre reçu ce matin sont de bonnes remunerations

  4. carine 10 février 2014 à 15:29 #

    bravo à Mr Jouvet pour sa judicieuse intervention…..

    Il faut savoir également qu’il est rare qu’un vétérinaire présente une souche officielle légale

    Cela veut dire qu’il ne rétribue pas la tva à l’état……

    De plus la visite chez le vété dure en moyenne 20minutes

    Faites le calcul:3×30 euros=90 euros l’heure ..pas mal

    • Molho marc 11 février 2014 à 23:09 #

      Nous versons entre 7000 et 9000 euros par mois, un paille madame je sais tout

    • Nathalie 17 février 2014 à 02:38 #

      90 euros de l’heure? apparemment l’explication donnée auparavant n’a pas été bien comprise… ceci est AVANT taxe-impots-charges. Restent environ dans la poche du vétérinaire a peine 20 euros. Après 6 ans d’études a s’endetter, achat du matériel, locaux, journées de 8-12h ou plus (notamment des heures a régler la paperasse, les impayés etc donc NON rémunérées)…. et bien encore une fois, peu de personnes accepteraient cette rémunération pour la charge de travail, responsabilités et stress qui vont avec. Ceux qui l’acceptent sont des passionnés sinon ils ne tiennent pas….

  5. Taggada 10 février 2014 à 17:09 #

    Très jolies critiques! Pffff!
    Vous voulez savoir ce que je gagne vraiment selon ma déclaration d’impôts?
    D’après mon comptable je gagne autant qu’une caissière de supermarché après six années d’études et une de spécialisation en urgences, tout en travaillant de 9 à 19h tous les jours et le matin le samedi, sans compter les urgences et soins aux animaux hospitalisés la nuit et le week-end!
    Et non, l’auteur de cet article n’a pas voulu faire « pleurer dans les chaumières » mais simplement casser le mythe que votre véto se paie sa Cayenne sur votre dos…
    Il y en a peut-être un ou deux mais si c’est le cas du vôtre, changez-en!
    Quant aux souches TVA qu’on ne vous donne pas, on les remplit le soir car on n’a juste pas le temps et comme chaque millilitre de médicament injecté doit être justifié, de par la nouvelle législation, le noir, on n’en fait pas…
    Merci…

  6. israel 10 février 2014 à 17:10 #

    Et si Youki à le mauvais goût de tomber malade le week end, il sera soigné beaucoup plus facilement que vous. Les vétérinaires assurent des gardes la nuit et les week end. Pour vous c’ est direction les urgences et là bonjour patience et angoisse…..

  7. CVéto 10 février 2014 à 22:21 #

    bonsoir, pour info je suis véto, je travaille seule environ 50 heures par semaine, mon revenu net imposable est de 22 350 €….et je prends moins de 3 semaines de congés par an….voilà des chiffres…..heureusement que j’aime mon métier qui est une passion

  8. Thierry 11 février 2014 à 13:07 #

    Bonjour, pour info, je suis marié à une véto, installée depuis 2009, et depuis ce temps là, son revenu net imposable est de 0 €. Alors qu’elle bosse pas moins que beaucoup, et qu’elle rembourse les amortissements du matériel vétérinaire qui est quand même un peu onéreux. Alors oui, elle est passionnée, et son entourage doit surtout la soutenir pour qu’elle ne cède pas à l’envie de tout envoyer balader, malgré ses nombreuses années d’études.

    • DussacJY 20 février 2014 à 16:33 #

      Veto Bac + 10 : salarie grosse structure véto 1600euros par mois
      ca fait réver !

  9. séb 1 mars 2014 à 08:41 #

    Bien évidement sa n’empêche pas qu’un véto touche 5500 euro/mois net donc loin d’être misérable… Il est temps d’arrêté de se plaindre, il cherche des vétos en ukraine pour 500 euro/mois, je travail dehors par pluie neige chaleur avec 3 ans études donc 4 ans de moins que les vétos pour 1800 euro par mois ….Arrêté de vous plaindre et changer de pays si cela ne vous va pas…..

    • Guillaume 12 mai 2014 à 23:27 #

      @séb : Les 7 à 10 années d’études, ça coûte cher, très cher… et tout investissement mérite d’être un jour rentabilisé.
      Ta remarque est pertinente, mais il faut comparer ce qui est comparable : à nombre d’années d’études identique (médecin spécialiste), à difficulté scolaire identique (Grande Ecole type centrale ou polytechnique), à responsabilité équivalente, et surtout à horaires de travail équivalent (beaucoup de vétos sont dans mon cas, assurant les gardes 24/24 7/7, travaillant 50 à 70 H/semaine en prenant moins de 3 semaines de vacances annuelles), la rémunération des vétérinaires est globalement bien trop basse et trop peu valorisante.
      Nous ne cherchons pas à nous plaindre, trouvant heureusement d’autres satisfactions que l’argent dans notre métier, mais simplement à éclaircir ce gros écart, qui n’est pas si évident à comprendre, entre le montant de nos honoraires TTC et celui de nos revenus réels.

      • CL 31 décembre 2014 à 15:37 #

        @Seb : au final, avec 4 années d’études de moins, vous gagnez donc plus qu’un vétérinaire débutant (1600€/mois en France).

      • Laget 2 janvier 2015 à 14:39 #

        Un salaire anoncé comme ça ne veut rien dire
        Ramenez le au salaire horaire , sachant qu’en veto les 35 h ça n’existe pas , et qu’il faut tenir compte du travail de nuit ( sans repos après , bien évidemment)
        Et travailler dans le froid la pluie ou la neige ,de jour comme de nuit , en étant en forme ou malade ( car les arrêts maladies payés on ne connaît pas bien ) les vétos ruraux savent ce que cela veut dire
        Alors non , on ne se plaint pas ; mais il faudrait arrêter de nous dénigrer tout simplement

  10. sucre 18 juin 2014 à 21:14 #

    coucou,
    je compare les prix en la suede et la france-belgique. premierement, la derniere facture est montée á 400euros (deux échographies, consultation et des taxes que le client doit payer! donc je pense que c´est de l´escrocrie. Deuxiement les vétérinaires ont une chance magnifique. je les envie. les vétérinaires et docteurs ne doivent pas faire se métier pour se remplir les poches. meme si le matériel pendant les études et apres coutent cher, revendez les, les livres. Le fait que vous devez vos mettre á jours (lire articles, séminaires) fait partie de votre emploi, comme tous les autres. Ici en suede, vous avez les assistants (djursvårdare etc) qui font le boulot et le vétérinaire vient just poser son diagnostic, commme le dentiste, le médecin. Je pense que le vétérinaire doit considérer son travail comme un priviliege et ne suivez pas le modele suédois car il est désastreux ( emprunt pour payer les factures, etc). la rentabilisation du cout d étude s´est un leurre ou une idée de droite. si vous n´etes pas content allez travaillez dans les mines en amérique latine, soyez serveur et vous comprendrez la dureté, la fatigue physique etc. bien á vous

  11. Muriel Naronian 1 janvier 2015 à 21:44 #

    vu que les animaux ne parlent pas et qu’un véto les soigne tres bien,j’aurai des fois envie de le consulter plutot qu’un interne 4 eme annnéé médecine à l’hosto et » jean foutre  » de surcroit,leur tarif peut paraitre elevé ,mais la vie de nos animaux a un prix et puis nous le consultons peu de fois dans l’année ,leur salaire est vraiment mérité ,eux travaillent! pas comme nos politicards députés and co………à méditer avant d’attaquer leur salaire

  12. JARNET 29 août 2015 à 03:25 #

    Et moi j’ai payé 150 € pour 10 minutes de consultation pour mon chat qui avait simplement des puces ! C’est du vol !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :