La coprophagie chez le chien

27 Nov

La coprophagie, qu’est ce que c’est dites donc voir?

Alors … je tape dans mon wiktionnaire et je trouve « Coprophagie, définition : fait de manger des matières fécales ».

… Sympa, non?

Je vais donc vous parler de coprophagie chez le chien (et parce que ce comportement n’existe pas que chez le chien, je vous interdit de taper « coprophagie » sur Google images, sous peine de vive douleur gastrique suivie de vidange immédiate … bref, passons!).

Cette vilaine et très désagréable habitude peut se présenter sous deux (voire trois) formes : le chien mange :

– soit ses excréments,

– soit ceux des autres chiens,

– soit les siens et ceux des autres chiens (qu’importe l’origine, pourvu que ce soit délectable!).

Disons le tout de suite : ce comportement est tout à fait anormal. On peut incriminer beaucoup de raisons, et je lis et j’entends souvent plein de choses totalement fausses sur le sujet.

Il peut s’agir d’une carence vitaminée (en vitamine B généralement). C’est généralement le cas de chiens nourris avec des restes alimentaires. C’est donc très rare que ce soit lié à des carences.

La cause peut provenir de troubles parasitaires, induisant un syndrome de mal digestion/mal absorption. Il est donc important de vermifuger régulièrement son chien.

Il peut également s’agir de troubles digestifs primaires : de gastro entérites chroniques ou de défauts de sécrétions en enzymes pancréatiques.

Mais dans 90% des cas, et surtout en ville, avec des chiens bien médicalisés, suivis par un véto et bien nourris, la coprophagie est due à un trouble comportemental!!!

Si votre chien est coprophage, commencez par en parler à votre vétérinaire, et pensez à faire vérifier son état de santé. Si votre véto trouve un trouble de son état général, il vous prescrira peut être des examens complémentaires ou directement un traitement ou un changement alimentaire.

Mais très souvent, c’est d’un traitement comportemental dont il aura besoin.

Un chien qui mange ses selles est généralement un chien stressé, anxieux, nerveux, qui s’ennuie, qui sort peu, ou qui a été mal éduqué. Ces troubles peuvent engendrer de la coprophagie.

Un chien senior peut aussi devenir coprophage avec l’âge, alors qu’il était propre avant. Il s’agit dans ce cas là de troubles séniles, que l’on peut tenter de soigner avec des traitements médicamenteux adaptés.

Un jeune chien mal éduqué à la propreté pourra également devenir coprophage. Lorsque, par exemple, on ramasse directement les selles après leur émission sur le trottoir, en rue, le jeune chien peut considérer le fait que son maître ramasse ses crottes comme un jeu ou au contraire comme une punition et il tentera par tous les moyens de faire disparaître lui même ses selles. Et comme il ne peut pas lui même les ramasser avec un petit sac ;-) il ne trouvera que la solution de les avaler!

Je ne dis pas par là qu’il ne faut plus ramasser les crottes de son chien, hein! Les rues de Paris sont déjà assez immondes comme cela! Je dis juste qu’il ne faut pas se ruer sur les crottes du chien dès qu’il les a émises pour les ramasser dans le cas d’un chien coprophage. Il faut lui laisser le temps de faire toute sa petite sérénade-caca, c’est à dire qu’on le laisse tranquille et on évite de tirer sur la laisse dès qu’il commence son rituel : « je renifle partout, je repère THE PLACE TO SHIT, je tourne en rond pour trouver ma position, je m’accroupis, je fais ma crotte, je me redresse, je me retourne pour admirer-comment-qu’elle-est-trop-belle, je la renifle, je me re-redresse, je me re-retourne, je la re-renifle, … puis je passe à autre chose« . C’est après tout ce petit rituel qu’on a le droit de ramasser. Pas avant.

Pour faciliter les choses sur un chien coprophage, il existe des additifs alimentaires (sous forme de spray ou de poudre) à rajouter à l’aliment de votre chien qui donneront un goût désagréable à ses propres selles (NDLR : ou, plus désagréable que désagréable, donc, car on se demande bien ce qu’ils peuvent trouver de goûtu là dedans!) mais évidemment cette solution ne peut s’envisager que si le chien ne mange que ses propres excréments, ou alors vous devrez approvisionner les maîtres de tous les chiens du quartier, ce qui semble peu concevable.

Quoi qu’il en soit, ces additifs ne sont pas une solution en soi car la coprophagie justifie à elle seule une consultation chez le vétérinaire.

Car soit votre chien souffre d’un problème de santé, soit il souffre d’un trouble comportemental qui ne va aller qu’en s’aggravant si vous ne faites rien.

A bon entendeur, donc…

Advertisements

5 Réponses to “La coprophagie chez le chien”

  1. Jurado Sarah 27 novembre 2013 à 19:53 #

    Bonsoir
    Je viens de lire votre article. Mon chien est bien suivi, citadin mais avec des activités régulières (et du sport). Il mange par contre les crottes des chats des voisins; Je dois m’inquiéter ou pas?
    Merci pour votre réponse

    • Vet and the City 4 décembre 2013 à 17:42 #

      Réponse « automatique » :
      Je vous vois de plus en plus nombreux à liker, commenter, poster, m’envoyer des MP et des mails, … sur la page Facebook et sur le blog. Si j’avoue être ravie de votre participation et que je tente de vous répondre dans la mesure de mes possibilités spatio-temporelles, je suis par contre dans l’incapacité (aussi bien logistique que déontologique) de répondre à vos questions plus « médicales ».
      Je comprends que vous vouliez mon avis sur le cas précis de votre chien diabétique ou de votre chat insuffisant rénal mais je ne peux répondre à toutes vos questions individuelles. Aussi, pour ces questions, et parce que je ne veux pas vous laisser dans le flou, je vous invite à vous diriger vers le groupe Vet and the City (https://www.facebook.com/groups/vetandthecitylegroupe/) qui est suivi par de nombreux/nombreuses confrères/consœurs, des ASV, des toiletteurs, des éleveurs, … Ainsi, cette collectivité sera plus à même de vous conseiller.
      Notez toutefois qu’il ne nous sera jamais possible de vous donner d’avis médical sans consulter votre animal…
      Je vous remercie de votre compréhension!

  2. Louve 28 novembre 2013 à 10:15 #

    Je suis véto. Mon chien, avant d’être diagnostiqué Cushing hypophysaire, souffrait d’hyperphagie et il allait jusqu’à la coprophagie tellement sa faim était sans fin. Cela s’est stoppé une fois traité. :-) Voilà juste au cas où ça puisse servir un jour à quelqu’un.

  3. Isa 30 novembre 2013 à 00:04 #

    Le mien aime bien aussi les crottes des chats…
    Mais il ne mange pas ses crottes, ni celles des autres chiens.
    Merci pour cet article !
    J’en parlerai à mon vétérinaire.

  4. mayor camille 13 janvier 2014 à 20:00 #

    quand un chien (BA d’un an) coprophage est sous traitement médicamenteux pendant 6 semaines (flagyl 1cp matin et soir) et sous alimentation adaptée (hill’s prescription diet i/d) pendant 4 mois ; En général, sous combien de temps le chien arrête normalement de manger ses excréments ? (parce qu’elle est à 4 semaines de traitement et c’est mieux mais bon… il y a environ un accident tous les 2 jours). Vous pouvez me répondre? je ne demande pas de diagnostik juste un délai ;) merci !!
    (c’est vraiment un super blog ! j’ai trouvé plein de réponses à mes questions, c’est important de le dire)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :