Le syndrome HS/HA chez le chien

24 Sep

Je l’avais déjà annoncé sur Facebook, je prépare depuis quelques jours un article sur le syndrome HSHA du chien.

Ce qui m’y a poussé est que j’ai vu arriver il y a une quinzaine de jours un jeune couple en consultation, cernés, épuisés …  par leur jeune Labrador d’un an!

On aurait pu croire qu’ils revenaient d’un mois de camp scout avec une vingtaine de gamins surexcités de 6 à 10 ans mais non … c’est un jeune couple sans enfant, malheureux propriétaires d’un Labrador hyperactif qui les use par son comportement excessif depuis son arrivée à la maison. Ils se sont dit que ça irait certainement mieux avec l’âge, mais une fois atteint l’âge d’un an, ils ont compris qu’il y avait un problème et sont enfin venus consulter. La bonne idée!

Ce chien leur a fait la totale :

– il a bouffé deux canapés (et est entrain de bouffer le troisième et là ils ont abdiqué, ils regardent la télé dans un canapé défoncé),

– il a rongé deux chambranles de portes (benh oui, ils ont fini par l’enfermer dans la cuisine vu l’ampleur des dégâts qu’il faisait dans l’appartement mais lui, il voulait en sortir, de la cuisine, donc il a rongé et creusé dans la porte),

– il jappe à longueur de journée dans leur appartement (ils sont donc en procès avec l’ensemble de leurs copropriétaires),

– il ne dort quasi pas (à savoir qu’il saute sur leur lit à 4h du mat pour leur lécher le visage et demander pour aller jouer à la balle et que si ils ne se lèvent pas, il aboie, ce qui réveille les voisins),

– il tire en laisse, leur saute dessus en rue, court après les autres chiens, les passants, les pigeons, et tout ça en même temps, et dans des sens différents,

– ils ne peuvent pas le lâcher sans laisse parce qu’ils ont déjà tenté l’aventure une fois au Bois de Boulogne et l’ont retrouvé … à Vincennes. Il s’est déjà échappé moultes fois en sortant de chez eux, à force de faire l’andouille en sautant dans tous les sens, sa laisse s’est détachée ou son collier s’est cassé. Il a donc un abonnement au commissariat de police du quartier où il est connu comme le loup blanc (alors que c’est un Labrador chocolat, mais bon, soit…),

– et pour couronner le tout, il n’est toujours pas propre et chie encore à l’intérieur, devant la porte de leur chambre (qui n’existe plus, la porte, parce qu’il l’a rongée, elle aussi)

Pourtant c’est un chien gentil. Epuisant mais gentil. Sincèrement. Je l’ai eu une heure en consultation, un matin. Au bout d’une heure avec eux et le chien, j’étais morte. KO. Alors eux, les pauvres, je n’ose même pas imaginer…

Donc Melle X et Mr Y, cet article, c’est dédicace spéciale pour vous et Filou (oui, parce que les chiens HSHA portent bien leur nom, généralement).

 

 

Le syndrome HS/HA ou  syndrome d’Hypersensibilité/Hyperactivité est une maladie comportementale du jeune âge assez infernale comme vous l’aurez compris. Le chien n’est pas « juste un peu nerveux », il est carrément surexcité, en permanence.

Le chien est nerveux, turbulent, hyperactif, très sensible, réagit excessivement au moindre stimuli (visuel, de contact ou sonore). Et petit à petit, le chien n’obéit plus, devient incontrôlable, mordille tout et détruit tout.

Au départ on adopte un chiot, la famille est ravie, on espère pouvoir vivre sereinement ensemble, et au final, on se retrouve avec une véritable tornade vivante chez soi que l’on n’arrive plus à maîtriser. Et ça devient rapidement un enfer au quotidien.

Le syndrome HS/HA est le pendant chez l’enfant du syndrome d’Hyperactivité. Les similitudes sont très troublantes.

"Si j'avais pu en enfourner 10 de plus je l'aurais fait ... d'ailleurs j'y travaille encore!"


A quoi est ce dû?

Le syndrome HS/HA provient en fait d’un défaut d’acquisition des auto-contrôles.

Gné? … Auto-contrôles, kesako?

Alors, les auto-contrôles sont les barrières mentales du chien. C’est ce qu’on pourrait appeler la petite voix intérieure du chien qui lui dit « Stop, là, tu pousses le bouchon un peu trop loin, Kiki! Arrêtes de mordre (de sautiller-de japper-de ronger le pied de la chaise, biffez les mentions inutiles ou gardez les toutes dans le cas d’un HSHA) sinon tu vas passer un sale quart d’heure! Ton maître va pas être ravi-ravi … »

Ces auto-contrôles s’apprennent durant la plus tendre jeunesse du chiot, quand il vit encore avec sa mère et les autres chiots de la nichée, avant son sevrage.

Lorsqu’ils jouent entre eux, les chiots d’une nichée se mordillent, miment un « combat ». Lorsqu’un chiot se fait mordre, il couine, ce qui attire la mère. Elle va elle même « corriger » le chiot mordeur en le mordant elle même. Elle lui mordra le museau, la peau du cou, l’oreille, … Le chiot qui se fait « gronder » va pousser lui même un petit cri et va ensuite s’immobiliser sur ses pattes ou sur le dos, les 4 pattes en l’air, signe de compréhension. C’est cette « soumission » que l’on appelle l’inhibition. Le chiot comprend qu’à un moment, il doit arrêter son comportement indésirable.


Mon chien est agité, est-il HS/HA?

Un chiot de plus de 8 semaines doit avoir acquit le contrôle de sa morsure. C’est à dire que si il mordille et qu’on pousse un cri, il doit arrêter de mordiller.

De même que le controle de la morsure, c’est le controle entier de soi qui doit être maitrisé durant la période d’apprentissage avec la mère et les autres chiots.

Un jeune chien HS/HA est typiquement un chien qui ne se contrôle pas. On le reconnaitra de plusieurs manières, et le syndrome peut se présenter sous différentes formes mais le cas typique c’est :

– Un chien âgé de plus de 8 semaines qui n’inhibe pas sa morsure.
– Un chien incapable d’arrêter une activité. Il est increvable, infatigable, toujours prêt à jouer, à courir, à sauter. Vous aurez beau le faire courir, il ne se fatiguera jamais.
– Le chien est continuellement stimulé par son environnement. Une  feuille tombe d’un arbre, il la remarque. Une voiture passe, il la regarde. Vous faites claquer la porte, il sursaute. Vous le frôlez, il bondit. Il n’arrive pas à occulter certains évènements de son environnement pour se focaliser sur quelques uns exclusivement.
– Un chien qui dort peu (moins de 8h/24 pour un adulte et moins de 10h/24 pour un chiot).


Un traitement est-il possible?

Le traitement de ces animaux est essentiellement un traitement comportemental. Le traitement sera long (plusieurs mois, voire plus), mieux vaut le savoir dès le départ pour ne pas se décourager.

Il faut réapprendre les auto-contrôles au chien. Et cet apprentissage se fait surtout par le jeu. Les jeux de balle, le plus souvent. Aller chercher, rapporter, puis donner la balle (pour lui réapprendre à lâcher).

Un traitement médicamenteux peut aider mais ne sera jamais aussi efficace qu’une thérapie comportementale. Les deux doivent être instaurés. L’un sans l’autre ne fonctionnera pas.

Et pour y arriver, il vous faut l’aide d’un vétérinaire spécialisé en comportement pour qu’il vous indique la marche à suivre. C’est essentiel, car le chemin est long, et mieux vaut être accompagné pour le réaliser, et aller dans la bonne direction!

 

 

Pour liker la page Facebook Vet and the City, c’est ici : FACEBOOK

Et pour vos votes pour les Golden Blog Awards, c’est par là :

Publicités

21 Réponses to “Le syndrome HS/HA chez le chien”

  1. Laurie 24 septembre 2011 à 09:50 #

    Purée les pauvres maîtres !!! O_o

    Ça doit horrible à vivre, et surtout épuisant !!!

    J’espère qu’ils vont pouvoir maîtriser leur chien, car ce n’est pas une vie (ni pour eux, ni pour le chien !)

    Article trèèèèès intéressant, je l’ai dévoré !!! (hihihihihi !!!)

    Et pour le vote … c’est déjà fait, bien sûûûr !!!

  2. Nat et Pouchkine 24 septembre 2011 à 16:55 #

    Quel bon blog ! J’y suis venue grâce à Co d’Auxivet. Je suis contente de voir qu’une véto diffuse ses connaissances et vulgarise plein de trucs et conseils pour les proprio. Ca n’arrive pas tous les jours ;-) Et en plus c’est bien écrit ! Allez zou ! je partage sur FB !
    Une ancienne ASV ^^

  3. DEMANGE Pierre 17 juillet 2012 à 17:04 #

    Aprés avoir lu cet article, j’ai au moins la certititude que demain je me réveillerai moins bête..
    Bravo et merci pour nous avoir expliqué ce type de comportement.

    • Vet and the City 17 juillet 2012 à 17:23 #

      Merci beaucoup, c’est très gentil de votre part de prendre la peine de faire un retour positif!

  4. Laure 25 juillet 2012 à 16:14 #

    Bravo, j’aime énormément ce blog!!!! j’ai déjà signé pour le golden globe :)

  5. Thilwen 26 juillet 2012 à 14:04 #

    Et dire que je trouve le mien épuisant ! C’est une perle à côté de ce labrador ! Je plains ses pauvres maîtres et j’espère que vous arriverez à des résultats positifs avec ce chien :)

  6. Evano Fathia 6 janvier 2013 à 13:59 #

    merci pour ces explications. mon chien est ha/hs et mon veterinaire comportementaliste voulait l’eutanasié car comme elle le dit il est dangeureux par sa taille (croisé beauceron/rott); le seul défaut qu’il a c est de sauter sur les gens et trés nerveux en balade. comme vous dites le moindre bruit le fait sursauter et tire sur la laisse il marche toujours devant moi; a part ca à la maison c est une perle, bref aprés avoir détruit quelques truc pendant mon absence. mais maintenant à 18 mois il s ‘est calmé. le seul problème qu’il reste c’est l’extérieur. merci pour ces informations je travaille avec lui sur la balle.

  7. Emilie 4 avril 2013 à 22:13 #

    Bonsoir,
    Merci et bravo pour votre article. J’ai un beagle hs/ha de 18 mois qui ressemble étrangement au labrador décrit… Je suis épuisée! Je ne vous raconte pas lorsque nous partons en vacances: les volontaires pour garder la chienne sont rares…
    C’est une femelle et elle n’est toujours pas propre la nuit (ou en soirée), quand il fait nuit en fait. Depuis la destruction de nos chaises, canapés, câbles, table basse et autres, nous enfermons la chienne dans un vari kennel quand nous sommes absents et la nuit. Mais tous les week-ends nous sommes réveillés à 6h: elle pleure et ne s’arrête pas (j’ai testé pour vous…).
    Cette nuit elle m’a sortie du lit à 1h (elle hurlait!). Nous vivons en appartement, je ne peux pas l’ignorer. J’ai ouvert la cage et elle s’est mise à lécher le carrelage de façon compulsive pendant plus d’une heure. Je suis allée me recoucher. Au réveil deux cacas m’attendaient (alors qu’elle avait fait à 20h et qu’elle a refait à 7h…).
    J’ai consulté 2 éducateurs-comportementalistes, elle a eu 12 séances d’éducation et j’ai vu un vétérinaire-comportementaliste (elle a eu des médicaments pendant plus de 6 mois). Mais notre porte-monnaie dit stop à présent, nous ne pouvons plus continuer à dépenser autant!
    Par ailleurs c’est une chienne adorable, câline et attachante. Mais je suis à bout.
    Tout conseil serait le bienvenu. Mille mercis d’avance.
    Émilie.

  8. Laetitia 6 avril 2013 à 19:54 #

    Bonjour,
    Un grand merci pour cet article, qui permet aux maitres de chiens hyperactifs de se sentir moin seul… car on se sent vraiment seul lorsque l’on se rend compte que notre chiot de 6 mois ne s’arrêtera jamais jamais de bouger, sauter, mordiller, aboyer… et de faire à l’intérieur, alors que vous le sortez tous le temps et ce pendant des heures… on se rend compte alors qu’il y a un en effet un problème.
    Pour ma part, ma chienne labrador qui est âgé de 1 an et demi maintenant, elle a été diagnostiqué hs ha il y a un an par un véto comportementaliste, et tout l’apprentissage d’éducation canine avec un chien hs ha est différent qu’avec un chien « dit normal ». Le premier conseil qui permettra d’effectuer des progrès avec son chien, est de faire le deuil d’avoir un chien « normal et calme ». Votre chien, même si il a un traitement médical sera toujours plus agité qu’un autre.
    J’entends souvent que les chiens sont hyperactifs… sauf que la différence entre un chien diagnostiqué hs ha et un chien dit « hyperactif » est que votre chien est hyperactif 24/24 et qu’il faut s’adapter tout le temps et qu’il a une réelle « pathologie »…et que des ordres « basiques » (assis, couché, ramené la balle…) ne sont pas aussi rapide assimilés qu’avec d’autres chiens.
    Ma chienne, s’est adapté à de nouvelles règles, qui ont pris du temps à se mettre en place, mais cela vaut la peine car un an après : je peux regarder la télé, sans qu’elle ne saute tout le temps sur le canapé, n’aboie plus… tout n’est pas parfait, mais cela est devenu vivable dans la maison.
    Voici un conseil qui a changé ma vie concernant la sortie en laisse : qui a toujours été un enfer, ma chienne tirait, tirait… me faisait tombé par terre quand j’avais un moment d’inattention lorsqu’un chien en face arrivait…
    Pour la tenue en laisse, j’ai tous essayé, les cours canins collectifs pour apprendre la marche au pied, la lâcher en apprenant le retour avec croquette…
    tous cela a permis à ma chienne, d’apprendre les bases… mais les résultats marchent 10 sec. Avec ma chienne, au bout de 2 minutes, elle est attirée par tout ce qui se passe, et j’ai beau l’a rappeler à l’ordre, je m’épuise, et la sortie en laisse n’est pas un moment de plaisance…
    Pourtant le miracle est arrivé, la véto a été conseillée par son assistante, qui a retrouvé une laisse « miracle » qui existe depuis des années. Il s’agit d’une laisse dont un bout de laisse passe devant la truffe du chien. Quand le chien tire, la laisse tire sa gueule vers le bas et le chien ne tire plus. Je jure que ça marche. Du coup, ma chienne ne peut plus tirer, et moi je n’ai plus mal aux mains… et là vous pouvez lui réapprendre les ordres correctement sans énervement : marche au pied, marche avec longe, jouer… et lorsque des personnes arrivent en face ou un chien, ma chienne s’excite toujours, mais en tirant sur la laisse, le collier lui fait baisser la tête, et du coup elle tire plus ! Un miracle !
    Il s’agit de la laisse « halti ».
    Emilie, si tu as besoin d’autres conseils donne moi ton adresse, et on pourra échanger!
    Merci,
    Laetitia

  9. emilie 11 avril 2013 à 19:04 #

    Bonsoir,

    Merci pour ta réponse Lætitia! Je me sens moins seule d’un coup…
    Merci pour ton conseil à propos de la laisse!
    Ce qui est le plus embêtant pour ma part:
    – la propreté qui n’est toujours pas acquise.
    – la destruction
    – le fait qu’elle se prenne pour un kangourou et passe sa vie sur deux pattes
    – les gouttes de pipi dès qu’elle est excitée (souvent donc…)
    – elle pleure à 6h30 tous les matins (week-end compris…)
    Bon, je vais arrêter la liste…
    Es-tu également confrontée à ces problèmes?
    Peux-tu me donner ton adresse mail qu’on communique en mp? Merci.

    Bonne soirée
    Emilie.

  10. Lagniah 1 septembre 2013 à 09:51 #

    6h30 ? La chance, moi c’est 3h du mat’… Le pire c’est qu’il hurle dès qu’on monte se coucher (23h, 23h30), et recommence par intermittence pendant la nuit. Ma tête de lit est juste au dessus de sa niche, je vous explique pas le bonheur. Avant, il était un peu plus calme, mais là, y a plus rien à faire, nous sommes deux (ma mère et moi même), et ma mère n’a strictement aucune autorité envers lui (il fait une connerie -> je le réprimande, veut l’isoler, mais elle passe derrière, le relâche,e t lui fait des mamours), du coup le chien ne jure que par elle vus que c’est forcément plus facile d’aller dans le sens de la caresse que de l’autorité (et attention, autorité signifie aussi caresse, mais quand il a réussi à la comprendre).
    Au fil des forum je suis tombé sur quelqu’un parlant du syndrome HSHA, et après avoir lus ceci, je crois que c’est le cas de mon BA. Sauf que ça va devenir dangereux très rapidement, étant classé carrément « molossoïde » selon ma vétérinaire, vus sa taille très avancé et sa carrure. Il est issue d’une lignée travail du côté du papa et de ses frères, et compagnie pour les soeurettes, la maman quand à elle est lignée beauté. Et je peux vous dire que si il devient aussi gros que son papa ou ses frères, le chien est un traineau à lui tout seul -> J’ai peur rien que d’imaginer les catastrophe qu’il fait actuellement en puissance 60/55kg. Il est né en mai, et était un ange au début (il a appris la propreté en 2 jours, attentif, le assis en 5 essais, pas agressif pour un sous envers les autres chiens agressifs eux, de ma tante, pourtant de petites race et lui les dominant déjà, appris à couiner une seule fois et je dis bien une seule fois, pour signifier qu’il voulait rentrer/sortir).
    Ce que je ne comprends pas, c’est que, même si il est fou dans le jardin (mais genre vraiment, on dirait une sorte de crise de nerf je sais pas), une fois qu’il a la laisse autour du cou et qu’il est entre mes jambes dans la voiture, il se couche ou s’assoit et ne bronche pas, patient. Mais rouvrait les vannes en sortant de la voiture (avec la laisse, lâcher un chien pareil sans ça, hors de question), et il commence à tirer si il y a trop de monde (jusqu’à ses 3/4 mois je n’avais qu’à dire « pieds » sans même le regarder, et même si il sentait une odeur alléchante au sol, il revenait pour une marche à la jambe de quasi concours). Il n’écoute pas quand on l’appelle si il est excité etc ou ne veut pas rentrer (faut bien le soir quand même, il ne peut pas dormir dehors, le voisin à déjà menacé au fusil pour ses hurlements de jour quand il veut rentrer, alors la nuit…) Ah bah tient ! Y a ça aussi : Il hurle comme un fou maintenant quand il veut rentrer, on dirait qu’il n’a plus de « patience » si je puis dire, alors qu’avant il pouvait attendre des heures assis devant la porte en attendant après un seul couinement. Je note aussi qu’il commence à vouloir fuguer, alors qu’avant (encore une fois), si on sortait de la cours, on aurait pu laisser le portail grand ouvert, si on lui avait dit assis il n’aurait pas bougé, et si on lui demandait de suivre, il ne s’écartait pas, s’asseyait le temps qu’on finisse (vider les poubelles par exemple), et revenait avec nous. Aucun moyen de lui apprendre un tour, ou une quelconque forme d’exercice mental, il n’écoute plus du tout, et pour le jeu physique, c’est pareil, il n’écoute plus, et préfère s’amuser seul (en détruisant tout d’ailleurs, c’est tellemeeeent mieux). Il doit s’effectuer une castration dans le courant du moi
    Alors, c’est l’adolescence qui commence (hourra… Il doit s’effectuer une castration dans le courant du mois) ou vraiment le HSHA ? Je n’en peux plus, il est devenu infernale avec nos chats aussi alors qu’avant il jouait tendrement avec eux et les protégeaient. C’est un enfer, je ne dors plus, et le moment de se coucher est devenu pire que redouté, sans parler du pic d’activité du matin qui décourage totalement de se lever en plus de la fatigue engendrée (et pourtant il faut bien pour le travail, mais aller ramasser un chien qui ne veut pas dans un jardin où il est très facile de tourner en rond pendant des heures, ça vous décrédibilise bien arrivé devant le patron, je suis à deux doigt de perdre mon emploi tout juste trouvé à cause de ça, et ma mère ne veut absolument pas le ramasser alors que vus qu’elle le goinfre de gâteaux etc pour l’amadouer, il vient). Du coup, cet article est vraiment un synonyme de quasi compréhension face à l’enfer que devient la cohabitation avec notre boule de poils… Parce que là, je suis à bout de nerf, et hésite de plus en plus à l’amener à la SPA. Si quelqu’un lit ceci et se reconnait (enfin plutôt son chien), n’hésitez pas venir me parler, m’aider même si vous avez des solutions (je dois voir une éducatrice mais pas avant la castration).

  11. Edith 8 septembre 2013 à 05:10 #

    J’ai du me départir de mon chien HS/HA (1 an) ce matin. Nous l’avons eu un mois et vue 2 comportementalistes aux méthodes différentes. Nous aurions tenter encore si nous n’avions pas eu 1 autre chien (4 1/2 ans) et un chat (17 ans) qui supportaient encore plus mal cette cohabitation. Mon bouvier bernois de 4 1/2 avait cessé de manger et vivait pratiquement toute la journée dans sa cage ou dans un coin en plein évitement et mon chat n’a pas quitté le sous-sol en 1 mois (S-Sol interdit aux chiens).

    Seuls, sans autres animaux, nous aurions probablement tenté de le garder encore, mais c’était totalement invivable « en famille ».

    Je suis triste et j’éprouve un intense sentiment d’échec mais je devais également penser à ma famille et, il faut le dire, à mon travail qui a grandement souffert de ce mois d’enfer.

  12. nad.. 16 avril 2014 à 09:00 #

    bonjour,
    j’ai une chienne de 2 ans hyperactive et on en arrive a se demandé comment on pourrait s’en débarrasser parce qu elle nous ronge les nerfs !!!
    nous allions au dressage et il nous on demandé de plus venir car elle était trop immature on a été chez une comportementaliste qui nous a confirmé sont hyperactivité que nous avons payé très chère et qui n’a pas vraiment marché .
    nous l’aimons mais malheureusement elle nous pourris on ne peut l’emmené nul part elle pleure tout le temps on est a bout….
    c’est rassurant de voir que l’on est pas les seuls….

  13. Kunz Audrey 25 juillet 2014 à 22:12 #

    Un article vraiment intéressant qui m’a donné à sourire : ayant une  » tornade beige  » a la maison ( lucky, labrador de 17 mois hs/ha ), je comprend et compatis avec les maîtres !
    Avec un peu de persévérance, on arrive à limiter les dégâts et à passer de bons moments avec nos loulous !

  14. Alex 4 octobre 2015 à 22:42 #

    Je comprends ces maîtres que trop bien ! Nous aussi, jeune couple sans enfants avec un labramour ha/hs… Dur dur à diagnostiqué

  15. Alex 4 octobre 2015 à 22:56 #

    malgré notre sentiment que quelque chose n’allait pas comme il faut. Heureusement notre veto s’en est rendu compte quand il l’a stérilisée et à commence à aborder le problème tout doucement. Quand nous sommes allé le voir à ses 1 an, il se doutait déjà de pourquoi … Notre plus gros souci l’apprentissage de l’inhibition de la morsure… Toujours pas acquise à 1 an ! Et elle commençait à montrer des signes d’agressivité (nous ne savions pkus comment réagir à ses morsures). Bref, le veto lui a prescrit du prozac – après avoir longuement hésite nous nous sommes faits une raison et avons débute le traitement. Depuis ça va mieux, elle se contrôle bien mieux et même si elle a essayer de mordre depuis elle a vite comprit qu’il ne fallait pas. Le traitement + plusieurs exercices au quotidien l’ont fait s’assagir, elle est plus zen et nous aussi ! Elle n’était vraiment pas bien quand elle faisait ses « crises », nous en étions vraiment attristés. On sait que ce n’est qu’une étape mais cruciale, on espère que cette année de traitement sera bénéfique et que les exercices que nous faisons lui permettrons d’arrêter le traitement.
    Bon courage aux maîtres et à vos chiens.

    • Nath 22 octobre 2015 à 18:06 #

      Bonjour, je suis dans le même cas que vous suit à l’adoption de mon croisé cocker il y a un mois à la SPA. Je suis épuisée, étant seule avec lui ! les 15 premiers jours, tout allait bien mais depuis c’est de pire en pire. Il ne sait plus rester seul, détruit tout ce qui lui passe sous les yeux… j’appréhende de rentrer du travail ! De plus j’ai ma fille de 10 ans une semaine sur 2, et avec elle il est très agressif. Je ne peux le ramener à la SPA, c’est impensable. Vous parlez de prozac ?? comme pour les humains ? N’Est-ce pas dangereux pour les chiens ? Merci de votre réponse. Je tiens à signaler que mon chien a un an, vient d’être castré avant hier, et que je ne pensais vraiment pas à être confronté à ce genre de comportement. C’est épuisant

      • Alex 26 octobre 2015 à 16:04 #

        Bonjour Nath,
        Il faut voir si c’est lié au HA/HS ou si c’est autre chose… Il faudrait que vous trouviez un vétérinaire/comportementaliste qui pourrait vous en dire plus.

        Pour le Prozac, nous n’avions pas vraiment le choix car notre véto nous a dit que l’homéopathie ne servait strictement à rien (et plusieurs témoignages me le laissent penser) comme le générique du Prozac d’ailleurs (qui est bien moins efficace). Je lui ai demandé plusieurs fois, et il m’a assuré que c’était sans danger pour elle (mais après je préfère prendre le risque plutôt que de la faire euthanasier dans quelques années à cause d’une morsure). C’est le même médicament que les humains, mais à bien plus haute dose ! La notre a 2 cachets 1/2 pour 25kgs (cela assommerait un homme) et est toujours plein d’entrain ! Elle n’est pas du tout amorphe, elle contrôle bien mieux son excitation (sauf que c’est toujours à nous de lui dire quand il faut se calmer, quand elle dépasse les limites …). Après, malgré le traitement nous devons toujours être attentif à son comportement, à ce qui pourrait l’angoisser ou l’exciter… et travaillons au quotidien pour qu’elle apprenne à se contrôler toute seule (le but est d’arrêter le prozac d’ici 1 an).

        Si ce n’est pas cela, il peut y avoir d’autres explications, et un comportementaliste pourrait vous aider à travailler notamment sur le fait de le laisser seul. Et dans certains cas j’ai entendu parler de la fleur de Bach qui peut être utilisée pour l’anxiété de séparation par exemple …

        J’espère que vous trouverez des solutions, il est chez vous depuis peu, et vous avez raison de vous interroger dès maintenant pour pas que les choses s’installent. Vous ne pourriez pas demander conseil à la SPA où vous l’avez adopté ? Ou un contact de comportementaliste par exemple ?

        Bon courage en tous cas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :