Les Assurances Santé pour chiens, chats et NAC’s

3 Oct

Je vous ai questionné à ce sujet hier soir sur la page Facebook du blog : « Avez vous souscrit à une assurance santé pour votre animal?
Si oui ou non : pourquoi? »

Ce qu’il en ressort :

 

 

Ceux et celles qui ont une assurance santé pour leur animal l’ont souvent prise :

– parce qu’ils/elles ont eu une mauvaise expérience : des antécédents médicaux de leur animal qui leur ont coûté cher (hernie discale, maladie dans le jeune âge, opérations coûteuses suite à un accident, maladie chronique nécessitant des frais réguliers, …)  et qui ne veulent pas avoir à faire face à cela une seconde fois

– pour avoir la sécurité que quoi qu’il arrive, ils/elles pourront faire face

– parce qu’ils/elles ont des gros chiens et sont conscients que les médicaments coûtent cher (par rapport à leur poids)

– ont des animaux qui sont suivis par une structure vétérinaire qui fait des facilités de paiement

 

Ceux et celles qui n’ont pas d’assurance santé pour leur animal n’en n’ont pas prise car :

– ils/elles ont plusieurs animaux et cela leur reviendrait trop cher

– ils/elles n’ont qu’un seul animal et pourront faire face sans assurance

– ils/elles disent que cela ne rembourse pas tout

– ils/elles préfèrent mettre eux même mensuellement de l’argent sur un compte d’épargne et piocher dedans si nécessaire

– ils/elles sont éleveurs et les assurances n’assurent pas leurs animaux

– ils/elles sont vétos, compagne/compagnon de véto ou ASV

 

——-

 

En Angleterre, faire assurer son animal de compagnie est presque aussi commun que d’assurer sa voiture ou son appartement.

En France, des dizaines de compagnies d’assurances vous proposent une multitude de contrats adaptés à votre animal, sa race (chien, chat ET NAC, oui oui!), son mode de vie … mais aussi au budget des propriétaires.

Alors pourquoi n’est ce pas encore devenu un réflexe systématique chez nous?

 

Je suis d’accord avec vous : qui dit assurances … dit dépenses! En moyenne il faut compter entre 10 et 50 euros par mois par animal selon son espèce, son âge, son mode de vie, …

ATTENTION : les garanties couvertes sont très variables selon les compagnies, la nature, la race et l’age de votre animal et le contrat auquel vous souscrirez.

Dans la plupart des contrats d’Assurance Santé, les frais vétérinaires (opération, consultation, frais de garde en clinique vétérinaire pour animal malade ou accidenté), de pharmacie et d’analyses ainsi que le coût de l’hospitalisation sont pris en charge.

En fonction des formules, le remboursement portera sur l’ensemble des visites ou sur les dépenses liées à l’accident, souvent avec une franchise.

Peuvent être également remboursés selon la formule : le transport de l’animal en cas d’urgence, les examens radiologiques, échographiques, les vaccinations, la stérilisation (oui oui!), les frais de pensions en chenil, … mais également les frais d’euthanasie, d’incinération, …

 

Mon conseil si vous hésitez : faites faire des devis, étudiez les conditions et … comparez!

Renseignez vous également auprès de votre propre assureur qui vous assure pour votre voiture, votre logement, … (Generali, Europ Assistance, …) : peut-être propose-t-il également une assurance santé animale, qui pourrait déjà vous faire épargner des frais d’adhésion.

Il y a également des assureurs qui se sont spécialisé dans les soins de santé animaliers et qui ne font que ça, leurs formules sont parfois plus avantageuses car l’assurance se “démocratise” (SanteVet, Animal Santé, Bulle Bleue, …).

 

Alors est-ce réellement utile?

Comme toute assurance, au départ de la nouvelle vie avec votre animal, tout va bien.

Deux visites annuelles de routine par an à 40 euros, un rappel de vaccins annuels à 60 euros, tout celà est plus ou moins abordable!

Mais quand votre animal vieillit ou que survient un accident (fracture, corps étranger avalé, plaies, …) ou si votre animal souffre d’une affection chronique (cystite, arthropathie, …) les investissements financiers non prévus peuvent s’accumuler : 300 euros de radiographie, de frais d’analyses ou d’hospitalisation par-ci, 1000 euros pour une chirurgie orthopédique suite à une fracture par-là, … et là, celà semble déjà moins abordable!

L’assurance Santé – c’est certain! – constitue la meilleure façon de se préparer pour le coût de ces événements inattendus.

Elle permet de mieux gérer les imprévus et de se concentrer sur la santé de son animal et non de devoir refuser un traitement optimal à cause du coût des soins (et surtout en ces temps de crise économique)!

 

——

 

Vous avez aimé cet article? Merci de le « liker », de laisser un commentaire, ou de cliquer sur le logo des GBA 2012 pour m’apporter votre soutien!

 

Publicités

12 Réponses to “Les Assurances Santé pour chiens, chats et NAC’s”

  1. Aurélie - True Dog 3 octobre 2012 à 12:06 #

    Je suis vexée, y’a pas mon commentaire :p

  2. Laure 3 octobre 2012 à 13:16 #

    En ces temps de crise, il n est pas évident de sortir 20 ou 30 euros par mois pour 2 chats… De plus on est engagé si les conditions de vie changent on se retrouve bloqué avec un engagement… Ça n est pas simple

    • Vet and the City 3 octobre 2012 à 13:43 #

      Ce n’est pas simple, effectivement. Dépenser tous les mois en risquant de dépenser « pour rien » si tout va bien où prendre le risque. Le principe même de l’assurance… Avec de l’affectif en plus!

  3. Sugar 3 octobre 2012 à 18:14 #

    Le dernier commentaire est de moi :)
    Je n’ai pas précisé que j’ai regardé pour une assurance pour ma chienne et effectivement ca pourrait être intéressant si on lui prescrit à nouveau des médicaments pour son coeur, mais il faut que l’assurance soit souscrite avant que l’on détecte la pathologie. Dans mon cas, c’est râpé !

  4. Dr Boris JEAN 4 octobre 2012 à 10:53 #

    Bonjour,
    Je suis vétérinaire et Directeur de Bulle Bleue, la société vétérinaire qui assure les animaux. Je trouve votre post très intéressant et souhaitais ajouter le point de vue d’un professionnel de l’assurance chiens-chats. De plus en plus de propriétaires souscrivent une assurance pour protéger la santé de leur animal dans le but d’être certains de pouvoir soigner au mieux leur compagnon le jour où des soins seront nécessaires. Les frais vétérinaires sont toujours imprévus et parfois coûteux. Il existe maintenant sur le marché des formules d’assurances abordables (autour de 10 euros par mois) qui permettent de se protéger contre les coups durs financiers (frais vétérinaires importants liés à des maladies ou accidents : hospitalisation, examens, analyses, médicaments, chirurgies…). Il existe aussi des formules qui couvrent aussi les « petits bobos » et les soins de prévention (vaccination, stérilisation…) mais elles sont logiquement plus chères (entre 20 et 75 euros par mois). En tant que société vétérinaire nous pensons que tout animal devrait avoir au moins une protection contre les « coups durs », pour que le propriétaire ne se retrouve pas devant le dilemme culpabilisant : « faut-il soigner au mieux mon animal, ou déséquilibrer le budget du foyer ? » Avec l’assurance, le propriétaire est dégagé des contraintes financières et peut se consacrer entièrement aux soins de son animal. Il n’est pas facile de choisir un contrat adapté pour son animal tellement il y a d’assureurs et de contrats différents. Le mieux est de demandé conseil à son vétérinaire qui a suffisamment de recul sur les pratiques des différents opérateurs d’assurance.

    • Vet and the City 4 octobre 2012 à 12:49 #

      Je pense aussi qu’une formule d’assurance « de base » (entre 10 et 20 euro/mois selon les assureurs) devrait être (quasi) systématique, pour éviter d’avoir à faire face à des coups durs, sans pour autant mettre en péril les finances de sa famille.

      Mieux vaut dépenser 15 euro par mois « pour rien » (et finalement, c’est ce que l’on espère, car cela veut dire que l’animal est en pleine forme) que de devoir tout à coup débourser un billet de 500 pour une maladie ou un accident imprévu.

      Je profite de votre intervention pour vous poser plusieurs questions que m’ont posées mes lecteurs :
      – Proposez vous une formule pour les éleveurs?
      – Quid pour assurer un animal en traitement pour une pathologie chronique déjà décelée?
      – Et quid pour un animal senior?

      Nous attendons votre retour!

    • Batel 6 décembre 2014 à 01:35 #

      Personnellement, je trouve votre post également très intéressant, car étant assurėe chez bulle bleue. J’ai suivi les conseils de mon veterinaire qui me préconisait en effet d’assurer ma jeune chienne boxer de 6 mois , notamment chez vous, bulle bleue, afin de prévenir comme vous le dites si bien ´d’éventuels coups dur.j’ai donc pris l’assurance minimale, 150 euros de franchise, plafond des soins à 1000 euros, n’espérant pas m’en servir… Malheureusement, ma jeune chienne a fait une lactation nerveuse suite à ses premières chaleurs, qui ne ne sait pas reproduite, une otite, et une intoxication à une plante que je venais de planter dans le jardin. Pas d’événement depuis 6 mois.afin d’être totalement sereine, plus de franchise, participation aux frais de vaccination etc…, je décide de contacter bulle bleue pour demander l’assurance sérénités qui couvre tout cela, le plafond étant majoré à 2000 euros mais un coup de 49 euros… 2 jours plus tard, bulle bleue me contacte me disant que cela n’est pas possible de changer de prestation car ma jeune chienne a eu trop de frais (460 euros) pour un plafond de 1000 euros…je le rappelle, aucun événement depuis 6 mois…..je dois rester sur mon contrat minimal et si ma chienne ne présenté aucun événement durant l’année à venir, peut être que bulle bleue acceptera ma décision de couvrir ma chienne sur l’assurance la plus honereuse…alors à quoi sert d’assurer un animal? D’autant plus dans votre compagnie… Sur le contrat que j’ai signé et notamment les conditions générales, ne figure pas ce genre de refus de l’assureur de modifier d’autant plus à la hausse le contrat souscrit…par contre, est bien stipulé que si le cumul des remboursements a atteint le plafond par animal avant son deces( sur la durée de cotisation? Par année? Quel montant? Pas stipulé clairement dans les conditions), le contrat est résilié….je suis très déçue par votre assurance. Et ne vous conseillerai ni auprès des propriétaires de chiens que j’entraîne en éducation canine ni auprès des vétérinaires….

  5. Dr Boris JEAN 5 octobre 2012 à 17:05 #

    Bonjour, je réponds avec plaisir à vos questions :

    – Proposez vous une formule pour les éleveurs?
    L’assurance des petits élevages est proposée au cas par cas en fonction de la race, de l’effectif, de l’utilisation des animaux et des besoins de l’éleveur. Dans de nombreux cas l’auto-assurance est néanmoins plus appropriée car si l’assureur accepte le risque, tout le cheptel doit être assuré, ce qui peut engendrer des coûts fixes élevés pour un éleveur.

    – Quid pour assurer un animal en traitement pour une pathologie chronique déjà décelée?
    L’assurance santé animal ce n’est pas une « sécurité sociale » : les mutuelles animales existent pour protéger financièrement le propriétaire des évènements aléatoires, nouveaux et indépendants de sa volonté qui pourraient affecter l’état de santé de son compagnon et entrainer des dépenses vétérinaires imprévues (accidents et maladies).
    Si, avant la souscription du contrat, le propriétaire prévoit déjà des frais (une chirurgie par exemple, ou des suites d’une maladie), il n’y a plus de caractère aléatoire du risque : l’assureur sera certain qu’un sinistre va survenir après la souscription. Il serait en droit de demander au futur assuré de payer une majoration car les cotisations sont calculées pour des animaux sains au moment de la souscription. La surprime proposée serait au moins égale au montant prévisionnel des frais à engager… il ne serait donc pas utile d’assurer l’animal dans cette situation. C’est pour cette raison que les mutuelles animales ne prennent pas en charge les dépenses déjà prévues avant la souscription du contrat.

    Et quid pour un animal senior?
    L’animal doit être âgé moins de 5 ans pour entrer dans le programme d’assurance Bulle Bleue. Une fois assurés, les animaux peuvent rester assurés jusqu’à la fin de leur vie : après 5 années d’assurances consécutives, Bulle Bleue renonce à son droit de résiliation. En France, de nombreux assureurs de chiens et chats résilient automatiquement les contrats d’assurances des animaux âgés (ou des animaux qui ont des problèmes de santé importants). Nous trouvons cette pratique abusive et c’est pourquoi nous avons réussi à négocier auprès de notre assureur, qu’après 5 années de fidélité à Bulle Bleue (c’est-à-dire après 5 années d’assurances consécutives), l’assureur renonce à son droit de résiliation. Il n’y a que Bulle Bleue qui a marqué cet engagement noir sur blanc dans ses conditions générales : une protection exclusive pour être tranquille durant toute la vie de l’animal.

  6. Charlotte d'Animaute 8 octobre 2012 à 15:51 #

    Avoir un animal est tout de même un coût, quel qu’il soit. Mais le pire est lorsqu’on nous indique le montant de l’opération ou du soin et que l’on nous propose « l’autre solution » si le montant est trop élevé. Et même si je peux comprendre certaines décisions, je me dis qu’une assurance santé pour son animal est plutôt une bonne idée voire une alternative…

    http://blog.animaute.com/

    • Vet and the City 8 octobre 2012 à 15:57 #

      Cela relève aussi beaucoup de l’éthique du vétérinaire ce que vous évoquez…
      J’estime impensable pour ma part de proposer l’euthanasie (j’imagine que c’est cela, « l’autre solution » que vous évoquez) si j’estime que l’animal a de fortes chances de s’en sortir avec un traitement, quitte à faire payer en plusieurs fois ou à baisser mes tarifs.
      Et je pense que très peu de confrères/consoeurs ont un avis différent du mien…

  7. cette page web 21 mai 2014 à 09:48 #

    La lecture de ce billet était très plaisante, merci !

  8. Hélène 29 août 2014 à 16:22 #

    Bonjour,

    Une idée qu’une amie m’a soufflé également: faire une petite cagnotte pour son chien. En y réfléchissant bien, on risque de souscrire à une assurance alors qu’au fond il se peut (on l’espère tous en fait) qu’il ne tombe jamais malade au du moins pas gravement.
    C’est une idée non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :