Les soins à prodiguer à son lapin

24 Juil

Bien que le lapin demande peu de soins quotidiens, il est indispensable de veiller à son confort. De bons soins réguliers vous assureront son affection, sa vitalité et sa bonne santé.

1. L’alimentation : Assurez lui deux repas par jour. Changez lui son eau tous les jours. L’alimentation du lapin doit être constituée pour l’essentiel de granulés pour lapins. Les granulés les plus adaptés sont ceux dont la couleur est uniforme (tous les granulés de la même couleur : vert-marron).

Ajoutez à celà du foin que vous renouvellerez quotidiennement.

Vous pouvez également lui donner en petites quantités des fruits et légumes (pomme, poire, carotte, navet, chou, céleri, brocoli,…). Evitez par contre la salade, betterave rouge, asperge, pomme de terre crue qui peuvent le rendre malade.

2. La litière : Changez la en moyenne deux fois par semaine.

3. Les caresses : !!! Elles sont indispensables quotidiennement pour assurer une bonne sociabilité de votre lapin, et ce, dès son plus jeune âge. Ne soulevez jamais un lapin par les oreilles, mais empoignez-le d’une main, par la peau du dos, au niveau du cou et placez votre autre main sous son arrière-train pour le soutenir. Tenez le toujours contre vous.

4. Les ongles et les dents : Vous pouvez raccourcir ses ongles trop longs à l’aide d’un coupe-ongle spécial. Il faut être prudent lors de la coupe des griffes, car il ne faut surtout pas couper la petite veine qui alimente la griffe.

Les dents des lapins doivent toujours être aiguisées pour pouvoir manger. Pour aiguiser leurs incisives, donnez régulièrement à votre lapin: des bouts de branches d’arbres fruitiers, de bouleau, du pain sec, des carottes, des aliments à ronger, … Si vous n’osez pas lui couper les griffes ou si ses incisives sont trop longues, demandez conseil à votre vétérinaire!

5. Les soins du pelage : Les lapins font leur toilette eux-mêmes. Vous n’avez donc pas besoin de les baigner ni de les doucher. Cependant, les races à poils longs demandent à être brossées tous les jours, à l’aide d’une brosse métallique conçue pour les espèces à poil long.

Ceci afin de maintenir leur fourrure non emmêlée. Le brossage quotidien permet aussi d’éliminer un maximum de poils morts afin qu’il ne les avale pas, car à la longue, les boules de poils ingérées pourraient bloquer son transit digestif.

Publicités

2 Réponses to “Les soins à prodiguer à son lapin”

  1. Clau 1 octobre 2011 à 12:46 #

    J’apprécie beaucoup ce blog mais je suis révoltée en lisant ce que vous écrivez sur les besoins alimentaires du lapin :  » L’alimentation du lapin doit être constituée pour l’essentiel de granulés pour lapins.  » « Evitez par contre la salade, betterave rouge, asperge, pomme de terre crue qui peuvent le rendre malade. »Je ne suis pas du tout d’accord, il est préférable de donner au lapin un régime strictement végétarien mais c’est plus pratique de donner des granulés c’est évident. En quoi la salade rendrait un lapin malade ? Mes lapines mangent de la salade, céléri, des fanes de carottes, des blettes et autres feuillages verts plus un peu de navet et sont en pleine forme ! Bien sûr ça me demande plus de travail, plus d’argent. Le foin doit être donnée en grande quantité et être d’une qualité irréprochable. Pour ce qui est de changer la litière deux fois par semaine, je plains la pauvre bestiole. Qui plus la question de l’exercice physique et de la liberté n’est absolument pas mentionnée. Le lapin de compagnie n’est pas un lapin d’élevage en cage nourri au granulés ! Je vous renvoie sur l’excellent site Marguerite et cie qui vous donnera tous les détails sur les besoins des lapins, éternels incompris même des vétos. Attention au discours que vous tenez, vous véhiculez des messages qui vont à l’encontre de la santé de nos petits poilus.

    > Pour être en bonne santé le lapin adulte doit manger beaucoup de foin et plantes alimentaires toute la journée, des légumes variés chaque jour, de l’eau pauvre en calcium et en complément des granulés de qualité.

    > http://www.margueritecie.com/alimentation.php

    • Vet and the City 1 octobre 2011 à 14:20 #

      Ohlala! Que d’incompréhensions dans vos propos, c’est dommage que vous réagissiez de manière aussi virulente (propos que je ne modère pas et publie sans soucis, je ne fais pas de censure sur ce site)…
      Vous faites des copier-coller du site que vous mentionnez (très bon site de passionnés, soit dit en passant) et vous me posez entre ces passages diverses questions, auxquelles je vais répondre :
      – Aucun problème pour donner un peu de salade, le hic, c’est que la salade (trop riche en eau et pauvre en minéraux), donnée en grandes quantités, risque de causer des troubles gastro-intestinaux (dont des diarrhées). Il faut effectivement varier l’origine des aliments frais administrés, sinon : risque de carences.
      – Je parle également, tout comme vous, de granulés de qualité (Rongis par exemple, pour citer une marque), tout simplement car ce sont des granulés complets, qui ne risquent pas d’induire des carences alimentaires (en minéraux, surtout). Et je conseille d’ajouter à cet aliment complet, de la verdure en parcimonie (car il a déjà tout ce qui lui faut dans les granules de qualité conseillés).
      – Je ne pense pas avoir écrit que le foin devait être évité, ni avoir indiqué que la qualité des aliments administrés au lapin n’avait aucune importance.
      – Il va de soi que si je recommande des caresses à foison, c’est que je ne considère pas ces petits loulous comme des lapins d’élevage engraissés en cage, si?
      – Changer la litière 2x/semaine. Je mentionne cette fréquence qui me semble simplement être une fréquence minimale. Mais qui peut plus peut moins, évidemment!
      – Enfin, cet article est tourné de la sorte car, oui, comme vous le dites (et je le déplore également soyez en certaine) « c’est plus pratique, ça demande moins de travail et moins d’argent », … mais n’est ce pas le lot de la société actuelle? Et encore une fois, je ne prône pas cela, bien au contraire! Cet article (bien trop court pour expliquer la complexité de soins à prodiguer à une espèce animale domestique) se centre sur le BA-BA à respecter pour s’occuper « correctement » de son lapin, et sans lui nuire. Après, si l’on veut approfondir, les sites bien faits et le bouche à oreille de passionnés sont là pour ça, non?
      Pour finir, je ne vois pas en quoi cet article va à l’encontre de la santé d’un lapin de compagnie. Vous êtes une consoeur véto? (dans ce cas, peut être pouvons nous échanger nos points de vue par mail ou par téléphone?)
      Je reste à votre disposition pour toute remarque complémentaire.
      Bien à vous et à bientôt j’espère!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :