La myopahtie atypique des équidés … il fallait bien que je vous en parle!

21 Nov

Oui, je sais, ce blog est destiné aux propriétaires d’animaux citadins … mais n’oublions pas nos autres petits copains!

La myopathie atypique des équidés, je vous en parlerai donc brièvement pour plusieurs raisons :

1) Parce qu’on vient récemment d’en connaitre la cause précise, alors que cela fait une bonne dizaine d’années que des milliers de chevaux sont morts aux 4 coins de l’Europe et qu’avant, on ne savait pas à quoi cela était du

2) Parce que cette découverte sur l’origine de cette maladie, on la doit à une consœur belge (grande fierté patriotique Inside!) de l’université de Liège

2) Parce que c’est une maladie grave, mortelle, des chevaux (et autres équidés), nécessitant l’intervention d’un vétérinaire, mais qu’elle peut être « évitée » grâce à un peu de prévention

So what?

La myopathie atypique est en fait une intoxication aigüe secondaire à l’ingestion d’une toxine (hypoglycine A) contenue dans les fruits de certains érables. En France, c’est l’érable sycomore qui est le plus souvent en cause.

érable

Source : Wikipedia

Le fruit de cet érable, vous le connaissez toutes et tous : c’est celui avec lequel on s’amusait à jouer à l’hélicoptère quand nous étions petits :

Source : Wikipedia

Source : Wikipedia

Les conditions climatiques (humidité, vent, …) sont des facteurs essentiels à l’apparition « d’épidémies ». Plusieurs hypothèses sont avancées : ces conditions climatiques induiraient une plus grande quantité de fruits produits, leur maturation, … Ce sont donc des cas que l’on voit surtout au printemps et en automne.

Je n’y connais plus grand chose en médecine équine, c’est la raison pour laquelle je vous invite à aller visiter ce site internet très complet : http://www.myopathieatypique.fr/

Ce que je peux vous dire en résumant très fort, c’est que c’est une maladie brutale : le cheval atteint est abattu, se déplace moins voire boite, tremble, présente des sudations et mange peu. Il est faible, est parfois retrouvé couché sur le flanc au pré, et peut présenter des symptômes de colique. Le signe le plus spécifique de la myopathie est l’émission d’urines foncées (normalement, le cheval urine « jaune », là les urines seront plus de couleur « marron »).

Si vous observez ce genre de symptômes chez votre cheval en pâture, ne tardez pas à faire appel à votre vétérinaire. Quant aux moyens de préventions que vous pouvez mettre en œuvre, je vous invite à les lire ici.

Voilà! J’espère que cet article aura intéressé certain(e)s d’entre vous. Merci de diffuser aux personnes concernées!

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :