L’intoxication à l’antigel (éthylène glycol) chez le chien et le chat

10 nov

L’hiver arrive…

Et avec l’hiver arrive chez les vétos un type d’intoxication bien spécifique à cette saison : l’intoxication à l’éthylène glycol (principe actif de l’antigel).

L’antigel que l’on met dans nos lave-vitres de voiture est toxique pour nos animaux de compagnie. On retrouve également ce principe actif dans les liquides de refroidissement, les chauffages, …

Ces intoxications concernent surtout le chien.

Sa toxicité est moyenne. On estime que l’animal doit en boire 4 à 5 millilitres par kilos chez le chien et 1 à 2 millilitres par kilo chez le chat pour en avaler une dose mortelle. Mais le problème est que l’antigel a un goût sucré, ce qui le rend très appétant, et ce qui fait que nos compagnons peuvent en boire spontanément d’importantes quantités.

Les symptômes d’une intoxication à l’éthylène glycol sont les suivants :

Les premiers symptômes peuvent apparaître au bout d’une demi heure. Mais vous pouvez ne rien observer pendant plusieurs heures. Les animaux peuvent sembler mieux cliniquement puis se redégrader rapidement au bout de 72 heures.

- Troubles digestifs : l’animal peut se mettre à vomir, à présenter de la diarrhée, ou à boire de grandes quantités d’eau

- Troubles nerveux : « état d’ébriété », tremblements, troubles de la démarche, convulsions, coma

- Troubles cardiaques et/ou respiratoires : augmentation de la fréquence cardiaque et respiratoire, halètement. Puis ralentissement de ces fréquences.

- Troubles urinaires : augmentation de la fréquence des mictions urinaires, puis bloquage urinaire et/ou sang dans les urines

Pourquoi est-ce toxique?

L’action toxique de l’éthylène glycol s’exerce directement sur le cerveau. Il est ensuite dégradé en d’autres molécules, qui, elles vont être toxiques pour le muscle cardiaque et les reins.  Des précipités vont se former dans les reins, provoquer une néphrite aiguë, et vont endommager les reins de manière irréversible.

Que faire?

En cas d’absorption d’antigel par votre animal, il faut contacter votre vétérinaire le plus rapidement possible.

Selon le stade d’évolution de l’intoxication, le pronostic sera plus ou moins sombre.

Votre vétérinaire va tenter de soigner votre chien ou votre chat en luttant contre les convulsions, en le perfusant, et en ralentissant la transformation de l’éthylène glycol en métabolites toxiques pour le rein.

Moralité : rendez inaccessibles à vos animaux domestiques les flacons contenant de l’éthylène glycol (et, en général, tous les produits chimiques et ménagers) en les enfermant dans des placards en hauteur!

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 216 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :