Pourquoi faire stériliser mon chat?

6 Fév

La stérilisation du chat ou de la chatte consiste en une intervention chirurgicale destinée à l’empécher de se reproduire.

 

– La stérilisation du mâle (ou castration) se réalise par ablation des testicules. C’est une opération peu invasive, externe, réalisée sous anesthésie générale. La convalescence dure généralement 1 jour tout au plus

– La stérilisation de la femelle (ovariectomie ou ovariohystérectomie) consiste en l’ablation des ovaires (avec ou sans abaltion de l’utérus) sous anesthésie générale. L’intervention est un peu plus invasive que chez le mâle dans la mesure où c’est une opération intra-abdominale. La convalescence est donc un peu plus longue (1 à 2 jours pour une ovariectomie; 3 à 4 jours pour une ovariohystérectomie)

Ceci dit, en règle générale, le lendemain de la stérilisation, mâles et femelles se portent à merveille et rentrent à la maison le soir même de l’intervention!

Ce billet ne concerne bien évidemment pas les animaux destinés à la reproduction … merci de bien vouloir le noter! ;-)

Je vous dirai tout d’abord que la vieille croyance qui dit que « faire-au-moins-avoir-une-portée-à-sa-chatte-est-mieux-pour-elle » est totalement fausse!! Si vous ne voulez pas de chatons, mieux vaut, pour la santé de votre chatte, qu’elle soit stérilisée. Vous allez comprendre pourquoi…

Beaucoup de propriétaires, par anthropomorphisme (c’est à dire qu’ils se mettent à la place de leur animal), hésitent à faire stériliser leur chat : ils n’en voient pas l’intérêt ou considèrent cette opération comme une mutilation…

Pourquoi donc votre vétérinaire vous conseille la stérilisation?

Tout simplement parce que faire stériliser son animal présente de nombreux intérêts : pour nous, mais surtout pour eux!

Ethiquement parlant, d’abord! La stérilisation limite la surpopulation féline et les portées indésirables. Faire faire des chatons à son chat est une chose … caser les 5, 6, 7, 8 (?) chatons qui en résulteront en est une autre! Il n’est pas chose aisée de placer ces petites boules de poils chez des personnes de confiance, et vivre avec 8 chats dans un 60m2 parisien n’est pas vraiment raisonnable!

Chez les mâles, la stérilisation avant la puberté (entre 6 et 8 mois d’âge) permet d’éviter certains comportement gênants : griffades, marquages urinaires, urines odorantes des mâles non castrés… Un chat castré est également un chat plus calme et plus affectueux.

Chez les femelles, la stérilisation évite les chaleurs. La chatte stérilisée n’aura donc plus de comportement de miaulements intempestifs, fugues, marquages urinaires, frottements, …

Stériliser votre chat accroit également statistiquement son espérance de vie. Effectivement, les animaux stérilisés n’éprouvent plus le besoin de chercher de partenaires, ce qui réduit considérablement leur périmètre d’action. On observe ainsi une forte diminution des risques de bagarres (morsures et griffures entre animaux qui évoluent souvent en abcès), d’accidents routiers, de parasitage (puces, tiques, aoûtats) et de contamination par des virus mortels (PIF, FIV, leucose, typhus etc.). De plus, les femelles ne subissent plus les variations hormonales incessantes dues à leurs périodes de chaleurs. Une chatte stérilisée avant ses premières chaleurs (vers 6-8 mois) présente un risque quasi nul de développement de tumeurs mammaires. La stérilisation rend quasi nulle également le risque d’infection utérine (métrite).

Le seul point « négatif » de la stérilisation réside dans le fait qu’un chat stérilisé est prédisposé à la prise de poids et à la formation de cristaux urinaires. Ce point peut entièrement être rayé en nourrissant votre chat après la stérilisation avec une alimentation adaptée pour chat stérilisé, en vente chez votre vétérinaire ou en animalerie spécialisée. En plus d’être une alimentation allégée prévenant la prise pondérale, elle est sélectionnée pour minimiser le risque de formation de cristaux urinaires. Votre vétérinaire vous conseillera volontiers l’aliment le plus adapté à votre chat (croquettes, barquettes et/ou sachets fraicheurs).

 

Voilà! Qui doute encore?

Publicités

28 Réponses to “Pourquoi faire stériliser mon chat?”

  1. loic 7 février 2013 à 14:35 #

    Je trouve cet article complètement révoltant, et cela pour plusieurs raisons :

    Déjà c’est un avis de vétérinaire. Cela a autant de valeur que l’avis d’un marchant d’arme qui venterait les bienfaits de la guerre.

    Je fais partie de ceux qui prennent la stérilisation comme une mutiliation. Cet article m’est donc destiné. Et quels sont les arguments?

    1/ raisons éthiques, pour éviter la sur-population ». Ne suffirait il pas de ne pas avoir de chat chez soi pour que la population se stabilise toute seule, par exemple? Sur que critère une race peut décider de la quantité d’éléments d’une autre race? Quand le gouvernement chinois dicte la loi de l’enfant unique et intervient dans les choix privés familiaux, on trouve cela dégoûtant (alors que c’était la solution pour éviter la famine), et on se permet de faire plus encore avec les chats pour des raisons soit disant éthiques. Je trouve que l’éthique serait de ne pas intervenir, au contraire.

    2/ Les autres raisons sont liées aux comportement des animaux qui sont moins pénibles s’ils sont stérilisés. On est donc bien dans le cas d’une mutilation pour le confort du propriétaire. Cela non seulement ne justifie pas la stérilisation, mais va même à l’encontre de la légitimité de l’acte.

    3/ Le dernier argument est l’augmentation de son esperance de vie…. Je pouffe! D’un coté on dit que l’on veut éviter qu’il y ait trop de chat et de l’autre qu’ils doivent vivre plus longtemps. N’y aurait il pas une incohérence? De plus dire que c’est bien parce qu’on ne va plus chasser revient a conseiller aux humains de rester devant TF1 pour ne pas risquer d’accident de la route. C’est efficace mais crétin.

    Bref, absolument tous les arguments énoncés vont a l’encontre de la démonstration qu’ils essaient de faire. Cet article m’inspire donc surtout un lobbying vétérinaire, et un besoin de rassurer ceux qui veulent faire stériliser leur chat.

    Notez que je ne suis pas foncièrement contre la stérilisation. Mais je préfère que l’on assume le choix de mutilation de son animal pour son confort personnel.

    • Vet and the City 7 février 2013 à 16:08 #

      OUCH! Les vétos ont une réputation de margoulins à ce point??
      Je ne sais que vous répondre, vous semblez tellement sûr de vous.
      Je pense que à chacun son boulot, non? Moi de mon côté, je m’abstiens de vous donner le moindre conseil en matière de mécanique ou de culture moto, alors pourquoi me balayer mes 7 années d’études (+3 de 3ème cycle en médecine interne, je précise et non en chirurgie) sur une idée que vous vous faites de ma profession et de ma spécialité?

    • Rozenn 7 février 2013 à 16:47 #

      En ce qui concerne l’aspect éthique de la stérilisation, pour la maîtrise des populations, de nombreuses situations ont malheureusement démontré que, dans le monde actuel, les choses ne peuvent être aussi simples que de « laisser la population se stabiliser seule ». L’un des exemples le plus frappant à cet égard est peut-être la situation des Philippines. Le cas concerne certes plus les chiens (mais dans une certaine mesure les chats aussi) mais l’idée est la même. Ceux-ci sont livrés à eux-mêmes dans les rues, affamés et malades pour la plupart, et la population n’est que très peu régulée et ils prolifèrent. Résultat : ils sont livrés aux maltraitantes de certains qui n’hésitent pas à leur jeter des pierres voire même à les renverser sur la route dans le but de les tuer et d’enrayer le fléau, le marché illégal de la viande de chien fleuri et je n’oublierai pas d’évoquer aussi les risques engendrés pour la santé publique et, dans une certaine mesure, pour la faune sauvage …
      Où est donc l’éthique dans le fait de laisser une population animale « se stabiliser seule » ?

    • guillaume 7 février 2013 à 17:10 #

      vous avez tout a fait raison ! … enfin peut être.

      1) c’est bien connu les populations des chiens et de chats errants s’auto-régule tout à fait! aucun problème d’attaques et de morsures, aucune destruction de la faune sauvage par ces prédateurs en augmentation constante ! et puis bien sûr la majorité des propriétaires prennent des animaux uniquement après avoir murement réfléchis, nous n’avons pas du tout de problème d’abandon d’animaux et une surpopulation animale dans les SPA. Et puis c’est si éthique, de laisser ces chers chatons se faire écraser, renverser et torturer dans nos rues. je ne vois pas pourquoi les faire stériliser.

      2) oui dit comme ça! seul et sorti de son contexte, on peut dire que l’argument est douteux! Moins pénible, veut aussi dire moins bagarreur, donc moins de risque de se faire contaminer par des virus ou se blesser. Ça veut dire un comportement de chasses plus modéré et encore une fois moins de risque d’infections. Alors oui par nature ce sont des animaux, donc ils ont des comportements sauvages à laisser s’exprimer! mais sérieux, votre chihuahua ou votre chartreux vous le trouvez naturel? c’est la terreur des forets?

      3) alors vous atteignez le summum de la logique ! une espérance de vie plus longue est égale à une surpopulation! donc un chat stérilisé vivant pendant plus de 15 ans, ça fait autant de chats que un chat vivant 10 ans se reproduisant tous les deux ans faisant en moyenne 4 chaton de l’âge de 2 ans à 8 ans ! donc sans compter que les grands chatons peuvent se reproduire pendant ce temps là, moi je compte 1 chat de 15 ans contre 17 chats en 10 ans. ah bah oui vous avez raison: un chat de 15 ans stérilisé équivaut à la surpopulation.

      je ne pense pas que le ridicule tue puisque je pense que cela ferait des années que nous serions privés de votre si enrichissante présence. Merci de cet article merveilleux d’une pertinence phénoménale! Et par pitié s’il vous plait, réfléchissez avant de donner votre avis! Vous êtes libres de ne pas préconiser ou de ne pas être d’accord avec la stérilisation mais ayez des arguments intéressant si vous voulez en débattre.

      • guillaume 7 février 2013 à 17:31 #

        Ah merci aussi de nous épargner de peu le:

        « Ça équivaut à demander aux officier SS de faire un rapport sur les camps de concentrations! »
        comparer les vétérinaires à des vendeurs de mort était pas mal!

  2. Louve 7 février 2013 à 16:19 #

    trop marrant de la part de quelqu’un qui visiblement n’a jamais eu d’animaux !
    Enfin marrant façon de dire…..vaut mieux en rire qu’en pleurer. Je ne souhaite à aucun animal de tomber sur cette personne!

  3. P. 7 février 2013 à 16:30 #

    Je me permettrais de répondre (a supprimer si jamais), au moins en ce qui concerne l’espérance de vie et la surpopulation : même pour les chats errants, le fait de stériliser permet que ces chats  »occupent le terrain » pour les autres et les empêchent de rentrer sur le dit territoire… sans se reproduire. Donc oui la surpopulation est évitée doublement, sans critère de race ou de quoi que ce soit (je ne sais pas où vous êtes aller chercher tout ça).
    Mutilation… mouais c’est pas grand chose quand même, je m’excuse mais là c’est un bien un discours bien anthropomorphique… c’est sûr qu’enlever une chaîne mammaire totale, sur un animal âgé, parce qu’il a un cancer, ou enlever une infection de l’utérus qui fait parfois la moitié du poids de l’animal ça c’est pas de la mutilation… Ni du risque… enlever une petite masse (ben oui un testicule ou un ovaire, c’est quand même ridiculement petit) ce n’est rien par rapport à tout ça…
    Sans parler des risques à la mise bas éventuelle, du risque de MST diverses et variées…

    La liste est longue…
    Et puis oui je suis du métier, oui je sur conseille ces interventions et pourtant pourtant je ne les pratique pas (médecine uniquement), je les réfère à mes confrères, donc… ce n’est pas moi qui les facture…
    et par ailleurs, il est bcp plus rentable pour un véto de vendre la pilule ou les injections anti-chaleurs que de stériliser…
    et toutes ces pathologies liées au comportement sexuel (je laisse de côté volontairement les accidents de voiture, les abcès bien que très directement liées) rapportent énormément plus qu’une simple stérilisation… donc si on calcule le porte monnaie c’est très vite fait on ne les conseille surtout pas… et pourtant au vu des études scientifiques étayées on les conseille, pour le confort du chat (parce que avoir des abcès tous les mois ou avoir l’équivalent du SIDA niveau confort c’est pas terrible) comme celui de son maître qui veut avant tout le bien être de son animal …

    Désolée mais ça m’horripile, tout comme lorsqu’on me dit que je suis à la solde des laboratoires pharmaceutiques lorsque je dis de faire attention à la toxicités de certaines huiles essentielles chez nos amis les matous…

  4. Zazou 7 février 2013 à 16:55 #

    y’a des gens qui sont très attachés à leur testicules et qui projette un peu, non ??? nan mais « mutilation » quoi ….

    • loic 7 février 2013 à 17:01 #

      Merci Zazou de la réponse.
      Je ne souhaite nullement porter atteinte a votre beau métier. C’est juste que l’on ne peut pas être juge et parti à mon avis.
      Je ne met nullement en doute votre compétence pour effectuer au mieux cet acte chirurgical, dans le maximum de sécurité. Je respecte tout à fait votre travail de ce point de vue.
      C’est juste que les arguments donnés, dont je ne doute pas un instant de la véracité, sont parfois contradictoires et n’indiquent en rien qu’une stérilisation n’est pas une mutilation.
      De plus j’ajoutais en conclusion que je ne suis pas contre la stérilisation.

      • Zazou 7 février 2013 à 17:43 #

        Loic, pour vous parler d’un aspect purement « matériel », il serait beaucoup plus « rentable » pour les véto que les animaux ne soient pas stérilisés (infections utérines, tumeurs mammaires, bagarres, sida du chat, leucose, etc …). Donc si on prone la stérilisation, c’est bien qu’il y a une raison. De plus, si vous estimez que nous sommes juges et partie, à qui vous adressez vous lors d’un problème de santé sur un animal ?

  5. Marion Peut-être 7 février 2013 à 16:58 #

    Heureusement Loic, tout le monde ne pense pas comme vous.
    Certes, la stérilisation est une opération non essentielle, il y a quelque part de la douleur, même si de nos jours, tout est fait pour qu’elle soit limitée (AINS, morphiniques, et aussi, eh oui, des câlins pour rassurer non animaux).

    Cependant,

    1/ Est-ce parce que l’on ferme les yeux que les choses disparaissent?
    « Ne suffirait il pas de ne pas avoir de chat chez soi pour que la population se stabilise toute seule ». La réponse est non. Parce qu’il y a des chats partout et pas que dans les foyers, rapprochez-vous des SPA et autres associations si vous ne me croyez pas. Et s’il n’y avait pas des gens dévoués pour notamment attendre patiemment toute la nuit que le chatchat rentre dans la boite pour aller le faire castrer, nous serions envahis. Si vous aimez autant les animaux, allez dans ces structures, elles vous feront peut-être appréhender la réalité des choses.
    Vous semblez comprendre et donner raison au gouvernement chinois, vous devriez être capable de comprendre la situation réelle de la population féline.

    2/ Il est certain qu’un chat mâle qui urine sur vos chaussures/manteau/sac/classeur etc…. peut être désagréable. Mais la castration restreint le territoire du chat et donc les risques de bagarres (et donc d’attraper le sida du chat ou autre)/écrabouillages par voiture/accidents de chiens etc…. Cela justifie donc la stérilisation.

    3/ Vous pouffez, pourtant c’est avéré, par des études scientifiques, la stérilisation augmente l’espérance de vie. Je pense que cet argument ne vous effleure pas, car la science n’est surement par votre fort.
    Oui on veut que nos chats vivent plus longtemps, dans de meilleures conditions, en meilleure santé. Et en parallèle, on ne veut pas voir des centaines, des milliers de chats proliférer misérablement. Finalement, ça c’est pas crétin, non?

    Quand on vous lit, on comprends à quel point vous êtes à des années lumières de la réalité. Renseignez-vous bien avant d’écrire des réponses malignes.

  6. Carou 7 février 2013 à 17:04 #

    Excellent article!
    Ce article s’adresse évidement aux propriétaires ou futurs propriétaires de chats…
    Qui de mieux placé que le vétérinaire pour parler de stérilisation? Une mutilation? De la cruauté? Que penser alors: des chatons retrouvés (vivants bien-sûr) dans une poubelle, à la campagne dans un sac plastique fermé abandonné sur un talus, des clients qui nous amènent dans une manne à linge 4-5-6 chatons à euthanasier (et qui essaye de venir 3x/an), des chatons noyés ou tués contre un mur, des refuges qui débordent de chatons amenés quotidiennement pour euthanasie de février jusqu’en automne (jusqu’à 50 chatons en une matinée), des dégâts mortels de la pilule contraceptive sur les chattes (voire l’article sur la pilule), combien se retrouvent parfois perdus et retournent à l’état sauvage entraînant ainsi une population de chats errants livrés à eux-même et qui se reproduisent sans fin, sans compter qu’ils deviennent un véritable réservoir de maladies infectieuses pouvant également infecter les chats domestiques (FIV, FeLV, coriza, PIF,…certaines de ces maladies étant mortelles à plus ou moins longue échéance) ?
    Où est l’éthique là-dedans?
    En Belgique, la surpopulation de chats errants a failli entraîner, il y a quelques années, à une loi autorisant les chasseurs d’abattre tout chat errant, avec le grand risque de dérive que cela pouvait entraîner, à savoir comment faire la différence dans nos campagnes entre un chat errant et un chat domestique?
    En 2012, suite à cette surpopulation de chats errants toujours non contrôlée, la ministre a voté une loi obligeant tout propriétaire de chat pour 2016 à faire stériliser son animal. Et bien voilà aux grands maux, les grands remèdes! Nous estimons que chaque propriétaire à le droit de choisir ce qu’il veut pour son chat, le vétérinaire étant là pour le conseiller au mieux pour la santé de son animal (voir les raisons très bien expliquées dans l’article), à chacun de prendre ses responsabilités!
    Que dire également de l’impact de la population féline sur l’avifaune? Le chat n’a (quasi) pas de prédateur mais est un chasseur redoutable! Ce impact est démultiplié si le chat doit alors chasser pour subvenir à ses besoins. Est-ce éthique la disparition d’une grande variété d’oiseaux, de nos petits mammifères, à l’heur où l’on milite pour la biodiversité?
    Mais bon si on doit parler de mutilation et de finances, je pense que le plus simple alors est de ne pas avoir de chat…

    • Alexandra Mertz 7 février 2013 à 22:51 #

      mutiler définition : amputer, tronquer, emasculer (sens 1)
      déteriorer , blesser gravement (sens 2)
      donc cher Loïc vous avez complétement raison si votre mot choisi a le sens premier qu’il lui est donné !! soit ,en revanche si vous lui associez le sens 2 il est évident que vous ne savez pas ce dont vous parlez ! Savez vous dans quelles conditions les vétérinaires pratiquent l’acte de stérilisation en question ? dans les mêmes conditions que n’importe quel acte chirurgical qui pourrait être pratiqué sur un être humain, à savoir : aseptie, matériel stérile, antalgiques, analgésiques, contention rassurante (et oui les vétérinaires sont assistées par des asv qui mettent tout leur talent à rassurer et cajoler l’animal en question et faire en sorte que l’animal se sente le mieux possible tant physiquement que mentalement ; je ne suis pas sûr que ce soit toujours le cas pour les êtres humains soignés ou opérés en milieu hospitalier pour cette partie là en tout cas.)
      tout ceci pour vous dire que non la stérilisation n’est pas un acte de barbarie juste inventée pour faire gagner du fric aux vétos et améliorer le confort des proprios… mais bien un acte d’utilité publique !!
      un conseil cher Loïc : adoptez un chat ou nourrissez ceux de votre quartier, comme ça juste pour voir… et puis dans quelques temps vous viendrez nous reparlez de mutilation…

    • Vico le roi de la patate 8 février 2013 à 13:38 #

      Loïc, je travaille sur une petite île depuis quelques années, donc un milieux clos.

      La politique ici est de laisser les animaux (chiens et chats) en liberté avec tous leurs attributs. Résultat, lorsque je teste les chats que je vois en consultation, 1/4 sont porteurs du sida ou de la leucose.
      L’été on m’amène des quantités de chatons en train de mourir de leur coryza.
      Ces chats hormonalement libres dépassent rarement les 8 ans et meurent de leur leucose ou de leur coryza dans un fossé, dans les landiers. Ils meurent aussi attrapés par la fourrière qui vient du continent faire, une dizaine de fois par an, des rafles de 20 à 30 chats (qui sont bien évidement euthanasiés sans grand ménagement par les services techniques) suite à des plaintes des résidents. Ils meurent aussi tirés par certains chasseurs qui ne les supportent pas (je retrouve régulièrement des plombs ou des balles de 22 dans des chats par ici).
      Je travaille avec certaines associations, mais elles sont totalement découragées par la politique d’amour libre de l’île et renoncent de plus en plus à y intervenir.
      Ce merveilleux pays libre où les animaux se reproduisent éternellement dans un amour consenti existe donc bien, mais il s’apparente, d’un point de vue félin, un peu à « W ou le souvenir d’enfance » de Pérec en dehors des deux mois d’été lorsque les touristes sont là (et que le ménage a été fait par la fourrière en mai ou juin pour faire bonne figure)…

      Je l’ai déjà dit par ailleurs, et je vais donc me répéter…
      Si nous étions si mercantiles que ça nous conseillerions effectivement à nos clients de ne pas stériliser leurs petits compagnons. Il existe des moyens de contraception extrêmement rentables pour ceux qui les vendent. Ces pilules ou ces injections d’hormones sont tellement dosés et tellement mal ajustées (contrairement à ce qui existe en médecine humaine) qu’avec ça on est totalement sur de provoquer à moyen terme des tumeurs mammaires (cancers du sein), et des infections de l’utérus (généralement liées à des kystes ovariens provoqués par les moyens de contraception). Ces produits se vendent assez cher, et permettent (sans l’effort que représente une chirurgie) de gagner le prix de la chirurgie tous les 3 ans…
      Ces deux pathologies nous permettraient d’effectuer des chirurgies conservatrices et parfois salvatrices 5 à 10 fois plus rentables, pour nous, que la stérilisation préventive, mais bien plus « mutilantes » et douloureuses pour les animaux.
      Dans un but totalement mercantile, nous pourrions aussi conseiller de faire faire aux chatte et chiennes une ou deux portées avant d’envisager une contraception chimique (pour que leur féminité soit totalement accomplie). Cela nous amènerait des animaux supplémentaires à identifier (l’identification est une obligation légale pour les carnivores domestiques (chiens, chats, furets)), et ces mêmes animaux seraient à soigner une fois malades (voir plus haut)… ils feraient eux même une à deux portées… etc…

      Non… définitivement tu as raison Loïc, la stérilisation est bien trop peu rentable pour nous… nous sommes de mauvais mercantiles puisque nous scions assidument la branche sur laquelle nous sommes par la prévention.

      Alors, écoutons Loïc: renonçons à la stérilisation préventive… vendons des pilules, et encore des pilules, favorisons la reproduction en respectant l’intégrité physique et les sentiments profonds de masculinité et de féminité de nos patients! Vive les carcinomes mammaires et les pyomètres et les MST!
      Nous ne perdrons plus de temps et d’énergie à contre-argumenter… Parcequ’à la longue… personnellement, ça me fatigue…

      Je n’ai pas abordé l’aspect environnemental de biodiversité dont Carou parles (ici nous sommes sur une voie de migration, et ça se paye cher), ni l’aspect polluant des contraceptifs libérés dans la nature par nos petits compagnons ne sachant pas se servir des toilettes…

      (pour info le temps passé à rédigé cette réponse par un odieux mercantile n’est facturée à personne et ne me rapporte strictement rien…)

  7. Virginie 7 février 2013 à 17:24 #

    Cher Loic,

    Quel temps pris pour répondre à ma consoeur sur des points qui ne sont plus à défendre!!! J’imagine à votre lecture qu’en plus, vous n’avez aucun animal… donc quel enjeu à prendre autant de temps pour développer des non-arguments?
    Anthropomorphisme: position dangereuse, et souvent extrême. Oui, excusez le peu: les personnes qui ont un animal préfèrent le mutiler (La mutilation est une perte partielle/totale d’un membre sans cause intentionnelle de donner la mort.) Sauf que la mutilation implique de la violence et que nous nous comportons, souvent, nous, vétérinaires, avec plus de soins et d’empathie que notre propre corps médical ne pense à le faire. Alors non, ôter à l’animal sa paire d’ovaires ou de testicules, ce n’est pas mal, et on ne fait pas mal (administration de morphiniques et d’antidouleurs). Et oui, cela prolonge l’espérance de vie de l’animal… et oui, ceux (assez étranges) qui prennent un chat ou un chien de compagnie, souhaitent le voir vivre longtemps. .. en raison des liens étroits tissés avec lui. Ne mélangez pas, de grâce, le mot race et espèce, les considérations éthiques et politiques, les considérations médicales et antropomorphiques.

    La stérilisation de son animal de compagnie est devenu un acte responsable, un acte parfois même citoyen (quant à la stérilisation de ces mêmes chats qui se reproduisent une fois lâchés dans la nature et nourris par tous). Je ne vous souhaite pas d’être confronté, avec l’humanité que vous revendiquez à ces mêmes chats ou chiens non stérilisés, qui ont été utilisés pour des reproductions abusives, enfermés dans des appartements pour « fabriquer des chatons ou des chiots », cad, du fric pour ses gens là, et qui finissent chez nous épuisés de votre « éthique », de votre « non mutilation au nom du confort de l’animal » et qui doivent être euthanasiés pour leur assurer une fin digne… (grignotés par un cancer mammaire généralisé et/ou un pyomètre qui précipite l’animal en état de choc fulgurant).

    J’espère que par éthique, vous ne méprisez pas non plus les moyens de contraception que les femmes s’administrent régulièrement pour éviter d’avoir de nombreux bébés à chaque copulation? Cette contraception est aussi la cause principale de la recrudescence des cas de cancers mammaires et utérins chez la femme… Je suis très étonnée de votre prise de position, en tant que médecin, mais aussi en tant que femme.

    Cordialement

  8. Soph 7 février 2013 à 17:55 #

    Très cher Loic,

    A votre introduction, je répondrais que, comparer un vétérinaire à un marchand d’armes, c’est un peu comme comparer un mécano à un fabricant de chars d’assaut ou un garagiste à un créateur de missiles sol-sol.

    Pourquoi ne pas, dans la même logique de raisonnement, comparer tous les médecins de famille à ceux la gestapo , testant la noyade et les effets des décharges électriques sur les humains en 45??

    Avez vous deja dans votre vie, suivit un vétérinaire durant une semaine??
    Une journée??
    Une heure??
    Si pas, je vous encourage vivement a le faire.
    Je serais étonnée que vous ne changiez pas d’avis sur la question…

    Nous ne sommes pas des criminels,mais des scientifiques diplomés.
    Nous ne sommes pas des commerçants,mais des gens qui comprennent la souffrance animale, et humaine.
    Nous ne sommes pas « que » des machines à sous, mais aussi des humains, qui travaillent de longues heures en journée, le soir, parfois la nuit, parfois le week end…

    Et vous seriez étonnés de voir ce qu’il reste dans nos poche une fois que la TVA, les impots, les stocks de médicaments,les fournisseurs, les factures , les autorisations et les taxes en tous genre ont été payées.

    A votre argument de « stérilisation= mutilation »…
    Avez vous déja assisté a une stérilisation?
    Permettez moi d’en douter…

    Saviez vous que, durant les stérilisations, les animaux sont sous oxygène, pour leur confort…?
    Saviez vous qu’ils sont sous perfusion, sous anti douleurs avant, pendant, et après l’opération?
    Saviez vous que la plupart des vétérinaires utilisent des molécules d’anesthésie aussi sécurisées qu’en médecine humaine?
    Saviez vous que nous utilisons des analogues de la morphine, pas uniquement pour faire joli, mais pour empêcher la souffrance physique de l’animal?
    Saviez vous que l’on utilise des fils de suture a la pointe de la technologie pour éviter les inflammations, les douleurs et les infections??
    Saviez vous qu’un animal qui ne souffre pas « guérit » plus vite? Se remet également plus vite d’une opération???

    Avez vous déja vu un animal quelques heures après une stérilisation??
    Moi oui.
    Et je vous assure qu’un chat ne mange pas, ne grimpe pas aux arbres et ne ronronne pas quelques heures après avoir été mutilé.
    Etrangement, tous ces comportements sont observés quelques heures après une stérilisation.
    Un humain se remet il aussi vite d’une opération de l’appendicite??? Et bien non.
    Pourtant est-ce une mutilation???
    Non. On lui a simplement sauvé la vie.
    Un peu comme les chats que l’on stérilise.

    Vous émettez un doute sur le fait que, statistiquement un chat stérilisé vit plus longtemps…
    A moins que tous les statisticiens ne soient également des marchands d’armes nazis, il est prouvé que les chats stérilisés vagabondent moins, et donc se font moins écraser par les voitures.
    Les chats stérilisés se bagarrent moins c’est un fait… Et ces bagarres de chats peuvent provoquer des mutilations.
    Les chats seraient ils , selon votre raisonnement, eux memes ennemis des chats dans ce cas???

    Les chats stérilisés ont moins de rapports sexuels (non, on m’aurait menti???!) et donc risquent également beaucoup moins d’attraper le sida.
    Connaissez vous le sida du chat? En avez vous deja vu les ravages???
    Moi oui, et je ne vous le souhaite pas.

    Les chats stérilisés ont également moins de cancers (mamelles, testicules).
    Trouvez vous ces arguments « commerciaux »???

    Pourtant, un chat cancéreux, un chat tout cassé, un chat séropositifs rapporteraient beaucoup plus au vétérinaire en terme financier… nous n’avons donc aucune raison de proner la stérilisation!!! Ah, ben si, tiens, parce que le véto, en fait…….. ben il n’aime pas que le pognon, il aime aussi les animaux!

    Vous invoquez ensuite l’éthique et le gouvernement chinois.
    Apres nous avoir traité de marchand d’arme et d’arnaqueur mafieux,voici le méchant vétérinaire sans scrupule comparé à Pol Pot (je sais…il n’était pas chinois).
    A cela, je vous dirais que, comparer les petits enfants chinois à des chats errants…. JE ne trouve pas cela très éthique.
    Saviez vous combien de chatons peut engendrer un couple de chat en 4 ans???
    Pas moins de 20 000….
    Vous avez bien lu.
    VINGT MILLE !

    Les chinois sont forts, mais je doute que, sur le coup, ils puissent rivaliser.
    Un couple de chat, trois portées par an—> douze chatons la première année.
    Ces douzes chatons engendreront eux meme 144 chatons l’année suivante.
    Ces 144 chats, engendreront eux meme 1728 chatons la troisième année
    Et en quatre ans, nous avons donc un potentiel de 20 000 chats.
    Vous les acueillez dans votre jardin avec le sourire, vous?
    Je vous admire.

    Vous invoquez ensuite le fait que, le propriétaire (aaaah ce méchant propriétaire ennemi des chats) fait stériliser son chat pour son propre confort….
    A part l’odeur d’urine du male un peu moins forte…en quoi est ce plus confortable???
    Les chats stérilisés ne changent que très peu de caractère (ils deviennent juste un peu moins bagarreurs…et donc moins enclins a se faire « mutiler » par d’autres chats. Voir plus haut).

    Pour terminer, cher Loic, je voulais ajouter que nous ne sommes pas TOUS des « lobbyistes » .

    Nous sommes pour la plupart des passionnés qui nous dévouons à notre profession, aux gens et, pour la plupart d’entre nous, nous faisons souvent passer notre profession avant nos hobbys et parfois meme au détriment de nos familles et de nos amis.
    Je n’ai pas beaucoup le temps de regarder TF1, parce que je suis souvent sur les routes, en train de faire de mon mieux pour aider les animaux et les gens.
    Je le revendique et j’en suis fière.
    Un marchand d’arme peut il en dire autant???

    Vous avez l’air d’avoir une piètre opinion des vétérinaires, mon cher Loic,et c’est regrettable.
    Si vous m’avez lu jusqu’ici, je vous invite a venir me suivre, quand vous le voulez, une journée a la clinique. J’arriverai peut etre a vous faire changer d’avis.
    Et si pas… je vous souhaite néanmoins beaucoup de plaisir avec vos 20 000 chats.

  9. Neek-O 7 février 2013 à 22:30 #

    Loic, imaginons que vous ayez un animal…
    Un chat, ou une chatte par exemple…
    Soit vous décidez de l enfermer, pour le protéger, et supprimez ainsi tout contact et interactions avec son milieu naturel, et ses congénères… Il sera régulièrement assailli de poussées hormonales, qu il ne comprendra pas, et ne pourra pas assouvir… En plus de son mal etre, il peut meme en venir a s auto mutiler.
    Soit vous le laisser vagabonder, vivre dedans et dehors comme bon lui semble, sans le steriliser… Il pourra donc barouder, aller se reproduire tant qu il fait beau, et se multiplier (une portée tous les 2 mois). Il a de grandes chances d attraper le sida au passage, des blessures diverses et autres abcès… Voire d infections genito-urinaires! Et de mourrir avant 10 ans, probablement à petits feux…
    Soit vous decidez de la bombarder d hormones, si c est une femelle, « grace » a la pilule… Vous etes ainsi certain, encore un fois, de diminuer son esperance de vie, et de lui infliger infection uterine et/ou cancer mamaire… Qui n entrainent bien sur aucune souffrance, voilons nous la face.
    Enfin, derniere -et meilleure- solution, vous decidez de le/la steriliser. 1 operation, donc une journee penible pour l animal (doit on rappeler qu ils sont anesthesiés ?). Ensuite la liberté de vivre sa vie, en diminuant les risques pour lui et les autres … En augmentant la durée de sa vie rendue plus confortable…
    Comment trouver cela barbare ou revoltant. Parce qu on decide pour eux ? Evidement !
    Avez vous deja imaginé les laisser se « gérer » tout seuls ? On laisse les animaux faire ce qu ils veulent, quand ils veulent, comme ils veulent ? Je laisse mon chien se balader sur la route, et aller manger les poules du voisin ? Voire agresser des gens lorsqu il est de mauvais poil ? Notre role, en tant que maitre aimant, est de les « superviser » pour leur bien et celui des autres… Tout comme les chats « achetraient wh..kas », je serais ravi que les chats soient avertis au sujet de leur santé, alimentation, etc… Et qu ils viennent d eux-meme me consulter lorsqu ils sont malades :-) Mais ce n est pas le cas, nous sommes la pour tenter de trouver le mieux pour eux, et devons pour cela decider pour eux…

  10. Elise 8 février 2013 à 03:42 #

    Cher loic,
    À chacun son point de vue en effet. Je pense que pour discuter et remettre en question un acte effectue et reconnu comme acte de santé préventif vétérinaire il peut être bon d’effectuer un petit approfondissement de la question.
    C’est pourquoi je vous conseille vivement d’aller visiter un refuge pour chats errants ou vous verrez des chatons jetés à la pelle, des chats mourir d’une bête infection car ils ont le sida du chat, des chats euthanasies parce qu’ils n’ont pas été adoptes etc… Puis vous irez dans un petit cabinet de ville ou vous verrez des gens amener des animaux avec des pathologies qu’ils n’auraient pas du avoir si ils avaient été stérilisés ( BTW ça vaut aussi pour les chiens) et qui causent beaucoup de pleurs et beaucoup de sous à leurs propriétaires qui n’avaient jamais souhaité faire faire de portée à leur animal. Vous finirez par un petit tour en rase campagne ou le sport local est de rouler sur les chats errants ou le tir à la carabine (fait véridique dans la somme). Finalement vous ferez la somme de toutes ces mutilations et vous la comparez à celle que vous estimez comme telle lors d’une stérilisation de convenance réalisée sur un animal en bonne santé qui n’en gardera le souvenir que 2-3 jours et qui rassurera son propriétaire.
    Il est important de savoir cet acte est pris en charge désormais dans certaines assurances vétérinaires (peut-être des vendeurs de vent au service des vétos pour vous mais bon ça aide quand même beaucoup de propriétaires d’animaux de compagnie) car il est reconnu par ces compagnies comme facteur limitant par rapport a certaines pathologies. Il est par ailleurs inclus dans beaucoup d’assurances angles saxones qui ont toujours des années d’avance sur nous.
    Je finirai sur cette conclusion : si j’avais voulu vendre un concept sans y croire juste pour me faire du pognon je ne me serais pas tapé 6 ans d’études, 1 an d’internats une formation en médecine interne et des congrès mais j’aurais été marchand de tapis ou pis encore publiciste.
    Si vous estimez encore que la stérilisation est une mutilation alors je suis désolée pour vous et pour ma profession qui passe parfois (souvent) beaucoup de temps a expliquer à certains propriétaires qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez les avantages de la prévention et qui ramassent ensuite les pots cassés.
    Ps : désolée pour les accents je tape sur un iPad acheté avec l’argent de mes mutilations.

    • Zaim De Noisy 12 mars 2013 à 19:57 #

      ok si vous avez un enfant on va le mutiler et eviter qu’ils se reproduisent peut etre ce sera mieux en effet : prevention et avantage pour lutter contre la surpopulation humaine (qui est bien plus dangereuse que la féline)

      • Vet and the City 15 mars 2013 à 18:21 #

        D’accord … alors, je vais rentrer dans votre jeu : vous mettez un collier à votre enfant et vous le promenez en laisse, j’imagine? pour faire comme avec votre chien? Vous nourrissez votre chien et votre chat au sein jusqu’à l’âge du sevrage? Et vous éduquez votre fils à faire ses besoins dans une litière, évidemment? NON?

  11. Zazou 11 février 2013 à 16:53 #

    Je crois qu’on a perdu Loic …

  12. LAURENT 21 février 2013 à 23:17 #

    Bonsoir,
    Je souhaiterai savoir si la stérilisation enlever le désir sexuel chez l’animal ?
    N’y a t il pas une autre alimentation plus adapter pour un chat, que des croquettes, sachets…?
    Existe t il un contraceptif ou une méthode autre que la pilule et la stérilisation pour éviter la reproduction et qui n’a pas d’effets nocifs sur l’animal ?
    Pour quelles raisons un animal a souvent une prise de poids après sa stérilisation ?
    je vous remercie d’avance pour votre réponse

  13. Zaim De Noisy 12 mars 2013 à 19:55 #

    et pourtant loic a raison, si ce n’est pas un acte de mutilation cruel et qu’on fasse ca a un bébé sans son consentement vous direz c’est normal? alors pourquoi ce qu’on applique pas a un humain se permet on de l’appliquer a un chat

  14. meow meow 14 mars 2013 à 22:44 #

    Bonjour,

    je ne reviendrais pas sur le message du fameux Loïc, je pense qu’il en a suffisamment pris pour son grade ^^

    je voulais juste nuancer sur la prise de poids, car j’ai souvent entendu des gens se planquer derrière cet argument pour ne pas faire stériliser leur chat.
    J’ai 3 chats et je suis famille d’accueil pour chats, j’en vois donc passer un bon nombre, ils sont tous stérilisés, et finalement il y en a très peu qui grossissent vraiment après la stérilisation.

    Pourtant je ne donne pas à mes chats d’aliment spécial chat stérilisé ( jetez-moi des pierres, mais pour l’instant en recherche d’emploi les croquettes à 6 euros le kilo grand minimum c’est juste pas possible ! ) . Par contre je joue beaucoup avec eux (l’avantage de la recherche d’emploi, comme quoi ça contrebalance !! ) , et ils jouent pas mal entre eux aussi.

    Voilà ! Très bon article !

  15. soph 15 mars 2013 à 23:19 #

    Très cher Zaim,
    Si mon bébé souffre d’une malformation cardiaque, et que la seule facon de le sauver est la chirurgie…
    Dois-je attendre qu’il soit adulte (et mort) pour accepter de le faire opérer…?
    Ou puis-je l’opérer sans son consentement… ?

  16. elise 16 mars 2013 à 03:35 #

    waouw ! le débat s’est élevé à un autre niveau !

    Laurent, un animal n’a pas vraiment de plaisir sexuel, son désir de sexualité correspond plus à un besoin de reproduction. Donc quand on enlève la faculté de reproduction on peut aussi enlever la part de désir sexuel associée mais pas forcément toutes les habitudes comportementales qui sont ancrées dans l’animal. Parfois en proposant à l’animal des échappatoires (plus de balades, plus de jeux…) cela peut aider à faire disparaître les comportements « néfastes » de sexualité chez un animal castré.

    Je prends comme exemple très personnel mon chat que j’ai eu pendant les études (le bien nommé Roméo) que j’ai eu déjà stérilisé via une association et qui, dans mon petit appartement d’étudiante, « niquait » Winnie l’ourson (ma peluche) plusieurs fois par jour. À partir du jour où Roméo a pu aller dans le jardin Winnie a pu prendre sa retraite car mon chat n’a plus jamais eu ce comportement (voici une base scientifique relevée d’un soupçon d’empirisme !).

    OUI on peut nourrir un animal avec autre chose que des croquettes et des sachets mais la nourriture n’est pas forcément plus adaptée. Je m’explique : pour avoir une nourriture adaptée pour tous les jours de toute la vie de l’animal il faut des nutriments essentiels (protéines, lipides et glucides) en quantité déterminée selon qu’il s’agit d’un chat ou d’un chien. Ils ont aussi besoin d’oligo-éléments et de plein de choses dont nous aussi on a besoin et qui ne se trouvent pas juste dans de la viande et dans des pâtes. DONC il est possible d’avoir une alternative aux croquettes et sachets : c’est la ration MAISON. Mais ATTENTION car elle doit être bien équilibrée dans tous les ingrédients et aussi de bonne qualité. Pour tout ça (avec les courses à faire et à payer, les temps de cuisson, épluchage des patates etc…) ça prend beaucoup de temps et d’argent ! D’où la solution plus simple d’un aliment industriel (CROQUETTES/(sachets)) plus adapté aux besoins de l’animal et au mode de vie des propriétaires.

    OUI la plupart du temps les animaux ont plus tendance à prendre du poids mais ce n’est pas systématique. Leur métabolisme énergétique diminue c’est-à-dire que pour la même quantité du même aliment qu’ils mangeaient avant la stérilisation ils peuvent grossir. C’est pourquoi on conseille souvent de passer à une alimentation moins riche qui est celle pour chats stérilisés. Mais comme a dit Meow Meow d’autres facteurs interviennent : l’environnement (jeux, aller dehors et courir/chasser), l’animal (certains diminuent aussi d’eux-mêmes leur quantité de nourriture MAIS C’EST HYPER RARE !, certains brûlent aussi très facilement des calories via le stress ou juste parce que c’est comme ça). L’important c’est surtout de surveiller le poids mais il est vrai qu’il est quand même conseillé de modifier l’alimentation après la stérilisation.

    NON il n’y pas d’autres moyens contraceptifs pour les chats que la pilule ou la stérilisation. LAPILULE A DES EFFETS NOCIFS NOTOIRES ET LA STÉRILISATION N’EN A PAS (à part le risque anesthésique). C’est pourquoi les vétérinaires le recommandent fortement (et je répète ce n’est pas pour se faire plein de pognon en mutilant les chats !).

    Plus spécialement pour Zaim : UN ANIMAL N’EST PAS UN ÊTRE HUMAIN. On ne peut donc pas comparer un bébé avec un chat ou chien. AIMER LES ANIMAUX CE N’EST PAS LES CONSIDÉRER COMME DES HUMAINS MAIS LES PRENDRE P OUR CE QU’ILS SONT C’EST-À-DIRE DES ANIMAUX. Cela passe donc par prendre les mesures nécessaires pour leur bien être. ET OUI il vaut mieux une chirurgie préventive qui a des effets positifs sur l’animal et son environnement (les autres chats) qu’une opération de la dernière chance sur un animal malade dans des contextes de surpopulation féline et de MST (et ce n’est malheureusement pas un scénario catastrophe mais une réalité bien trop souvent rappelée en pratique vétérinaire).

  17. Hantise 16 mars 2013 à 12:46 #

    Je suis toujours surprise de la projection que beaucoup de personnes font encore quand on leur parle de stérilisation et de castration, avec une réaction encore plus vive lorsque l’on parle de castration !
    Notre société patriarcale a bien ancré dans les esprits que les attributs des mâles font force de loi.
    Mais si nous, les humains, sommes capables de faire une différence entre sexualité et reproduction, il n’en va pas de même pour les chiens et les chats. Ils ne s’accouplent qu’en période de reproduction quand une femelle est en chaleur. En dehors de ces période, ils n’ont pas de « désir ».
    Laisser un animal entier sans possibilité de s’accoupler et qui le vit mal, développe des troubles du comportement et/ou des maladies, laisser un animal vagabonder « pour son confort personnel » parce qu’à l’intérieur il devient ingérable ou parce qu’il doit « faire sa vie », c’est pour moi un acte de maltraitance et non d’amour.
    Merci aux vétérinaires d’être là quand nous avons besoin d’eux, de continuer à se former tout au long de leur carrière, de nous informer de ce qu’ils font, de l’utilité de leurs prescriptions…
    A charge aux propriétaires d’animaux de trouver LA ou LE vétérinaire qui lui convient, de ne pas avoir peur de poser des questions même (et surtout) si elles paraissent idiotes ! Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis couchée moins ignorante le soir ! Et surtout, mes questions m’ont toujours permis de prendre la meilleure décision qu’il soit pour mes poilus.
    Parce qu’il ne faut pas oublier que le vétérinaire propose mais que c’est le propriétaire de l’animal qui dispose. Alors cessons de les accuser de tous les maux ! Nous sommes des adultes responsables de la vie et du bien-être de nos animaux. Ce qui est bon pour nous ne l’est pas obligatoirement pour eux et inversement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :