L’obésité chez le chat

21 Juil

Beaucoup de propriétaires pensent, à tort, qu’un chat bien en chair est un chat qui (par définition) a bon appétit et donc est en bonne santé.

C’est une grave erreur de laisser son chat prendre du poids car celà raccourcit de manière significative son espérence de vie.

Qu’est ce que l’obésité et quelles en sont les conséquences?

L’obésité est la maladie nutritionnelle la plus fréquente du chat citadin. Il est essentiel pour son propriétaire d’être conscient qu’il s’agit d’une pathologie prédisposant à d’autres maladies pouvant s’avérer extrèmement dangereuse pour nos compagnons félins. Il faut donc la traiter et – mieux! – la prévenir.

L’obésité prédispose (entre autre) le chat à la lipidose hépatique, au diabète, aux pancréatites, … Ce sont des maladies gravissimes pour le chat.

En plus des prédispositions à ces maladies, l’accumulation de graisses entraîne un inconfort général, de la fatigue, des difficultés à respirer, des douleurs ligamentaires et articulaires, des troubles cutanés (le chat ayant plus de difficulté à se lécher pour faire sa toilette), de l’insuffisance cardiaque, de l’intolérance à l’effort et certains problèmes digestifs comme de la constipation.

De plus, et ce qui est très important, les patients obèses sont plus à risque lors d’anesthésies et compliquent souvent les manipulations chirurgicales.

Quelles sont les causes de l’obésité?

La principale cause de l’obésité est la sédentarité. Le chat de ville mange plus que ses besoins journaliers car il peut parfois s’ennuyer. Et surtout, il fait peu d’exercice. Il y a également des maladies endocriniennes qui peuvent entrainer l’obésité. Une visite chez votre vétérinaire s’impose donc si vous trouvez votre chat trop gros!

Comment puis je savoir si mon chat est obèse?

Si vous êtes inquiet sur le poids de votre chat, il est important qu’un examen général soit fait par votre vétérinaire au préalable afin d’éliminer certaines causes médicales qui peuvent être traitées. Un bilan sanguin et une analyse d’urine sont parfois nécessaires afin de détecter certaines pathologies non diagnosticables au simple examen médical. Si le bilan de santé est normal, une diète amaigrissante sera alors instituée ainsi qu’un programme complet d’amaigrissement.

De manière générale, vous pouvez vous rendre compte que votre chat n’est pas en surpoids si, en le caressant, vous pouvez sentir ses côtes le long de sa cage thoracique sans les voir.

Comment faire maigrir mon chat?

Si vous voulez que le régime de votre chat réussisse, vous devez être convaincu que ce programme est essentiel pour lui. C’est la partie la plus difficile du programme! Si vous êtes convaincu, tout se passera très bien. Si vous avez un doute sur le bien fondé d’un tel régime, l’échec est malheureusement garanti!

Le principe de la réduction pondérale est simple : votre chat doit ingérer moins d’énergie qu’il en dépense. Mais rien ne sert d’affamer votre chat et il est bien sûr exclu de réduire sa ration alimentaire à néant!

Il existe chez votre véto, des aliments spécialement conçus pour la réduction pondérale de votre chat : ces aliments sont pauvres en calories, tout en comblant ses besoins nutritionnels journaliers. Je citerai ici quelques marques : Hill’s r/d, Virbac Calorie Regulation, Specific FRD (croquettes) et FRW (pâtée), Royal Canin Obesity (croquettes ou sachets fraicheurs), … Votre vétérinaire adaptera la ration selon l’âge, la taille, le poids actuel et le poids idéal de votre chat.

Réalisez une transition alimentaire sur 2 ou 3 semaines. Le chat n’aime pas le changement. Et comme il ne faut pas qu’un chat obèse ne mange rien, soyez patient et mélangez son ancienne alimentation à la nouvelle en augmentant progressivement la proportion de la nouvelle par rapport à l’ancienne.

Vous pouvez également augmenter son exercice progressivement en le faisant jouer. Vous pouvez par exemple utiliser un laser (une sorte de petite lampe de poche que vous pouvez vous procurer en animalerie) :

Vous pouvez également utiliser un Pipolino comme distributeur de croquettes. Vous trouverez tous les détails concernant ce distributeur dans un post précédent.

Bref, des solutions existent. Et se rendre compte de l’importance de faire maigrir son chat est essentiel si vous l’aimez et voulez le garder à vos côtés le plus longtemps possible!

Publicités

Une Réponse to “L’obésité chez le chat”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Un jeu iPad pour les chats… On n’arrête pas le progrès! « Le Blog de Vet and the City - 25 mai 2011

    […] Lien vers un article Vet and the City sur l’obésité du chat : ICI. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :